Documents  INSEE | enregistrements trouvés : 225

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

Les entreprises en France | INSEE 07/11/17 H

Document original

U H

- 204 p

Cet ouvrage a pour vocation d'offrir la vue la plus complète de notre système productif. L'objectif est plus structurel que conjoncturel. S'appuyant sur des données d'entreprises, il permet d'éclairer le diagnostic agrégé grâce à l'examen des comportements individuels. Il rend ainsi compte de la diversité des entreprises qui constituent notre tissu productif.

Economie et Conjoncture ; INSEE ; FRANCE ; ENTREPRISE ; PRODUCTION INDUSTRIELLE ; ENTREPRISE DE TAILLE INTERMEDIAIRE ; PME

... Lire [+]

Portrait de la France : le recensement de 1999 | INSEE 01/01/2002

Document sectoriel

U V

- 32p

Population, densité, aires urbaines, urbain et rural, démographie, âge de la population, migrations, immigrés et étrangers, familles et ménages, personnes seules, logements, métiers : évolution, emploi : redéploiement spatial, activité et scolarité.

FRANCE ; DEMOGRAPHIE

... Lire [+]

L'ECONOMIE FRANCAISE EDITION 2002-2003 | INSEE 06/2002

Document sectoriel

U V

- 282p

Rapport sur les comptes de la Nation 2001. L'économie française en 2001. Dossiers : Quel est le taux d'épargne des ménages français ? L'évolution de l'emploi faiblement rémunéré au cours des dix dernières années. La prime pour l'emploi. Fiches thématiques et tableaux.

SITUATION ECONOMIQUE

... Lire [+]

U H

- 29 p

Au sein d'une économie mondialisée, la capacité à innover est devenue le principal avantage compétitif des pays développés. Moteur essentiel du renouvellement du système productif, une forte capacité d'innovation constitue un indice de la santé d'une économie et de sa capacité à résister à la concurrence. Un tel régime de croissance par innovation s'oppose au régime de croissance par imitation. Le choix de l'un ou l'autre des deux régimes de croissance découle de la distance à la « frontière technologique », car l'incitation à innover ou à imiter ne sont pas les mêmes selon le niveau technologique déjà atteint. L'économie française était dans l'après-guerre une économie « de rattrapage », dont les gains de productivité étaient fondés sur l'imitation des technologies issues des pays « leaders » (les États-Unis). Elle aurait aujourd'hui rejoint cette « frontière technologique » mondiale. Ce dossier rassemble quelques éléments de constat sur le positionnement des entreprises françaises en matière d'innovation. Le constat sera d'abord macroéconomique et comparatif. Dans une première partie, le niveau technologique général de l'économie française est évalué par rapport aux autres économies de l'OCDE. Une seconde partie fournit un éclairage plus microéconomique sur les entreprises françaises innovantes grâce à des données d'enquête permettant de les identifier et d'analyser leurs caractéristiques. Pour finir, une analyse de comptabilité de la croissance confirme le rôle moteur de ces entreprises innovantes dans la croissance de la productivité économique : leur contribution est à la fois importante et plus stable que la croissance par imitation.
Au sein d'une économie mondialisée, la capacité à innover est devenue le principal avantage compétitif des pays développés. Moteur essentiel du renouvellement du système productif, une forte capacité d'innovation constitue un indice de la santé d'une économie et de sa capacité à résister à la concurrence. Un tel régime de croissance par innovation s'oppose au régime de croissance par imitation. Le choix de l'un ou l'autre des deux régimes de ...

Economie et Conjoncture ; Industrie et construction ; FRANCE ; INNOVATION TECHNOLOGIQUE ; ENTREPRISE INNOVANTE

... Lire [+]

LA FRANCE ET SES REGIONS EDITION 2006 | INSEE 09/06

Document original

U V

- 268 p

Données essentielles sur les 26 régions de la métropole et des DOM. Vue d'ensemble et dossiers transversaux, qui font le point sur l'inscription dans l'espace national des évolutions démographiques, économiques et sociales au cours des dernières années. Panorama des régions, caractéristiques principales de chacune des 26 régions françaises. Onze thèmes régionaux, une centaine d'indicateurs, une vision européenne, étendue aux régions des 25 pays membres de l'UE pour une douzaine d 'indicateurs. Population, conditions de vie, santé, société, formation-enseignement, emploi-revenus, développement économique, développement social urbain, agriculture-environnement, industrie-services, administrations locales.
Données essentielles sur les 26 régions de la métropole et des DOM. Vue d'ensemble et dossiers transversaux, qui font le point sur l'inscription dans l'espace national des évolutions démographiques, économiques et sociales au cours des dernières années. Panorama des régions, caractéristiques principales de chacune des 26 régions françaises. Onze thèmes régionaux, une centaine d'indicateurs, une vision européenne, étendue aux régions des 25 pays ...

FRANCE ; FRANCE REGIONS ; UNION EUROPEENNE ; SITUATION ECONOMIQUE

... Lire [+]

U V

- 9 p

Après un rebond à +0,9% au quatrième trimestre 2006, l'économie française devrait croître en début d'année 2007 à un rythme modéré, de l'ordre de +0,5% par trimestre, du fait notamment d'un environnement international moins porteur.

Economie et Conjoncture ; SITUATION ECONOMIQUE

... Lire [+]

U V

- 131 p

Dans cet ouvrage, seuls les services marchands, hors activités financières, sont étudiés. Ils regroupent trois grandes catégories : les services aux entreprises, les activités immobilières et les services aux particuliers. Un éclairage particulier est donné aux services aux entreprises : postes et télécommunications, activités de conseil et assistance, services juridiques et comptables, publicité, études de marché....et les services opérationnels (intérim, location de voitures, nettoyage industriel...).
1.Les services dans l'économie. 2.L'économie des services. 3.Les services aux entreprises. Chaque secteur d'activité fait l'objet d'une double page associant commentaires, chiffres-clés et liste des entreprises leader du marché.
Dans cet ouvrage, seuls les services marchands, hors activités financières, sont étudiés. Ils regroupent trois grandes catégories : les services aux entreprises, les activités immobilières et les services aux particuliers. Un éclairage particulier est donné aux services aux entreprises : postes et télécommunications, activités de conseil et assistance, services juridiques et comptables, publicité, études de marché....et les services opé...

Services aux entreprises et aux particuliers ; SERVICES ; SERVICE AU PARTICULIER ; SERVICE A L'ENTREPRISE ; IMMOBILIER

... Lire [+]

U V

- 68 p

Au vu de leurs ressources, en janvier 2002, près des deux tiers des ménages métropolitains (y compris ceux qui ne résident pas en HLM) pourraient prétendre à un logement social de type PLUS, et 4 sur 5 à un logement de type PLS
Au sein du parc coexistent un sous-peuplement et un surpeuplement importants. Le sous-peuplement (650 à 800.000 logements) est le fait de ménages âgés de petite taille, il est réparti de manière à peu près homogène entre les petites et les grandes agglomérations, tandis que le surpeuplement (430 à 830.000), qui concerne surtout des familles avec enfants, est davantage concentré dans les plus grandes agglomérations.
Il apparaît que les ménages à faible niveau de vie représentent une part plus élevée que jamais des locataires HLM. Corrélativement, la part des ménages aisés au sein des locataires HLM n'a jamais été aussi faible. La présence de locataires relativement aisés au sein du parc HLM n'est pas à elle seule un gage de mixité sociale, dans la mesure où les locataires HLM à faibles ressources et ceux qui sont plus aisés résident dans des types d'immeubles et des quartiers distincts ; au surplus, les ménages aisés bénéficient de conditions de logement généralement meilleures.
Le président de l'Union sociale pour l'habitat, estime que la chute de la mobilité dans le parc confine à un quasi blocage, la hausse des prix ayant bousculé les équilibres antérieurs.
Au vu de leurs ressources, en janvier 2002, près des deux tiers des ménages métropolitains (y compris ceux qui ne résident pas en HLM) pourraient prétendre à un logement social de type PLUS, et 4 sur 5 à un logement de type PLS
Au sein du parc coexistent un sous-peuplement et un surpeuplement importants. Le sous-peuplement (650 à 800.000 logements) est le fait de ménages âgés de petite taille, il est réparti de manière à peu près homogène entre ...

LOGEMENT SOCIAL

... Lire [+]

U V

- 8 p

En 2006, sur fond de croissance économique modérée, les secteurs du commerce affichent des résultats mitigés. Dans le commerce de gros, l'activité ralentit après deux années de croissance relativement soutenue. Cette contre-performance provient en partie de la baisse sensible des ventes du commerce de produits agricoles bruts. Elle découle aussi du ralentissement des autres secteurs, même des plus dynamiques comme les biens d'équipement professionnel et les biens de consommation non alimentaires. Dans le commerce de détail et l'artisanat commercial, la croissance se maintient en 2006 comme en 2005, à un rythme légèrement inférieur à celui des années 2002 à 2004. Ce sont toujours les commerces non alimentaires spécialisés et les pharmacies qui progressent le plus. L'activité du commerce et de la réparation automobile stagne également en 2006.
L'emploi salarié progresse peu en 2006 dans l'ensemble du commerce. Sa progression est presque exclusivement portée par le commerce de détail. De même, l'augmentation du nombre d'entreprises commerciales en 2006 est seulement imputable au commerce de détail.
En 2006, sur fond de croissance économique modérée, les secteurs du commerce affichent des résultats mitigés. Dans le commerce de gros, l'activité ralentit après deux années de croissance relativement soutenue. Cette contre-performance provient en partie de la baisse sensible des ventes du commerce de produits agricoles bruts. Elle découle aussi du ralentissement des autres secteurs, même des plus dynamiques comme les biens d'équipement ...

Economie et Conjoncture ; Commerce et distribution ; DISTRIBUTION ; COMMERCE DE DETAIL

... Lire [+]

U V

- 13 p

L'activité des services marchands accélère en 2006. La production augmente de 3,1 % en volume, alors que celle de l'ensemble de l'économie marchande progresse de 2,4 %. Près de 99.000 emplois salariés ont été créés dans les services marchands, soit une augmentation de 2,0 %. La progression des services marchands est tirée en 2006 par le dynamisme des activités liées aux nouvelles technologies de l'information et des télécommunications : l'activité des services informatiques progresse de 6,2 % en volume, celle des télécommunications de
6,0 %. Ces succès s'appuient sur une stagnation des prix des services informatiques (+ 0,6 %) et une forte baisse des prix des télécommunications (­ 5,0 %). Moins attendue, la location sans opérateur réalise une belle performance avec une progression moyenne de 6,0 %. Les activités immobilières se redressent, avec une croissance de + 2,7 %, sous la poussée de la location de logements (+ 3,1 %) et des marchands de biens (+ 3,6 %). La promotion de logements ralentit sa progression, qui demeure cependant à un niveau élevé, + 5,6 %. L'atonie de la promotion immobilière hors logements (+ 0,1 %) fait qu'au total les activités de promotion, gestion immobilière ne progressent que de 1,8 %.
Les services aux particuliers s'essoufflent et freinent la croissance, avec une progression globale de 1,0 %. Les services personnels et les agences de voyages sont en difficulté, avec un recul d'activité respectivement de 1,0 % et 0,4 %. Mais quelques segments d'activité des services aux particuliers tirent leur épingle du jeu, avec de fortes croissances : + 7,4 % dans la projection de films ou + 6,9 % dans les activités de spectacles.
L'activité des services marchands accélère en 2006. La production augmente de 3,1 % en volume, alors que celle de l'ensemble de l'économie marchande progresse de 2,4 %. Près de 99.000 emplois salariés ont été créés dans les services marchands, soit une augmentation de 2,0 %. La progression des services marchands est tirée en 2006 par le dynamisme des activités liées aux nouvelles technologies de l'information et des télécommunications : ...

Economie et Conjoncture ; Services aux entreprises et aux particuliers ; SERVICE AU PARTICULIER ; SERVICE A L'ENTREPRISE ; SERVICES MARCHANDS

... Lire [+]

U V

- 5 p

Le logement est le poste qui différencie le plus nettement les ménages en fonction de leur revenu. Son poids budgétaire décroît régulièrement et rapidement à mesure que l'on s'élève dans l'échelle des niveaux de vie. En 2006, il est deux fois plus élevé pour les 20% de ménages les plus modestes qui y consacrent en moyenne 24,8% contre 10,8% pour les ménages les plus riches. Le plus souvent locataires, les plus modestes ont un niveau de vie divisé par quatre par rapport aux plus riches, mais doivent payer un loyer moyen divisé par moins de deux. A niveau de consommation égal, le logement pèse plus lourd pour les personnes seules (23% en 2006) et les familles monoparentales (21%) que chez les couples avec enfants (13%).
Le logement est le poste qui différencie le plus nettement les ménages en fonction de leur revenu. Son poids budgétaire décroît régulièrement et rapidement à mesure que l'on s'élève dans l'échelle des niveaux de vie. En 2006, il est deux fois plus élevé pour les 20% de ménages les plus modestes qui y consacrent en moyenne 24,8% contre 10,8% pour les ménages les plus riches. Le plus souvent locataires, les plus modestes ont un niveau de vie ...

BUDGET DES MENAGES ; CONDITIONS DE VIE ; LOGEMENT

... Lire [+]

U V

- 5 p

En Midi-Pyrénées, près de 200.000 personnes éprouvent des difficultés importantes face à l'écrit, soit 12 % de la population régionale de 18 à 65 ans, proportion voisine de celle constatée au niveau national. Les trois quarts d'entre elles sont considérées comme étant en situation d'illettrisme car elles ont été scolarisées en France. Les difficultés face à l'écrit touchent davantage les personnes âgées de plus de 50 ans et les hommes. Le phénomène touche aussi les personnes ayant un emploi : 10 % d'entre elles rencontrent des difficultés importantes face à l'écrit.
En Midi-Pyrénées, près de 200.000 personnes éprouvent des difficultés importantes face à l'écrit, soit 12 % de la population régionale de 18 à 65 ans, proportion voisine de celle constatée au niveau national. Les trois quarts d'entre elles sont considérées comme étant en situation d'illettrisme car elles ont été scolarisées en France. Les difficultés face à l'écrit touchent davantage les personnes âgées de plus de 50 ans et les hommes. Le ...

MIDI-PYRENEES ; ILLETTRISME

... Lire [+]

Note de conjoncture : juin 2008, baisse de régime | INSEE juin 2008

Document original

U V

- 16 p

La France s'est tenue jusqu'ici à l'écart du ralentissement mondial, affichant encore une robuste croissance du PIB au premier trimestre (+0,6 %). Mais les enquêtes de conjoncture signalent désormais un retournement des anticipations des chefs d'entreprise qui touche l'ensemble des secteurs. Le ralentissement de l'économie mondiale pèse sur les carnets de commandes, de sorte que la production manufacturière ne devrait plus guère croître au cours des prochains trimestres. La demande des ménages français tend en outre à s'affaiblir. Comme dans les autres pays industrialisés, la consommation pâtit de la hausse des prix des matières premières et le pouvoir d'achat du revenu ne devrait qu'assez faiblement progresser en 2008. Comme c'est le cas habituellement en phase de freinage du revenu, le taux d'épargne devrait baisser et soutenir la consommation. Mais cette baisse s'annonce modeste, les ménages semblant privilégier le maintien d'une épargne de précaution abondante.
La France s'est tenue jusqu'ici à l'écart du ralentissement mondial, affichant encore une robuste croissance du PIB au premier trimestre (+0,6 %). Mais les enquêtes de conjoncture signalent désormais un retournement des anticipations des chefs d'entreprise qui touche l'ensemble des secteurs. Le ralentissement de l'économie mondiale pèse sur les carnets de commandes, de sorte que la production manufacturière ne devrait plus guère croître au cours ...

Economie et Conjoncture ; SITUATION ECONOMIQUE

... Lire [+]

U V

- 11 p

En 2007, la croissance de l'activité des établissements liés au secteur aéronautique et spatial s'est poursuivie dans le Grand Sud-Ouest, à un rythme toutefois moindre qu'en 2006. Les sous-traitants industriels et les sous-traitants d'études ont enregistré les meilleures performances tandis que l'activité liée a ralenti pour les fournisseurs et les prestataires de services, en particulier en Midi-Pyrénées. L'activité liée au secteur spatial a été plus dynamique que celle engendrée par les commandes aéronautiques. La dépendance des établissements du Grand Sud-Ouest vis-à-vis du secteur aéronautique et spatial a encore augmenté. Interrogés au printemps 2008, les chefs d'entreprises liées font état d'une accélération des commandes passées par les donneurs d'ordres.
En 2007, la croissance de l'activité des établissements liés au secteur aéronautique et spatial s'est poursuivie dans le Grand Sud-Ouest, à un rythme toutefois moindre qu'en 2006. Les sous-traitants industriels et les sous-traitants d'études ont enregistré les meilleures performances tandis que l'activité liée a ralenti pour les fournisseurs et les prestataires de services, en particulier en Midi-Pyrénées. L'activité liée au secteur spatial a ...

Actualité locale et régionale ; Aéronautique et Transport aérien ; MIDI-PYRENEES ; CONSTRUCTION AERONAUTIQUE ; CONSTRUCTION SPATIALE ; SOUS-TRAITANCE

... Lire [+]

La France en bref en 2007 | INSEE 2008

Document original

U V

- 19 p

Au 1er janvier 2007, la population de la France métropolitaine et des départements d'outre-mer est estimée à 63,4 millions de personnes. Au sein de l'Union européenne, la France se place en 2006 au deuxième rang des pays les plus peuplés, derrière l'Allemagne et juste devant le Royaume-Uni et l'Italie. Les naissances, en forte augmentation en 2006, atteignent leur niveau le plus élevé depuis 1981. Le recul des décès contribue aussi à la croissance naturelle, sans égale depuis plus de trente ans. L'indicateur conjoncturel de fécondité atteint 2,0 enfants par femme ; la France reste ainsi l'un des pays les plus féconds de l'Union européenne. L'espérance de vie continue de croître : elle franchit le seuil des 77 ans pour les hommes et atteint 84 ans pour les femmes. Le vieillissement de la population française se poursuit et la part des plus jeunes continue de diminuer malgré de nombreuses naissances depuis plusieurs années.
En 2005, le produit intérieur brut s'élève à 1 710 milliards d'euros. L'économie française a marqué le pas avec une croissance en moyenne annuelle de 1,2% contre 2,3% en 2004. La demande des ménages demeure le principal moteur de la croissance. La France consacre 6,9% de son PIB à l'éducation, 10,5% à la santé et 2,1% à la recherche. Les pays qui investissent le plus dans le savoir sont les pays nordiques et le Japon tandis que la France occupe une position intermédiaire au sein de l'OCDE. La dette publique au sens de Maastricht s'élève à 1 138 milliards d'euros soit 66,6 % du PIB. Ce ratio d'endettement français se situe entre celui de l'Union européenne (63,4 %) et celui de la zone euro (70,8 %). En 2005, la balance commerciale de la France est déficitaire. Les exportations sont relativement dynamiques, mais la progression des importations reste vive notamment compte tenu de l'envolée des cours pétroliers. La facture énergétique atteint ainsi 37,4 milliards d'euros. La France demeure la première destination touristique au monde, devant l'Espagne et les États-Unis, en accueillant 76 millions de visiteurs étrangers.
Au 1er janvier 2007, la population de la France métropolitaine et des départements d'outre-mer est estimée à 63,4 millions de personnes. Au sein de l'Union européenne, la France se place en 2006 au deuxième rang des pays les plus peuplés, derrière l'Allemagne et juste devant le Royaume-Uni et l'Italie. Les naissances, en forte augmentation en 2006, atteignent leur niveau le plus élevé depuis 1981. Le recul des décès contribue aussi à la ...

Economie et Conjoncture ; FRANCE ; SITUATION ECONOMIQUE ; DEMOGRAPHIE

... Lire [+]

U V

- 8 p

Au sein des activités de l'immobilier, la promotion et la gestion concentrent près de 80% des entreprises et 66% de l'emploi. La plupart des unités sont de petite taille, 90% occupant moins de 6 salariés. Les salaires moyens annuels sont de l'ordre de 35.000 euros.
Fiches sectorielles des activités promotion immobilière, agence immobilière, administration d'immeuble.

IMMOBILIER ; PROMOTION IMMOBILIERE ; TRANSACTION IMMOBILIERE ; GESTION IMMOBILIERE

... Lire [+]

U V

- 4 p

En septembre 2008, le nombre de créations d'entreprises a baissé par rapport au mois d'août de 2,8 % en données corrigées des variations saisonnières et du nombre de jours ouvrables. Le nombre cumulé de créations des mois de juillet, août et septembre 2008 est en légère hausse (+0,3 %) par rapport aux mêmes mois un an auparavant. Les secteurs qui contribuent le plus à cette hausse sont les services aux entreprises, les industries agroalimentaires et l'éducation, la santé, l'action sociale.
En septembre 2008, le nombre de créations d'entreprises a baissé par rapport au mois d'août de 2,8 % en données corrigées des variations saisonnières et du nombre de jours ouvrables. Le nombre cumulé de créations des mois de juillet, août et septembre 2008 est en légère hausse (+0,3 %) par rapport aux mêmes mois un an auparavant. Les secteurs qui contribuent le plus à cette hausse sont les services aux entreprises, les industries agroal...

Economie et Conjoncture ; Création Reprise Défaillance d'entreprise ; FRANCE ; CREATION D'ENTREPRISE

... Lire [+]

U V

- 28 p

Contrairement à une idée répandue, les petites et moyennes entreprises (PME) françaises présentent en général une meilleure rentabilité que les entreprises de taille plus importante. Cette plus grande profitabilité est essentiellement le reflet de leur âge car les jeunes entreprises sont en moyenne plus rentables. Dans l'ensemble, la situation financière des PME paraît plutôt favorable : leur taux d'endettement global est stable et leur solvabilité s'améliore, avec néanmoins comme contrepartie un investissement peu dynamique. Les PME privilégieraient l'assainissement de leur situation financière ainsi que la constitution d'une réserve de trésorerie pour mieux amortir d'éventuels chocs temporaires plutôt que de recourir, dans des conditions parfois difficiles, à de l'endettement de court terme.
Contrairement à une idée répandue, les petites et moyennes entreprises (PME) françaises présentent en général une meilleure rentabilité que les entreprises de taille plus importante. Cette plus grande profitabilité est essentiellement le reflet de leur âge car les jeunes entreprises sont en moyenne plus rentables. Dans l'ensemble, la situation financière des PME paraît plutôt favorable : leur taux d'endettement global est stable et leur ...

Economie et Conjoncture ; PME ; SOURCE DE FINANCEMENT DE L'ENTREPRISE

... Lire [+]

Note de conjoncture décembre 2008 : récessions | INSEE janvier 2009

Document original

U V

- 18 p

Au quatrième trimestre 2008 et début 2009, l'activité devrait reculer nettement dans les pays industrialisés. Début 2009, la quasi-totalité de ces pays seraient ainsi en récession. L'économie française n'y ferait pas exception. En France, les enquêtes de conjoncture conduisent à chiffrer le repli attendu de l'activité à 0,8% au quatrième trimestre 2008 puis 0,4 % au premier trimestre 2009. Au deuxième trimestre 2009, la baisse de l'activité pourrait être en partie atténuée (-0,1 %), grâce aux premiers effets du plan de relance et sous l'hypothèse que l'action vigoureuse des banques centrales et des États de par le monde se révèle efficace pour apaiser les tensions financières. Le taux de chômage continuerait de monter. Il s'élèverait à 8,0 % au deuxième trimestre 2009, un niveau toutefois encore sensiblement inférieur à celui atteint début 2006.
Au quatrième trimestre 2008 et début 2009, l'activité devrait reculer nettement dans les pays industrialisés. Début 2009, la quasi-totalité de ces pays seraient ainsi en récession. L'économie française n'y ferait pas exception. En France, les enquêtes de conjoncture conduisent à chiffrer le repli attendu de l'activité à 0,8% au quatrième trimestre 2008 puis 0,4 % au premier trimestre 2009. Au deuxième trimestre 2009, la baisse de l'activité ...

Economie et Conjoncture ; SITUATION ECONOMIQUE ; POLITIQUE ECONOMIQUE ; CHOMAGE

... Lire [+]

Mars 2009 : la récession se prolonge | INSEE 20/03/09

Document original

U V

- 20 p

La récession se prolongerait au premier semestre 2009 : le commerce mondial a continué de se replier nettement en janvier et le climat des affaires qui ressort des enquêtes de conjoncture s'est à nouveau dégradé en février. Ainsi, en France le climat des affaires atteint désormais un niveau historiquement bas. L'activité devrait ainsi de nouveau se replier au premier trimestre 2009, en France (-1,5 %) comme dans l'ensemble des économies avancées (-1,5 %). Toutefois, un repli moins marqué est attendu au deuxième trimestre (-0,6 % en France, -0,7 % dans les économies avancées) du fait notamment de la montée en puissance des plans de relance. La hausse du chômage s'accentuerait dans la plupart des pays : le taux de chômage atteindrait ainsi 8,8% en France métropolitaine au deuxième trimestre 2009, contre 7,3 % un an plus tôt.
La récession se prolongerait au premier semestre 2009 : le commerce mondial a continué de se replier nettement en janvier et le climat des affaires qui ressort des enquêtes de conjoncture s'est à nouveau dégradé en février. Ainsi, en France le climat des affaires atteint désormais un niveau historiquement bas. L'activité devrait ainsi de nouveau se replier au premier trimestre 2009, en France (-1,5 %) comme dans l'ensemble des économies avancées ...

Economie et Conjoncture ; SITUATION ECONOMIQUE ; PRODUIT INTERIEUR BRUT ; CHOMAGE

... Lire [+]

U V

- 28 p

Les tableaux de bord de la précarité (données 2007), proposent une photographie de la précarité. Ils s'appuient sur 4 indicateurs : chiffres-clés socio-économiques, minima sociaux, accès aux soins et bas revenus. Déclinés pour la France métropolitaine, la région et ses départements, ils mettent en évidence deux caractéristiques : d'une part que la précarité a reculé dans la région et n'y est maintenant pas plus présente qu'au niveau national ; d'autre part que les disparités départementales restent élevées et nettement en défaveur des départements de l'Ariège et du Tarn-et-Garonne.
Les tableaux de bord de la précarité (données 2007), proposent une photographie de la précarité. Ils s'appuient sur 4 indicateurs : chiffres-clés socio-économiques, minima sociaux, accès aux soins et bas revenus. Déclinés pour la France métropolitaine, la région et ses départements, ils mettent en évidence deux caractéristiques : d'une part que la précarité a reculé dans la région et n'y est maintenant pas plus présente qu'au niveau national ; ...

Actualité locale et régionale ; MIDI-PYRENEES ; POUVOIR D'ACHAT

... Lire [+]

U V

- 90 p

Ce rapport rassemble les principaux éléments de diagnostic sur le partage de la valeur ajoutée, le partage des profits et les écarts de rémunérations en France. Il le fait dans une perspective longue, avec quelques éléments de comparaison internationale. Le rapport met également l'accent sur la dispersion des situations au niveau microéconomique, tant du côté des ménages que du côté des entreprises. Après un résumé des principaux éléments de constat, sous une forme aussi accessible que possible, le rapport présente des données plus complètes et donne le détail des concepts et méthodes retenues pour la construction de ces données.
Ce rapport rassemble les principaux éléments de diagnostic sur le partage de la valeur ajoutée, le partage des profits et les écarts de rémunérations en France. Il le fait dans une perspective longue, avec quelques éléments de comparaison internationale. Le rapport met également l'accent sur la dispersion des situations au niveau microéconomique, tant du côté des ménages que du côté des entreprises. Après un résumé des principaux éléments de ...

Economie et Conjoncture ; VALEUR AJOUTEE ; BENEFICE ; SYSTEME DE REMUNERATION ; SALAIRE ; POLITIQUE DES SALAIRES ; POLITIQUE ECONOMIQUE ; COUT SALARIAL ; INTERESSEMENT

... Lire [+]

U V

- 58 p

Composition et travaux de la Commission d'orientation du Commerce. En mai 2009, la Commission, en liaison avec l'INSEE, a lancé une étude sur le commerce de proximité (approches statistiques).

Economie et Conjoncture ; Commerce et distribution ; COMMERCE INDEPENDANT ; DISTRIBUTION

... Lire [+]

U V

- 16 p

L'insertion professionnelle des jeunes qui sortent du système éducatif reste fortement inégale selon leur formation. La probabilité d'être au chômage est beaucoup plus faible pour les jeunes qui ont obtenu un diplôme de l'enseignement supérieur que pour ceux qui ont au plus un brevet des collèges. Les jeunes diplômés du supérieur perçoivent des salaires nettement plus élevés que ceux des sortants de l'enseignement secondaire. Le niveau d'études a beaucoup augmenté : à l'issue de leur formation initiale, les deux tiers des jeunes possèdent désormais le baccalauréat ou un diplôme de l'enseignement supérieur. Mieux formés, les jeunes occupent des emplois globalement aussi qualifiés que les populations plus anciennes sur le marché du travail. Mais le salaire des jeunes diplômés de l'enseignement supérieur long est en moyenne moins élevé en 2007 que celui des débutants de même niveau en 1990. La proportion de jeunes sortant du système éducatif sans qualification a fortement diminué mais leur taux de chômage a augmenté, atteignant 37 % en 2007, un à quatre ans après leur sortie du système éducatif. Face aux inégalités d'insertion en début de vie active, la formation continue peut donner une deuxième chance et contribuer à sécuriser les parcours professionnels. Néanmoins, elle reste surtout utilisée pour une adaptation au poste de travail et a tendance à bénéficier aux personnes qui ont déjà un haut niveau d'études et/ou un emploi qualifié. La formation continue diplômante est toutefois en plein essor depuis dix ans. La validation des acquis de l'expérience, qui concerne encore des flux modestes, se développe également.
L'insertion professionnelle des jeunes qui sortent du système éducatif reste fortement inégale selon leur formation. La probabilité d'être au chômage est beaucoup plus faible pour les jeunes qui ont obtenu un diplôme de l'enseignement supérieur que pour ceux qui ont au plus un brevet des collèges. Les jeunes diplômés du supérieur perçoivent des salaires nettement plus élevés que ceux des sortants de l'enseignement secondaire. Le niveau d'études ...

Emploi et Formation ; JEUNE ; ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL ; APPRENTISSAGE ; FORMATION CONTINUE

... Lire [+]

U V

- 3 p

L'enquête sur les revenus fiscaux et sociaux 2007 réalisée par l'INSEE révèle que la moitié de la population de France métropolitaine dispose d'un niveau de vie inférieur à 18 170 euros annuels soit 1 150 euros mensuels et plus de 8 millions de Français vivent sous le seuil de pauvreté soit 910 euros par mois. Cela souligne l'ampleur de la tâche pour le gouvernement puisque le Président de la République a fixé pour objectif de réduire d'un tiers le taux de pauvreté d'ici de 2012.
L'enquête sur les revenus fiscaux et sociaux 2007 réalisée par l'INSEE révèle que la moitié de la population de France métropolitaine dispose d'un niveau de vie inférieur à 18 170 euros annuels soit 1 150 euros mensuels et plus de 8 millions de Français vivent sous le seuil de pauvreté soit 910 euros par mois. Cela souligne l'ampleur de la tâche pour le gouvernement puisque le Président de la République a fixé pour objectif de réduire d'un tiers ...

Economie et Conjoncture ; SITUATION ECONOMIQUE ; REVENU DES MENAGES ; POUVOIR D'ACHAT ; CONDITIONS DE VIE ; POLITIQUE SOCIALE

... Lire [+]

U V

- 12 p

En 2008, la croissance de l'activité des établissements liés au secteur aéronautique et spatial dans le Grand Sud-Ouest reste soutenue malgré la dégradation de la situation économique générale. Cette hausse profite plus particulièrement aux activités d'ingénierie, aux services informatiques en Midi-Pyrénées et aux sous-traitants industriels en Aquitaine. Cependant, les chefs d'entreprises interrogés début 2009 témoignent d'une nette décélération des commandes aéronautiques et spatiales et revoient à la baisse leurs prévisions d'embauche et d'investissements.
En 2008, la croissance de l'activité des établissements liés au secteur aéronautique et spatial dans le Grand Sud-Ouest reste soutenue malgré la dégradation de la situation économique générale. Cette hausse profite plus particulièrement aux activités d'ingénierie, aux services informatiques en Midi-Pyrénées et aux sous-traitants industriels en Aquitaine. Cependant, les chefs d'entreprises interrogés début 2009 témoignent d'une nette dé...

Actualité locale et régionale ; MIDI-PYRENEES ; AQUITAINE ; CONSTRUCTION AERONAUTIQUE ; Aéronautique et Transport aérien

... Lire [+]

U V

- 4 p

Deux mois après la remise du rapport Stiglitz sur la mesure de la performance économique et du progrès social, l'institut statistique veut accorder plus de place à la mesure du bien-être des ménages. Il va multiplier les travaux sur les revenus des ménages, la qualité de la vie, le développement durable...

Economie et Conjoncture ; SITUATION SOCIALE ; SITUATION ECONOMIQUE ; REPARTITION DES REVENUS ; REVENU DES MENAGES ; POUVOIR D'ACHAT ; DEVELOPPEMENT DURABLE ; PRODUIT INTERIEUR BRUT

... Lire [+]

U V

- 19 p

Une étude réalisée par l'INSEE et l'AUAT met en lumière l'accroissement des déplacements domicile-travail dans un contexte d'étalement urbain. Avec 1,1 million habitants et 420.000 emplois, l'aire urbaine de Toulouse se taille évidemment la part du lion, tant par son dynamisme démographique qu'économique. De façon nettement plus mesurée, les aires de Montauban, Carcassonne, Pamiers et Albi se montrent également attractives. D'autres perdent en revanche des habitants et des emplois, comme Mazamet et Saint-Girons. L'un des principaux enseignements de l'étude réside dans l'étalement de l'aire urbaine de Toulouse aux villes moyennes qui elles mêmes grignotent les espaces ruraux et repoussent les limites périurbaines. Les zones d'influence des aires urbaines restent, en revanche, relativement étanches entre elles, les déplacements y étant peu nombreux. Autre constat marquant, les salariés se déplacent de plus en plus pour rejoindre leur lieu de travail. Au sein de l'aire urbaine de Toulouse, près de 230.000 personnes, soit 60% de la population active ayant un emploi, quittent leur commune de résidence chaque jour ou presque pour aller travailler. Un taux de mobilité qui croît de 7% par rapport à la précédente étude réalisée en 2004 qui s'explique, en partie, en couronne périurbaine par le développement résidentiel des communes plus rapide que celui de l'emploi.
Une étude réalisée par l'INSEE et l'AUAT met en lumière l'accroissement des déplacements domicile-travail dans un contexte d'étalement urbain. Avec 1,1 million habitants et 420.000 emplois, l'aire urbaine de Toulouse se taille évidemment la part du lion, tant par son dynamisme démographique qu'économique. De façon nettement plus mesurée, les aires de Montauban, Carcassonne, Pamiers et Albi se montrent également attractives. D'autres perdent en ...

Actualité locale et régionale ; Aménagement du Territoire et développement local ; TOULOUSE ; ESPACE URBAIN ; SCOT

... Lire [+]

U V

- 56 p

Fin 2008, l'ensemble de la filière aéronautique et spatiale emploie 124.400 salariés dans le Grand Sud-Ouest, dont 92.400 directement liés aux travaux de la filière. L'emploi salarié croît fortement en 2008 (+ 5 %), davantage en Midi-Pyrénées qu'en Aquitaine. En 2008, les livraisons records des constructeurs aéronautiques régionaux et mondiaux et le dynamisme de l'activité spatiale tirent l'activité de leurs sous-traitants, fournisseurs et prestataires de services situés en Aquitaine et Midi-Pyrénées. Début 2009, la construction aéronautique est confrontée à un important recul des commandes lié à la crise économique et financière. Premiers touchés, les constructeurs d'avions d'affaires et d'avions régionaux réduisent leurs cadences de production. Les établissements liés du Grand Sud-Ouest subissent ce ralentissement de l'activité de façon plus marquée en Aquitaine qu'en Midi-Pyrénées. Leurs perspectives d'investissement et d'emploi pour 2009 sont nettement revues à la baisse.
Fin 2008, l'ensemble de la filière aéronautique et spatiale emploie 124.400 salariés dans le Grand Sud-Ouest, dont 92.400 directement liés aux travaux de la filière. L'emploi salarié croît fortement en 2008 (+ 5 %), davantage en Midi-Pyrénées qu'en Aquitaine. En 2008, les livraisons records des constructeurs aéronautiques régionaux et mondiaux et le dynamisme de l'activité spatiale tirent l'activité de leurs sous-traitants, fournisseurs et ...

Actualité locale et régionale ; Aéronautique et Transport aérien ; MIDI-PYRENEES ; AQUITAINE ; CONSTRUCTION AERONAUTIQUE ; SOUS-TRAITANCE ; CONSTRUCTION SPATIALE

... Lire [+]

La sous-traitance industrielle en chiffres | INSEE octobre 2009

Document sectoriel

U V

- 26 p

En 2007, les activités de sous-traitance regroupent 4.000 entreprises (unités légales) de 20 salariés ou plus, qui emploient environ 354.000 personnes et réalisent un chiffre d'affaires de 49 milliards d'euros. Pour télécharger l'étude : http://www.insee.fr/fr/ppp/bases-de-donnees/donnees-detaillees/panorama-industrie/midest_09.pdf

Industrie et construction ; INDUSTRIE ; SOUS-TRAITANCE

... Lire [+]

U V

- 86 p

La France se trouve aujourd'hui confrontée à des déséquilibres budgétaires de grande ampleur. L'intensité de la récession mondiale explique pour une large part l'ampleur de ces déficits. Elle ne laisse augurer qu'un retour très progressif à des conditions économiques plus normales, associé à une certaine atonie des recettes sociales et fiscales.
Il ne faut donc pas attendre du seul retour de la croissance la restauration de nos finances publiques. Le présent rapport, qui porte sur les 30 dernières années et les 10 prochaines, s'efforce de contribuer à la réflexion collective sur l'avenir des finances publiques. La nécessité d'une bien meilleure maitrise de la dépense, présente et à venir, y est mise en avant, qu'il s'agisse de l'État et, plus encore, des collectivités locales et des régimes sociaux, deux secteurs où la trajectoire de la dépense apparaît globalement insoutenable.
Rapport à télécharger sur : http://www.insee.fr/fr/publications-et-services/abonnements/actualites.asp
La France se trouve aujourd'hui confrontée à des déséquilibres budgétaires de grande ampleur. L'intensité de la récession mondiale explique pour une large part l'ampleur de ces déficits. Elle ne laisse augurer qu'un retour très progressif à des conditions économiques plus normales, associé à une certaine atonie des recettes sociales et fiscales.
Il ne faut donc pas attendre du seul retour de la croissance la restauration de nos finances ...

Economie et Conjoncture ; FRANCE ; SITUATION ECONOMIQUE ; FINANCES PUBLIQUES ; PROSPECTIVE

... Lire [+]

U V

- 12 p

En 2008, l'économie mondiale a été confrontée à une crise d'une exceptionnelle gravité.
D'abord financière et localisée aux États-Unis, elle s'est transformée, avec le commerce mondial, en une crise économique internationale. La production industrielle, au coeur des échanges internationaux, a été particulièrement affectée : au quatrième trimestre 2008 puis au premier trimestre 2009, elle s'est effondrée dans la plupart des économies avancées. L'impact en terme d'emploi a été massif. En France, entre mi-2008 et mi-2009, près de 150 000 emplois directs ont disparu dans l'industrie manufacturière, auxquels il faut ajouter la perte de plus de 100 000 emplois intérimaires.
En 2008, l'économie mondiale a été confrontée à une crise d'une exceptionnelle gravité.
D'abord financière et localisée aux États-Unis, elle s'est transformée, avec le commerce mondial, en une crise économique internationale. La production industrielle, au coeur des échanges internationaux, a été particulièrement affectée : au quatrième trimestre 2008 puis au premier trimestre 2009, elle s'est effondrée dans la plupart des économies avancées. ...

Industrie et construction ; FRANCE ; INSEE ; CRISE

... Lire [+]

U V

- 16 p

Les entreprises de taille intermédiaire - ETI - constituent une catégorie d'entreprises récemment introduite par la loi de modernisation de l'économie à des fins d'analyse statistique et économique. La mise en oeuvre de données statistiques sur cette catégorie d'entreprises s'avère particulièrement délicate : constituée de quelques milliers d'entités, toute variation sur le contour que l'on en retient peut être forte de conséquences sur la mesure de son poids dans l'économie et, surtout, sur l'appréciation de ses performances, notamment à l'exportation.
En France, la mise en place de mesures de politique économique destinées à faire grandir les entreprises, en particulier en favorisant le passage des petites et moyennes entreprises (PME) dans une catégorie de taille supérieure, celle des entreprises de « taille intermédiaire », est préconisée, de façon à accroître ce vivier d'entreprises.
Les entreprises de taille intermédiaire - ETI - constituent une catégorie d'entreprises récemment introduite par la loi de modernisation de l'économie à des fins d'analyse statistique et économique. La mise en oeuvre de données statistiques sur cette catégorie d'entreprises s'avère particulièrement délicate : constituée de quelques milliers d'entités, toute variation sur le contour que l'on en retient peut être forte de conséquences sur la ...

Industrie et construction ; INSEE ; CARACTERISTIQUES DES ENTREPRISES DU SECTEUR ; FRANCE

... Lire [+]

Les signes de la diversité toulousaine | INSEE;AUAT mars 2010

Document sectoriel

U V

- 52 p

Parution de ce document technique qui vient compléter celui paru en 2008.

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ; TOULOUSE ; AMENAGEMENT URBAIN ; POPULATION

... Lire [+]

L'année économique 2009 | INSEE juin 2010

Document original

U V

- 80 p

L'année 2009 est marquée par la poursuite de la crise amorcée en 2008 en Midi-Pyrénées comme ailleurs, mais les effets en sont amortis grâce à la structure de l'économie régionale et à la résistance de certains secteurs. L'activité industrielle recule, mais moins qu'au niveau national, grâce à l'aéronautique et au spatial. D'autres secteurs souffrent davantage, comme l'industrie des biens intermédiaires ou la construction. L'économie régionale bénéficie toutefois d'une bonne tenue de son activité tertiaire. Le commerce est soutenu par l'alimentaire et le commerce automobile. Les services à forte valeur ajoutée pour les entreprises et les services aux ménages résistent. Les exportations et les importations reculent moins qu'au niveau national. L'effondrement du revenu agricole témoigne de la gravité de la crise dans la profession agricole. Le nombre de voyageurs recule tant dans le ferroviaire que dans l'aérien. Le transport de marchandises ne résiste que dans le fret aérien grâce à l'activité d'Airbus. L'emploi salarié des secteurs marchands recule pour la première fois depuis 15 ans en Midi-Pyrénées. Mais la crise y fait moins de dégâts. La demande d'emploi progresse fortement en 2009, un peu moins qu'au niveau national. L'activité industrielle poursuit son redressement au 1er trimestre 2010, là aussi grâce à l'aéronautique et au spatial. Dans le bâtiment, la reprise apparaît encore instable. La demande d'emploi continue à progresser début 2010, mais de façon plus modérée.
L'année 2009 est marquée par la poursuite de la crise amorcée en 2008 en Midi-Pyrénées comme ailleurs, mais les effets en sont amortis grâce à la structure de l'économie régionale et à la résistance de certains secteurs. L'activité industrielle recule, mais moins qu'au niveau national, grâce à l'aéronautique et au spatial. D'autres secteurs souffrent davantage, comme l'industrie des biens intermédiaires ou la construction. L'économie régionale ...

Actualité locale et régionale ; Aéronautique et Transport aérien ; INDUSTRIE ; ECONOMIE REGIONALE ; SITUATION ECONOMIQUE ; COMMERCE DE DETAIL ; SERVICE A L'ENTREPRISE ; SERVICE AU PARTICULIER

... Lire [+]

U V

- 1 p + 6 p

L'INSEE anticipe une hausse du PIB de 1,6 % cette année, supérieure à ce qu'il attendait en juin (+ 1,4 %) et un peu meilleure que la prévision officielle du gouvernement (+ 1,5 %).
Si le scénario de l'INSEE devait se vérifier, 2011 débuterait alors avec un acquis de croissance de 0,7 %. Mais à ce stade de l'année, l'INSEE ne réalise encore aucune prévision pour 2011. Comme en juin, l'Institut anticipe toujours une croissance "modeste" pour la fin de l'année.
L'INSEE anticipe une hausse du PIB de 1,6 % cette année, supérieure à ce qu'il attendait en juin (+ 1,4 %) et un peu meilleure que la prévision officielle du gouvernement (+ 1,5 %).
Si le scénario de l'INSEE devait se vérifier, 2011 débuterait alors avec un acquis de croissance de 0,7 %. Mais à ce stade de l'année, l'INSEE ne réalise encore aucune prévision pour 2011. Comme en juin, l'Institut anticipe toujours une croissance "modeste" pour la ...

Economie et Conjoncture ; FRANCE ; SITUATION ECONOMIQUE ; INSEE ; CROISSANCE ECONOMIQUE ; PRODUIT INTERIEUR BRUT

... Lire [+]

U V

- 5 p

Au moment où le gouvernement s'apprête à ouvrir le vaste chantier de la réforme de la fiscalité du patrimoine, l'INSEE publie une étude sur "Patrimoine des ménages début 2010". La modification de la fiscalité des PEL s'est traduite par une désaffection vis-à-vis de l'épargne logement. La crise économique a entraîné une baisse des placements en actions. PEA en tête. L'immobilier, l'assurance-vie et les livrets restent des valeurs sûres.
Au moment où le gouvernement s'apprête à ouvrir le vaste chantier de la réforme de la fiscalité du patrimoine, l'INSEE publie une étude sur "Patrimoine des ménages début 2010". La modification de la fiscalité des PEL s'est traduite par une désaffection vis-à-vis de l'épargne logement. La crise économique a entraîné une baisse des placements en actions. PEA en tête. L'immobilier, l'assurance-vie et les livrets restent des valeurs sûres.

Economie et Conjoncture ; PATRIMOINE DES MENAGES ; IMMOBILIER ; EPARGNE LOGEMENT ; FISCALITE DES PERSONNES ; ASSURANCE-VIE ; LIVRET D'EPARGNE

... Lire [+]

U V

- 6 p + 1 p

Si les tendances démographiques récentes se maintiennent, la population de Midi-Pyrénées passera de 2,8 millions d'habitants en 2007 à 3,6 millions en 2040. Cette croissance, la plus forte de France avec le Languedoc-Roussillon, ralentirait, surtout au cours de la décennie à venir. Le solde naturel se détériorerait et l'apport migratoire, tout en restant fort, se tasserait. Tarn-et-Garonne et Haute-Garonne figureraient parmi les trois départements les plus dynamiques du pays. Le vieillissement, inéluctable comme partout en France, serait néanmoins atténué par l'arrivée de populations jeunes.

Si les tendances démographiques récentes se maintiennent, la population de Midi-Pyrénées passera de 2,8 millions d'habitants en 2007 à 3,6 millions en 2040. Cette croissance, la plus forte de France avec le Languedoc-Roussillon, ralentirait, surtout au cours de la décennie à venir. Le solde naturel se détériorerait et l'apport migratoire, tout en restant fort, se tasserait. Tarn-et-Garonne et Haute-Garonne figureraient parmi les trois d...

Actualité locale et régionale ; MIDI-PYRENEES ; POPULATION ; DEMOGRAPHIE ; PROSPECTIVE

... Lire [+]

U V

- 26 p

Les statistiques publiées, le 9 décembre par l'INSEE, l'ACOSS (qui chapeaute les URSSAF) et POLE EMPLOI montrent que pour le troisième trimestre consécutif, le secteur marchand a créé des emplois entre juillet et septembre. Mais la reprise reste modérée et les estimations varient selon les sources sur son ampleur. L'ACOSS est la plus optimiste : elle chiffre à 53.000 les emplois créés au troisième trimestre, soit une hausse de 133.000 depuis le début de l'année. L'INSEE, qui travaille sur le même champ (celui des entreprises cotisant à la Sécurité sociale des salariés) est beaucoup moins optimiste. Il a en effet révisé en forte baisse son estimation provisoire de novembre : il ne table plus sur 40.000 mais 19.200 créations nettes de postes, soit deux fois moins qu'au deuxième trimestre (pour un effectif salarié total de 15.937.300 personnes). POLE EMPLOI, qui limite son champ aux entreprises cotisant à l'assurance-chômage, est sur la même tendance (+ 0,1 %) : + 20.000 postes, après + 34.000 au deuxième trimestre.
Les statistiques publiées, le 9 décembre par l'INSEE, l'ACOSS (qui chapeaute les URSSAF) et POLE EMPLOI montrent que pour le troisième trimestre consécutif, le secteur marchand a créé des emplois entre juillet et septembre. Mais la reprise reste modérée et les estimations varient selon les sources sur son ampleur. L'ACOSS est la plus optimiste : elle chiffre à 53.000 les emplois créés au troisième trimestre, soit une hausse de 133.000 depuis le ...

Economie et Conjoncture ; Emploi et Formation ; FRANCE ; EMPLOI ; CHOMAGE ; RECRUTEMENT ; POLITIQUE DE L'EMPLOI ; POLE EMPLOI ; URSSAF ; INSEE

... Lire [+]

Note de conjoncture | INSEE décembre 2010

Article

U V

- 11 p

En France comme dans la zone euro, l'activité a ralenti au troisième trimestre. La demande interne s'est renforcée, mais le mouvement de reconstitution des stocks a été de moindre intensité. En outre, la contribution du commerce extérieur à la croissance a été de nouveau négative, du fait d'un fort rebond des importations. Au quatrième trimestre, la croissance se renforcerait quelque peu en France (0,5 %), comme le suggèrent les enquêtes de conjoncture sectorielles. Elle s'appuierait sur le dynamisme des services, l'accélération de la production industrielle et le redressement du secteur de la construction. La croissance serait ensuite de 0,3 % au premier trimestre puis de 0,4 % au deuxième trimestre 2011. Sur l'ensemble de la prévision, l'économie française se maintiendrait ainsi sur la tendance modérée qu'elle connaît depuis la sortie de récession.

En France comme dans la zone euro, l'activité a ralenti au troisième trimestre. La demande interne s'est renforcée, mais le mouvement de reconstitution des stocks a été de moindre intensité. En outre, la contribution du commerce extérieur à la croissance a été de nouveau négative, du fait d'un fort rebond des importations. Au quatrième trimestre, la croissance se renforcerait quelque peu en France (0,5 %), comme le suggèrent les enquêtes de ...

Economie et Conjoncture ; FRANCE ; SITUATION ECONOMIQUE ; CROISSANCE ECONOMIQUE ; COMMERCE EXTERIEUR ; PRODUCTION INDUSTRIELLE ; SERVICES ; EUROPE

... Lire [+]

U V

- 6 p + 4 p

Par sa forte concentration en emplois de cadres des fonctions métropolitaines, l'aire urbaine de Toulouse constitue le deuxième pôle d'emplois stratégiques de province. La forte croissance de ces emplois est portée par les fonctions de conception et de recherche, mais pas seulement. Des activités plus en lien avec la population et les services qui lui sont rendus concourent aussi à la dynamique de métropolisation. Celle-ci s'étend aux banlieues et au réseau de villes moyennes de l'espace métropolitain toulousain. Elle se caractérise également par une forte arrivée de jeunes cadres.
Par sa forte concentration en emplois de cadres des fonctions métropolitaines, l'aire urbaine de Toulouse constitue le deuxième pôle d'emplois stratégiques de province. La forte croissance de ces emplois est portée par les fonctions de conception et de recherche, mais pas seulement. Des activités plus en lien avec la population et les services qui lui sont rendus concourent aussi à la dynamique de métropolisation. Celle-ci s'étend aux banlieues ...

Actualité locale et régionale ; Emploi et Formation ; Aménagement du Territoire et développement local ; TOULOUSE ; EMPLOI ; ATTRACTIVITE D'UNE REGION ; COMPETITIVITE D'UNE VILLE ; METROPOLE ; ACTIVITES MULTIPLES

... Lire [+]

U V

- 1 p + 246 p

L'INSEE réalise tous les ans un condensé de chiffres sur la France "Tableaux de l'économie française" : population, conditions de vie, emploi, économie et système productif.
www.lefigaro.fr
www.insee.fr

Economie et Conjoncture ; FRANCE ; POPULATION ; SITUATION ECONOMIQUE ; CONDITIONS DE VIE ; EMPLOI ; ENTREPRISE ; COMMERCE DE DETAIL ; SERVICES ; INDUSTRIE ; DEMOGRAPHIE

... Lire [+]

U V

- 20 p

Le présent article montre que les entreprises exportatrices se distinguent de leurs concurrentes non exportatrices, non seulement au regard de leurs caractéristiques réelles taille, productivité mais également au regard de leurs caractéristiques financières. Il se propose alors d'analyser le rôle des contraintes financières en tant que variable déterminante des décisions d'exportation des entreprises.
Le présent article montre que les entreprises exportatrices se distinguent de leurs concurrentes non exportatrices, non seulement au regard de leurs caractéristiques réelles taille, productivité mais également au regard de leurs caractéristiques financières. Il se propose alors d'analyser le rôle des contraintes financières en tant que variable déterminante des décisions d'exportation des entreprises.

Economie et Conjoncture ; Commerce et investissements internationaux ; ENTREPRISE ; COMMERCE EXTERIEUR

... Lire [+]

U V

- 18 p

L'INSEE a analysé la réaction des entreprises françaises à la baisse des tarifs douaniers qui a eu lieu à la fin des années 1990 et qui résulte principalement de la signature du cycle d'Uruguay. Cette analyse s'appuie sur les données douanières françaises ainsi que sur les tarifs douaniers fournis par la base de données commerciales de l'OMC (TRAINS).

Economie et Conjoncture ; FRANCE ; ENTREPRISE ; DOUANE ; FORMALITE DOUANIERE ; Commerce et investissements internationaux ; COMMERCE EXTERIEUR

... Lire [+]

U V

- 20 p

Cet article évalue les performances des firmes multinationales dans l'industrie manufacturière française, et les compare à celles des entreprises uniquement exportatrices et domestiques.

Economie et Conjoncture ; Commerce et investissements internationaux ; FRANCE ; ENTREPRISE ; STRATEGIE INTERNATIONALE DE L'ENTREPRISE ; OPERATIONS A L'INTERNATIONAL

... Lire [+]

U V

- 1 p + 1 p + 16 p

La reprise économique se confirme, selon l'INSEE qui prévoit une croissance de 0,6 % au premier trimestre et de 0,4 % au deuxième trimestre de l'année. Les motifs d'inquiétude ne manquent pourtant pas. Les analystes ignorent par exemple quel sera l'impact du tremblement de terre au Japon. Les importations japonaises pourraient fléchir sous le coup de la baisse de la demande du pays. Certains composants et pièces exclusivement fabriqués dans l'archipel pourraient connaître des goulots d'étranglement, ce qui pèserait sur la production étrangère.
Seconde source d'inquiétude, le regain d'inflation, à l'oeuvre depuis la mi-2010, est une force sur laquelle il faudra compter. L'INSEE prévoit une inflation de 1,9 % mi-2011. La consommation des ménages progressera elle aussi au premier trimestre (+ 0,5 %), en raison de "l'effet de traîne" de la prime à la casse dans l'automobile, mais elle reculera de 0,1 % dès le deuxième trimestre, en ligne avec l'érosion du pouvoir d'achat. Malgré tout, la reprise se confirme, notamment en raison du rebond des exportations en ce début d'année (+ 1,8 % au premier trimestre), tirées par la demande de l'Allemagne et des États-Unis.
La reprise économique se confirme, selon l'INSEE qui prévoit une croissance de 0,6 % au premier trimestre et de 0,4 % au deuxième trimestre de l'année. Les motifs d'inquiétude ne manquent pourtant pas. Les analystes ignorent par exemple quel sera l'impact du tremblement de terre au Japon. Les importations japonaises pourraient fléchir sous le coup de la baisse de la demande du pays. Certains composants et pièces exclusivement fabriqués dans ...

Economie et Conjoncture ; FRANCE ; SITUATION ECONOMIQUE ; INFLATION ; CONSOMMATION ; PRODUCTION PAR PRODUIT ; COMMERCE EXTERIEUR ; ENTREPRISE ; PRODUIT INTERIEUR BRUT ; POUVOIR D'ACHAT

... Lire [+]

U V

- 2 p + 2 p

L'inflation a atteint 2 % sur un an en France en mars et cette accélération constitue une nouvelle menace sur le pouvoir d'achat, l'une des principales préoccupations des consommateurs que le gouvernement s'efforce d'apaiser en multipliant les initiatives : relèvement du barème des frais kilométriques dans la déclaration de revenus, tarifs de gaz et d'électricité encadrés, revalorisation du montant des pensions de retraite, accord avec la grande distribution sur un panier des essentiels composé d'une sélection de produits alimentaires conciliant qualité et prix abordables.
L'inflation a atteint 2 % sur un an en France en mars et cette accélération constitue une nouvelle menace sur le pouvoir d'achat, l'une des principales préoccupations des consommateurs que le gouvernement s'efforce d'apaiser en multipliant les initiatives : relèvement du barème des frais kilométriques dans la déclaration de revenus, tarifs de gaz et d'électricité encadrés, revalorisation du montant des pensions de retraite, accord avec la grande ...

Economie et Conjoncture ; FRANCE ; INFLATION ; CONSOMMATION ; PRIX ; POLITIQUE ECONOMIQUE ; POLITIQUE FISCALE

... Lire [+]

U V

- 1 p + 4 p

Sans retrouver les niveaux de 2007 et 2008, les hôtels et même les campings ont vu en 2010 leur fréquentation augmenter. Les hôtels de 4 et 5 étoiles progressent de 12%. Et les touristes chinois sont de 44,8% plus nombreux.

Commerce et distribution ; TOURISME ; FRANCE ; FREQUENTATION TOURISTIQUE ; HOTELLERIE ; CAMPING

... Lire [+]

U V

- 18 p

La dernière étude de l'INSEE "Emploi et salaires" consacre un chapitre entier à la situation de l'emploi dans l'industrie. Si elle montre qu'il est en perte de vitesse, elle pointe surtout des disparités de salaire entre les différentes branches de l'industrie.

Industrie et construction ; FRANCE ; INDUSTRIE ; EMPLOI ; SALARIE

... Lire [+]

U V

- 24 p

Une quarantaine des villes moyennes fortement industrialisées présentent des "facteurs de vulnérabilité", selon un panorama de l'Insee, présenté lors des Assises des villes moyennes à Quimper, les 9 et 10 juin.

Aménagement du Territoire et développement local ; FRANCE ; VILLE MOYENNE ; SITUATION ECONOMIQUE ; INTERCOMMUNALITE

... Lire [+]

Z