Documents  DGE | enregistrements trouvés : 219

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

Mémento du tourisme - Edition 2017 | DGE 22/11/17 H

Document sectoriel

U H

- 148 p

En 2016, la consommation touristique en France s'élève à 159 milliards d'euros, une somme équivalente à 7,1 % du PIB. La destination France reste la plus visitée au monde, avec 82,6 millions d'arrivées de touristes internationaux. Elle se place au 5e rang mondial en termes de recettes (38,4 milliards d'euros). 70,0 % des résidents français sont partis : ils ont réalisé 194,8 millions de voyages pour des motifs personnels, dont près de neuf sur dix en France métropolitaine.
En 2016, la consommation touristique en France s'élève à 159 milliards d'euros, une somme équivalente à 7,1 % du PIB. La destination France reste la plus visitée au monde, avec 82,6 millions d'arrivées de touristes internationaux. Elle se place au 5e rang mondial en termes de recettes (38,4 milliards d'euros). 70,0 % des résidents français sont partis : ils ont réalisé 194,8 millions de voyages pour des motifs personnels, dont près de neuf sur ...

Tourisme-CHR ; FRANCE ; FREQUENTATION TOURISTIQUE ; HOTELLERIE ; CAMPING ; BILAN

... Lire [+]

U V

- 79 p

La mission confiée à M. Régis Marcon, restaurateur, s'inscrit dans le prolongement du contrat d'avenir, signé le 28 avril 2009, dont l'un des engagements porte sur l'augmentation du nombre de contrats d'apprentissage et de contrats de professionnalisation (plus 20.000 en 3 ans). Alors que les professionnels du secteur recherchent chaque année près de 60.000 nouveaux collaborateurs, le flux annuel de sortants formés (apprentis, personnes sous statut scolaire, contrats de professionnalisation et stages conventionnées) est d'environ 40.000 personnes. La mission a été chargée de réaliser un état des lieux des différents dispositifs existants en matière d'alternance dans les secteurs de la restauration, des besoins des entreprises, des centres de formation et des jeunes. L'objectif était par ailleurs d'identifier les difficultés ou les blocages rencontrés et qui empêchent le développement de l'apprentissage ou du contrat de professionnalisation et, a contrario, les bonnes pratiques à diffuser.
La mission confiée à M. Régis Marcon, restaurateur, s'inscrit dans le prolongement du contrat d'avenir, signé le 28 avril 2009, dont l'un des engagements porte sur l'augmentation du nombre de contrats d'apprentissage et de contrats de professionnalisation (plus 20.000 en 3 ans). Alors que les professionnels du secteur recherchent chaque année près de 60.000 nouveaux collaborateurs, le flux annuel de sortants formés (apprentis, personnes sous ...

Commerce et distribution ; Emploi et Formation ; RESTAURATION ; FORMATION EN ALTERNANCE

... Lire [+]

Le commerce du futur | DGE novembre 2009

Document sectoriel

U V

- 85 p

L'objectif de ce rapport est de proposer un cadre d'analyse et de compréhension des forces à l'oeuvre, qui structureront le devenir du commerce. Il s'agit donc d'un travail exploratoire, qui indiquera les thèmes à approfondir lors d'études complémentaires et contribuera à orienter l'Action Publique.
A l'issue des travaux synthétisés dans ce rapport, 4 dynamiques paraissent les plus structurantes pour le commerce du futur :
- La radicalisation des arbitrages prix / valeur des consommateurs et la nécessité de "fabriquer la croissance" qui pénalisent les leaders historiques "coeur de marché" ;
- La mutation profonde de certaines filières, de plus en plus pilotées depuis l'aval ;
- La généralisation du multicanal ;
- La prise en charge des contraintes comme des opportunités du développement durable.
Pour télécharger l'étude : http://www.industrie.gouv.fr/p3e/etudes/commerce/commerce.pdf
L'objectif de ce rapport est de proposer un cadre d'analyse et de compréhension des forces à l'oeuvre, qui structureront le devenir du commerce. Il s'agit donc d'un travail exploratoire, qui indiquera les thèmes à approfondir lors d'études complémentaires et contribuera à orienter l'Action Publique.
A l'issue des travaux synthétisés dans ce rapport, 4 dynamiques paraissent les plus structurantes pour le commerce du futur :
- La radicalisation ...

Commerce et distribution ; COMMERCE DE DETAIL ; PROSPECTIVE

... Lire [+]

PME : osez la propriété intellectuelle ! | DGE 13/04/10

Document original

U V

- 117 p

La DGCIS a publié un guide pratique présentant les enjeux de la propriété intellectuelle, afin d'aider les pôles et leurs PME à mieux s'approprier cette notion et à intégrer cette démarche dans leur stratégie d'innovation et de développement.

Economie et Conjoncture ; FRANCE ; PROPRIETE INTELLECTUELLE ; ENTREPRISE

... Lire [+]

U V

- 4 p

En 2009, particulièrement au premier semestre, l'hôtellerie de tourisme a pâti de la crise économique mondiale : la baisse de fréquentation a atteint 4,9 % et le taux d'occupation a perdu 3,3 points. Toutes les catégories ont été touchées. Alors que le repli de la fréquentation de la clientèle française est resté limité (- 1,4 %), celui de la clientèle étrangère (- 11 %), notamment européenne (- 13 %), a été particulièrement important. L'hôtellerie de plein air a bénéficié de cette situation : la fréquentation y est en hausse de 4,2 %, bénéficiant d'une forte croissance de la clientèle française (+ 7,2 %) et d'un repli contenu de la clientèle étrangère (- 1,1%).
En 2009, particulièrement au premier semestre, l'hôtellerie de tourisme a pâti de la crise économique mondiale : la baisse de fréquentation a atteint 4,9 % et le taux d'occupation a perdu 3,3 points. Toutes les catégories ont été touchées. Alors que le repli de la fréquentation de la clientèle française est resté limité (- 1,4 %), celui de la clientèle étrangère (- 11 %), notamment européenne (- 13 %), a été particulièrement important. ...

Commerce et distribution ; HOTELLERIE ; FRANCE

... Lire [+]

U V

- 104 p + 4 p

Cette étude à caractère prospectif vise à fournir les clés de lecture des principales tendances d'évolution de la demande de tourisme et de loisirs : quel est l'impact à terme des changements en cours sur la perception de la qualité et la composition du couple produit-valeur ? Comment les opérateurs perçoivent-ils ces changements et s'y préparent-ils ? Pour lire la synthèse, télécharger l'étude : http://www.veilleinfotourisme.fr/1273658430241/0/fiche___article/
Cette étude à caractère prospectif vise à fournir les clés de lecture des principales tendances d'évolution de la demande de tourisme et de loisirs : quel est l'impact à terme des changements en cours sur la perception de la qualité et la composition du couple produit-valeur ? Comment les opérateurs perçoivent-ils ces changements et s'y préparent-ils ? Pour lire la synthèse, télécharger l'étude : http://www.veilleinfotourisme.fr/1273658...

Commerce et distribution ; TOURISME ; PROSPECTIVE

... Lire [+]

U V

- 32 p

Le tableau de bord des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans les entreprises est centré sur l'adoption des TIC, leur usage et la pratique du commerce électronique au sein des sociétés. Les principaux résultats de l'enquête communautaire sur les TIC y sont présentés et commentés. Cette enquête est réalisée dans tous les pays membres de l'Union européenne et permet notamment de positionner les sociétés françaises par rapport à leurs homologues en Europe. En France, plus de 95 % des sociétés sont connectées à internet et elles ont adopté le haut débit dans les mêmes proportions. Le rôle des TIC dans leur fonctionnement interne est important : les trois quarts d'entre elles ont mis en place des réseaux locaux, 41 % des réseaux intranet, et 47 % pratiquent le partage électronique de l'information en matière de ventes et d'achats entre les différents pôles de l'entreprise (gestion des stocks, comptabilité, etc.). Dans l'ensemble, pour l'intégration des TIC dans le fonctionnement interne des sociétés, la France fait mieux que la moyenne européenne (sauf pour l'utilisation des réseaux locaux). Si 54 % des sociétés ont créé un site sur la Toile, seulement 32 % ont mis en place un extranet, et elles ne sont que 11 % à pratiquer le partage électronique d'informations avec leurs fournisseurs ou leurs clients (sur les prévisions de demande, les stocks, les livraisons, ...). De façon générale, pour l'intégration des TIC dans les relations externes des sociétés, la France se situe en deçà de la moyenne européenne.
Le tableau de bord des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans les entreprises est centré sur l'adoption des TIC, leur usage et la pratique du commerce électronique au sein des sociétés. Les principaux résultats de l'enquête communautaire sur les TIC y sont présentés et commentés. Cette enquête est réalisée dans tous les pays membres de l'Union européenne et permet notamment de positionner les sociétés françaises par ...

Technologies de l'Information et de la Communication ; FRANCE ; ENTREPRISE ; TECHNOLOGIE DE L'INFORMATION ; EUROPE ; COMMERCE ELECTRONIQUE ; INTERNET ; EXTRANET ; EDI ; ECONOMIE NUMERIQUE

... Lire [+]

U V

- 32 p

En août 2010, le chiffre d'affaires en valeur des services marchands non financiers a augmenté de 0,7 %. Sur les trois derniers mois (juin, juillet et août), la hausse atteint 1,9 %.
En octobre 2010, l'indicateur synthétique du climat des affaires, qui avait atteint un palier en avril, est en progression ; son niveau est proche de sa moyenne de longue période. Les chefs d'entreprise sont nettement plus confiants quant à l'évolution générale de l'activité dans la profession. Ils jugent leur activité en légère hausse au cours des derniers mois et prévoient une croissance à un rythme comparable dans les mois à venir. Selon eux, la demande serait soutenue dans les prochains mois.
Télécharger le tableau de bord sur : www.pme.gouv.fr

En août 2010, le chiffre d'affaires en valeur des services marchands non financiers a augmenté de 0,7 %. Sur les trois derniers mois (juin, juillet et août), la hausse atteint 1,9 %.
En octobre 2010, l'indicateur synthétique du climat des affaires, qui avait atteint un palier en avril, est en progression ; son niveau est proche de sa moyenne de longue période. Les chefs d'entreprise sont nettement plus confiants quant à l'évolution générale de ...

Services aux entreprises et aux particuliers ; SERVICE AU PARTICULIER ; SERVICES ; SERVICE A L'ENTREPRISE

... Lire [+]

Mémento du tourisme - Edition 2010 | DGE mai 2011

Extrait

U V

- 140 p

Cette publication rassemble l'essentiel des statistiques sur le tourisme. Elle permet à la fois de situer la France dans le tourisme mondial, d'apprécier son poids dans l'économie française, de décrire l'offre disponible ainsi que la demande, qu'elle émane des résidents sur notre territoire ou de visiteurs venant de l'étranger.
La France conserve son rang de première destination touristique mondiale. Avec 76,8 millions d'arrivées de touristes en 2009 et une baisse relativement modérée (-3% par rapport à 2008), elle conforte même légèrement son avance sur ses trois poursuivants : Etats-Unis (54,9 millions, -5,2%), Espagne (52,2 millions, -8,7%) et Chine (50,9 millions, -4%).
Télécharger le rapport sur : http://www.tourisme.gouv.fr/stat_etudes/memento/2010/memento2010.pdf
Cette publication rassemble l'essentiel des statistiques sur le tourisme. Elle permet à la fois de situer la France dans le tourisme mondial, d'apprécier son poids dans l'économie française, de décrire l'offre disponible ainsi que la demande, qu'elle émane des résidents sur notre territoire ou de visiteurs venant de l'étranger.
La France conserve son rang de première destination touristique mondiale. Avec 76,8 millions d'arrivées de touristes en ...

Commerce et distribution ; TOURISME ; STATISTIQUE ; FREQUENTATION TOURISTIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

U V

- 4 p

Assurer à la France une croissance durable exige d'encourager l'innovation et l'excellence. De ce constat sont nés les Investissements d'avenir : 35 Mds d'euros pour financer des projets industriels, soutenir la recherche ou encore offrir à nos universités une visibilité mondiale...

Economie et Conjoncture ; FRANCE ; INVESTISSEMENT PUBLIC ; CROISSANCE ECONOMIQUE ; ATTRACTIVITE D'UN PAYS ; FINANCEMENT DE PROJET

... Lire [+]

Les ETI, confiantes dans leur avenir | DGE;OSEO juin 2011

Article

U V

- 4 p + 12 p

Les prévisions d'activité des entreprises de taille intermédiaire (ETI) en 2011 sont optimistes, notamment pour celles des services. Les ETI innovantes ou positionnées sur les marchés internationaux ont également des perspectives plus favorables que la moyenne. Avec la croissance de la demande prévue en 2011, les ETI envisagent une hausse de leurs effectifs et de leurs investissements, notamment par de nombreuses opérations de croissance externe. Dans l'ensemble, les ETI prévoient plutôt une amélioration de leur situation de trésorerie.
Les prévisions d'activité des entreprises de taille intermédiaire (ETI) en 2011 sont optimistes, notamment pour celles des services. Les ETI innovantes ou positionnées sur les marchés internationaux ont également des perspectives plus favorables que la moyenne. Avec la croissance de la demande prévue en 2011, les ETI envisagent une hausse de leurs effectifs et de leurs investissements, notamment par de nombreuses opérations de croissance ...

Economie et Conjoncture ; ENTREPRISE DE TAILLE INTERMEDIAIRE ; CROISSANCE DE L'ENTREPRISE ; GESTION PREVISIONNELLE ; STATISTIQUE DESCRIPTIVE ; ENTREPRISE INNOVANTE

... Lire [+]

Bilan du tourisme en 2010 | DGE 14/07/11

Extrait

U V

- 56 p

Ce bilan de l'activité du tourisme en 2010 restitue les principaux résultats du dispositif d'observation statistique piloté par la DGCIS1. Il est articulé en deux volets :
- le volet "offre" s'appuie sur l'enquête Insee-DGCIS auprès des entreprises d'hébergement touristique (enquête "fréquentation")
- le volet "demande" repose sur deux enquêtes DGCIS-Banque de France : l'une auprès des touristes français, l'autre auprès des touristes étrangers en France.
Ce bilan de l'activité du tourisme en 2010 restitue les principaux résultats du dispositif d'observation statistique piloté par la DGCIS1. Il est articulé en deux volets :
- le volet "offre" s'appuie sur l'enquête Insee-DGCIS auprès des entreprises d'hébergement touristique (enquête "fréquentation")
- le volet "demande" repose sur deux enquêtes DGCIS-Banque de France : l'une auprès des touristes français, l'autre auprès des touristes étrangers ...

Commerce et distribution ; TOURISME ; FREQUENTATION TOURISTIQUE

... Lire [+]

U V

- 2 p

Créer ou exercer son activité sous le régime de l'Entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL) permet un cloisonnement étanche entre patrimoines personnel et professionnel, avec des formalités réduites. Une révolution pour tous les entrepreneurs individuels.

Création Reprise Défaillance d'entreprise ; CREATION D'ENTREPRISE ; ENTREPRISE INDIVIDUELLE

... Lire [+]

FISAC. Rapport d'activité 1992-2010 | DGE 09/08/11

Extrait

U V

- 83 p

Le rapport d'activité du FISAC pour l'année 2010 et pour la période 1992-2010 présente la répartition des subventions par type d'opération, par région et par département.

Commerce et distribution ; URBANISME COMMERCIAL ; INVESTISSEMENT PUBLIC ; COMMERCE DE DETAIL

... Lire [+]

U V

- 36 p

Ce tableau de bord fournit mensuellement un cadrage conjoncturel de l'activité des services marchands au niveau sectoriel le plus fin. Il exploite les données les plus récentes en matière de chiffres d'affaires, d'effectifs, de prix, de démographie d'entreprise ou encore d'opinion des entrepreneurs du secteur. Une synthèse générale précède l'examen détaillé sur la base de graphiques, des différents secteurs des services.
Ce tableau de bord fournit mensuellement un cadrage conjoncturel de l'activité des services marchands au niveau sectoriel le plus fin. Il exploite les données les plus récentes en matière de chiffres d'affaires, d'effectifs, de prix, de démographie d'entreprise ou encore d'opinion des entrepreneurs du secteur. Une synthèse générale précède l'examen détaillé sur la base de graphiques, des différents secteurs des services.

Services aux entreprises et aux particuliers ; SERVICES MARCHANDS

... Lire [+]

U V

- 44 p

Tableau de bord qui recense les dernières données en matière de production industrielle, d'échanges extérieurs, de chiffres d'affaires, d'effectifs, de prix, de démographie d'entreprises ou encore d'opinion des industriels.

Industrie et construction ; INDUSTRIE

... Lire [+]

U V

- 36 p

En septembre 2011, l'indicateur synthétique du climat des affaires se dégrade de 8 points par rapport à juillet et de 12 points par rapport à juin qui marque le début de la détérioration. Son niveau redescend sous sa moyenne de longue période. L'indicateur de retournement se replie nettement, indiquant désormais un climat conjoncturel défavorable. Les opinions des chefs d'entreprise deviennent pessimistes quant à l'évolution générale de l'activité dans les services. Ils jugent que leur activité s'est nettement ralentie au cours des derniers mois et prévoient qu'elle diminuerait dans les prochains mois. En outre, selon eux, la demande reculerait aussi. Néanmoins, les entrepreneurs restent confiants sur l'évolution de l'emploi qui continuerait à progresser ces prochains mois, grâce notamment à l'intérim. Avec 7 millions de salariés au 30 juin 2011, les effectifs des services marchands non financiers (y compris intérim) progressent pour le septième trimestre consécutif. Le rythme de hausse (+ 0,4 %) est cependant moitié moindre qu'au trimestre précédent (+ 0,8 %).
En septembre 2011, l'indicateur synthétique du climat des affaires se dégrade de 8 points par rapport à juillet et de 12 points par rapport à juin qui marque le début de la détérioration. Son niveau redescend sous sa moyenne de longue période. L'indicateur de retournement se replie nettement, indiquant désormais un climat conjoncturel défavorable. Les opinions des chefs d'entreprise deviennent pessimistes quant à l'évolution générale de ...

Services aux entreprises et aux particuliers ; FRANCE ; SERVICES ; SITUATION ECONOMIQUE

... Lire [+]

U V

- 44 p

Depuis le début de l'année, la production de l'industrie manufacturière fluctue autour d'un palier : la baisse observée en juin (- 1,8 %) a été suivie d'un rebond en juillet (+ 1,4 %), mais le niveau atteint ne dépasse pas celui de février. Les hausses sont fortes pour les productions qui avaient chuté en juin, notamment les produits informatiques, électroniques et optiques (+ 7,5 %), l'aéronautique (+ 5,1 %), les équipements électriques (+ 3,0 %), l'activité de réparation et installation de machines et équipements (+ 2,3 %) et la métallurgie et produits métalliques (+ 1,6 %).
Depuis le début de l'année, la production de l'industrie manufacturière fluctue autour d'un palier : la baisse observée en juin (- 1,8 %) a été suivie d'un rebond en juillet (+ 1,4 %), mais le niveau atteint ne dépasse pas celui de février. Les hausses sont fortes pour les productions qui avaient chuté en juin, notamment les produits informatiques, électroniques et optiques (+ 7,5 %), l'aéronautique (+ 5,1 %), les équipements électriques (+ 3,0 ...

Industrie et construction ; INDUSTRIE

... Lire [+]

U V

- 36 p

En juillet 2011, le chiffre d'affaires en valeur des services marchands non financiers a sensiblement diminué (- 1,0 %). En trimestre glissant (mai-juin-juillet par rapport à février-mars-avril), le chiffre d'affaires reste néanmoins en progression (+ 1,4 %).
En septembre 2011, l'indicateur synthétique du climat des affaires se dégrade de 8 points par rapport à juillet et de 12 points par rapport à juin qui marque le début de la détérioration. Son niveau redescend sous sa moyenne de longue période. L'indicateur de retournement se replie nettement, indiquant désormais un climat conjoncturel défavorable. Les opinions des chefs d'entreprise deviennent pessimistes quant à l'évolution générale de l'activité dans les services. Ils jugent que leur activité s'est nettement ralentie au cours des derniers mois et prévoient qu'elle diminuerait dans les prochains mois. En outre, selon eux, la demande reculerait aussi. Néanmoins, les entrepreneurs restent confiants sur l'évolution de l'emploi qui continuerait à progresser ces prochains mois, grâce notamment à l'intérim.
Avec 7 millions de salariés au 30 juin 2011, les effectifs des services marchands non financiers (y compris intérim) progressent pour le septième trimestre consécutif. Le rythme de hausse (+ 0,4 %) est cependant moitié moindre qu'au trimestre précédent (+ 0,8 %).
En juillet 2011, le chiffre d'affaires en valeur des services marchands non financiers a sensiblement diminué (- 1,0 %). En trimestre glissant (mai-juin-juillet par rapport à février-mars-avril), le chiffre d'affaires reste néanmoins en progression (+ 1,4 %).
En septembre 2011, l'indicateur synthétique du climat des affaires se dégrade de 8 points par rapport à juillet et de 12 points par rapport à juin qui marque le début de la détérioration. ...

Services aux entreprises et aux particuliers ; SERVICES MARCHANDS

... Lire [+]

U V

- 3 p

Dans leur relation avec les grands comptes, PME et TPE peinent souvent à faire valoir leurs droits. Depuis bientôt deux ans, la Médiation Inter-entreprises intervient pour résoudre les conflits entre clients et fournisseurs. Née en avril 2010, la Médiation Inter-entreprises est composée d'un réseau de 25 médiateurs régionaux qui travaillent en collaboration avec des présidents honoraires de tribunaux de commerce. L'objectif n'est pas d'imposer, mais d'amener les deux parties à trouver une solution qui fera l'objet, à l'issue du processus de médiation, d'un accord écrit.
Dans leur relation avec les grands comptes, PME et TPE peinent souvent à faire valoir leurs droits. Depuis bientôt deux ans, la Médiation Inter-entreprises intervient pour résoudre les conflits entre clients et fournisseurs. Née en avril 2010, la Médiation Inter-entreprises est composée d'un réseau de 25 médiateurs régionaux qui travaillent en collaboration avec des présidents honoraires de tribunaux de commerce. L'objectif n'est pas d'imposer, ...

Economie et Conjoncture ; MEDIATION ; ENTREPRISE

... Lire [+]

U V

- 44 p

Faible en septembre-octobre, l'activité a légèrement rebondi en novembre (+ 1,3 %), revenant à un niveau proche de la moyenne des dix premiers mois de l'année. Elle a augmenté pour la plupart des produits. La hausse est particulièrement forte pour la réparation et l'installation de machines et d'équipements (+ 2,1 % après + 4,9 %). La production s'est maintenue à un niveau élevé pour la construction aéronautique et spatiale et pour la fabrication de savons, de produits d'entretiens et de parfums, malgré un léger tassement. Elle s'est un peu raffermie pour les productions qui avaient fortement régressé au cours des mois précédents : les biens intermédiaires, notamment les produits chimiques (+ 1,7 %), les produits en caoutchouc et en plastique (+ 1,3 %), la métallurgie et la fabrication de produits métalliques (+ 0,9 %), et certains biens de consommation comme le travail du bois, les industries du papier et l'imprimerie (+ 2,7 %), le textile et l'habillement (+ 1,2 %).
Faible en septembre-octobre, l'activité a légèrement rebondi en novembre (+ 1,3 %), revenant à un niveau proche de la moyenne des dix premiers mois de l'année. Elle a augmenté pour la plupart des produits. La hausse est particulièrement forte pour la réparation et l'installation de machines et d'équipements (+ 2,1 % après + 4,9 %). La production s'est maintenue à un niveau élevé pour la construction aéronautique et spatiale et pour la f...

Industrie et construction ; INDUSTRIE

... Lire [+]

U V

- 102 p

L'étude sur les Services à la personne en Europe a pour objet d'apporter à la DGCIS, à travers une analyse comparative du secteur des SAP dans sept pays européens, un éclairage sur des mesures d'accompagnement public destinées à favoriser le développement du secteur des services à la personne, sur un plan quantitatif (nombre d'entreprises, de salariés, CAHT...) et qualitatif (diversification de l'offre, augmentation du niveau de qualification des intervenants...).
L'étude sur les Services à la personne en Europe a pour objet d'apporter à la DGCIS, à travers une analyse comparative du secteur des SAP dans sept pays européens, un éclairage sur des mesures d'accompagnement public destinées à favoriser le développement du secteur des services à la personne, sur un plan quantitatif (nombre d'entreprises, de salariés, CAHT...) et qualitatif (diversification de l'offre, augmentation du niveau de qualification des ...

SERVICE AU PARTICULIER ; EUROPE ; ANALYSE SOCIO-ECONOMIQUE

... Lire [+]

Mémento du tourisme - Edition 2011 | DGE mars 2012

Extrait

U V

- 152 p

Cette publication rassemble l'essentiel des statistiques sur le tourisme. Elle permet à la fois de situer la France dans le tourisme mondial, d'apprécier son poids dans l'économie française, de décrire l'offre disponible ainsi que la demande, qu'elle émane des résidents sur notre territoire ou de visiteurs venant de l'étranger.
Pour télécharger le document : http://www.tourisme.gouv.fr/stat_etudes/memento/2011/memento-2011.pdf
Cette publication rassemble l'essentiel des statistiques sur le tourisme. Elle permet à la fois de situer la France dans le tourisme mondial, d'apprécier son poids dans l'économie française, de décrire l'offre disponible ainsi que la demande, qu'elle émane des résidents sur notre territoire ou de visiteurs venant de l'étranger.
Pour télécharger le document : http://www.tourisme.gouv.fr/stat_etudes/memento/2011/memento-2011.pdf

Commerce et distribution ; FRANCE ; TOURISME ; FREQUENTATION TOURISTIQUE ; STATISTIQUE ; Aéronautique et Transport aérien

... Lire [+]

U V

- 159 p + 53 p

Bon nombre d'évènements touristiques, qu'ils soient culturels, sportifs ou récréatifs, contribuent au développement économique des territoires sur lesquels ils sont organisés.
De multiples études ont été réalisées en France depuis une quinzaine d'années pour identifier, caractériser et mesurer l'ampleur de ces retombées.
Dans un contexte où l'évaluation des actions engagées devient une préoccupation majeure pour un nombre croissant d'acteurs, cette étude apporte une base méthodologique stable pour faciliter le recours aux études d'impact, accroître leur fiabilité et, in fine, améliorer la connaissance sur le sujet en rendant possible la comparaison des résultats observés.
Bon nombre d'évènements touristiques, qu'ils soient culturels, sportifs ou récréatifs, contribuent au développement économique des territoires sur lesquels ils sont organisés.
De multiples études ont été réalisées en France depuis une quinzaine d'années pour identifier, caractériser et mesurer l'ampleur de ces retombées.
Dans un contexte où l'évaluation des actions engagées devient une préoccupation majeure pour un nombre croissant d'acteurs, ...

Commerce et distribution ; TOURISME ; DEVELOPPEMENT LOCAL ; PRODUIT TOURISTIQUE ; ANALYSE SOCIO-ECONOMIQUE

... Lire [+]

U V

- 140 p

Les industries culturelles et créatives, longtemps considérées comme marginales, suscitent depuis un peu plus d'une décennie une attention particulière. Ces industries sont amenées à prendre une place croissante dans notre économie ; il semble ainsi primordial d'en avoir une connaissance précise afin d'en favoriser le développement. Cette étude a pour but d'apporter des éclairages sur ces industries en évaluant l'avancée des industries culturelles et créatives dans la gestion de leurs actifs immatériels, en diffusant le sujet du capital immatériel auprès des acteurs de ces secteurs, en évaluant les forces et points d'amélioration potentiels du cadre réglementaire, et enfin en formulant des recommandations à destination des pouvoirs publics et des entreprises afin d'améliorer leur croissance et leur compétitivité.
L'étude s'intéresse à trois secteurs représentatifs, l'architecture, le design textile et le jeu vidéo, en extrait les meilleures pratiques, et examine dans quelle mesure elles peuvent être étendues aux autres secteurs des industries culturelles et créatives.


Les industries culturelles et créatives, longtemps considérées comme marginales, suscitent depuis un peu plus d'une décennie une attention particulière. Ces industries sont amenées à prendre une place croissante dans notre économie ; il semble ainsi primordial d'en avoir une connaissance précise afin d'en favoriser le développement. Cette étude a pour but d'apporter des éclairages sur ces industries en évaluant l'avancée des industries ...

CAPITAL IMMATERIEL ; INVESTISSEMENT IMMATERIEL

... Lire [+]

U V

- 4 p

La DGCIS publie une étude sur "Le tourisme des Français en 2011". Malgré la crise, celle-ci dresse un tableau plutôt positif. Ainsi, le taux de départ en voyage des Français pour motifs personnels est resté stable en 2011, avec 75,9% de départs (contre 75,8% en 2010). Cette bonne tenue ne doit toutefois pas faire oublier que le taux de départ en vacances ne parvient toujours pas à regagner les deux points perdus au début de la crise économique mondiale.
La DGCIS publie une étude sur "Le tourisme des Français en 2011". Malgré la crise, celle-ci dresse un tableau plutôt positif. Ainsi, le taux de départ en voyage des Français pour motifs personnels est resté stable en 2011, avec 75,9% de départs (contre 75,8% en 2010). Cette bonne tenue ne doit toutefois pas faire oublier que le taux de départ en vacances ne parvient toujours pas à regagner les deux points perdus au début de la crise économique ...

Commerce et distribution ; Aéronautique et Transport aérien ; TOURISME ; SITUATION ECONOMIQUE ; COMPORTEMENT D'ACHAT ; COMPORTEMENT DU CONSOMMATEUR

... Lire [+]

U V

- 159 p + 53 p

La présente étude a poursuivi deux principaux objectifs :
- Proposer un certain nombre de principes et de méthodes applicables aux différents types d'évènements et susceptibles de permettre cette nécessaire harmonisation des pratiques. Ces recommandations ont été effectuées suite à un état des lieux des méthodes actuellement utilisées tant en France qu'à l'étranger.
La finalité de l'étude n'est donc pas de formaliser de nouvelles approches mais plutôt de mettre en évidence les principes et les méthodes les plus stabilisés.
- A partir des études déjà réalisées, fournir des données de cadrage en matière d'impact économique (dépense moyenne par visiteur, niveau moyen d'impact par type d'évènement...) destinées à alimenter des bases de données ou outils modélisés susceptibles de fournir rapidement et à moindre coût une estimation
satisfaisante des niveaux d'impact généré par une manifestation.
La présente étude a poursuivi deux principaux objectifs :
- Proposer un certain nombre de principes et de méthodes applicables aux différents types d'évènements et susceptibles de permettre cette nécessaire harmonisation des pratiques. Ces recommandations ont été effectuées suite à un état des lieux des méthodes actuellement utilisées tant en France qu'à l'étranger.
La finalité de l'étude n'est donc pas de formaliser de nouvelles approches mais ...

Commerce et distribution ; TOURISME ; MANIFESTATION PROFESSIONNELLE ; METHODOLOGIE

... Lire [+]

U V

- 4 p

En France, la production industrielle a encore stagné (- 0,5 %), avec un recul sensible dans l'industrie automobile. Le déficit manufacturier s'est creusé au premier trimestre, suite à un rebond des importations. Après une stabilisation en début d'année, le climat conjoncturel se dégrade à nouveau au printemps.

Economie et Conjoncture ; FRANCE ; INDUSTRIE ; SITUATION ECONOMIQUE

... Lire [+]

U V

- 44 p

La production manufacturière s'est repliée en avril, revenant à son niveau de janvier (- 0,7 % après + 1,4 % en mars). Elle a notamment diminué dans les matériels de transport, avec les à-coups de la construction aéronautique, dans la métallurgie ainsi que dans les produits en caoutchouc et en plastique avec le ralentissement de l'activité de construction. Elle est restée faible dans la cokéfaction-raffinage où les arrêts de raffineries pour maintenance perdurent. En revanche, elle s'est accrue dans la chimie et est restée soutenue dans la réparation et l'installation de machines et d'équipements.
La production manufacturière s'est repliée en avril, revenant à son niveau de janvier (- 0,7 % après + 1,4 % en mars). Elle a notamment diminué dans les matériels de transport, avec les à-coups de la construction aéronautique, dans la métallurgie ainsi que dans les produits en caoutchouc et en plastique avec le ralentissement de l'activité de construction. Elle est restée faible dans la cokéfaction-raffinage où les arrêts de raffineries pour ...

Economie et Conjoncture ; FRANCE ; INDUSTRIE ; PRODUCTION INDUSTRIELLE ; FABRICATION ; SITUATION ECONOMIQUE

... Lire [+]

U V

- 200 p

La robotique personnelle et de service est un champ d'application de la robotique en plein essor. L'action des entreprises du secteur en France, comme celle d'autres pays, est de plus en plus significative pour promouvoir des applications et des robots technologiquement perfectionnés, de l'aspirateur personnel au robot d'assistance médicale, en passant par des formes de robot humanoïde.

Industrie et construction ; INDUSTRIE ; ROBOTIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

U V

- 31 p

Existant sous de multiples formes, tailles, structures et compositions, les nanomatériaux sont des matériaux recherchés pour leurs propriétés mécaniques apportant une grande valeur ajoutée aux produits qui les intègrent. Cependant, la diversité de types de nanomatériaux, de leurs propriétés et de leurs applications rend leur caractérisation et l'évaluation du poids de la filière industrielle des nanomatériaux complexes
L'objectif global de cette étude est l'évaluation du poids réel des nanomatériaux dans les filières d'excellence françaises, pour favoriser le développement d'usages, de fonctions et de technologies sur lesquels la France peut orienter son industrie et prendre les parts de marché qu'elle peut légitimement revendiquer.
Existant sous de multiples formes, tailles, structures et compositions, les nanomatériaux sont des matériaux recherchés pour leurs propriétés mécaniques apportant une grande valeur ajoutée aux produits qui les intègrent. Cependant, la diversité de types de nanomatériaux, de leurs propriétés et de leurs applications rend leur caractérisation et l'évaluation du poids de la filière industrielle des nanomatériaux complexes
L'objectif global de cette ...

Industrie et construction ; FRANCE ; MATERIAU

... Lire [+]

U V

- 4 p

En 2008, la France avait une intensité de R  et D privée nettement inférieure à celle de l'Allemagne, les entreprises françaises investissant 1,5 % de leur valeur ajoutée dans la R  et D contre 2,1 % outre-Rhin. L'intensité de R et D élevée des entreprises françaises dans chacun de ces secteurs, lié notamment aux politiques d'incitation tel le crédit impôt recherche (CIR), ne compense pas leur spécialisation sectorielle défavorable. En outre, la part des ETI ­ nettement plus intenses en R et D que les PME ­ est insuffisante dans le tissu industriel français.
En 2008, la France avait une intensité de R  et D privée nettement inférieure à celle de l'Allemagne, les entreprises françaises investissant 1,5 % de leur valeur ajoutée dans la R  et D contre 2,1 % outre-Rhin. L'intensité de R et D élevée des entreprises françaises dans chacun de ces secteurs, lié notamment aux politiques d'incitation tel le crédit impôt recherche (CIR), ne compense pas leur spécialisation sectorielle défavorable. En outre, la ...

Economie et Conjoncture ; FRANCE ; ENTREPRISE ; RECHERCHE-DEVELOPPEMENT

... Lire [+]

U V

- 2 p + 42 p

La fréquentation des hôtels et des campings en 2011 avait, dans son ensemble, poursuivi la progression amorcée en 2010, après une année 2009 affectée par la crise. Les établissements haut de gamme s'étaient taillés la part du lion. La France reste le premier pays d'accueil des touristes internationaux avec 81,4 millions d'arrivées.

Commerce et distribution ; TOURISME ; FREQUENTATION TOURISTIQUE ; HOTELLERIE ; CAMPING

... Lire [+]

U V

- 100 p

La Commission permanente de concertation des services, créée en 2009, est un lieu de dialogue entre les représentants des différentes branches du secteur des services marchands et les pouvoirs publics. Elle a pour vocation d'établir un diagnostic des services en France, de formuler toutes propositions de nature à favoriser le développement de l'activité et de l'emploi dans ce secteur, d'organiser la concertation nécessaire au développement et à l'évaluation des politiques publiques dans ce domaine, de réaliser des études prospectives ou des études d'impact des textes législatifs et règlementaires sur la compétitivité des entreprises de services.
La Commission permanente de concertation des services, créée en 2009, est un lieu de dialogue entre les représentants des différentes branches du secteur des services marchands et les pouvoirs publics. Elle a pour vocation d'établir un diagnostic des services en France, de formuler toutes propositions de nature à favoriser le développement de l'activité et de l'emploi dans ce secteur, d'organiser la concertation nécessaire au développement et à ...

Services aux entreprises et aux particuliers ; SERVICES ; FRANCE ; SITUATION ECONOMIQUE

... Lire [+]

Tableau de bord mensuel des services marchands | DGE 17/01/13

Document sectoriel

U V

- 36 p

Après avoir eu tendance à se ralentir depuis l'été, l'activité s'est un peu raffermie en octobre dans les services marchands non financiers. Le chiffre d'affaires en valeur augmente de 0,6 % en octobre mais baisse de 0,6 % en trimestre glissant (août-septembre-octobre par rapport à mai-juin-juillet). Ce rebond mensuel est surtout provoqué par les activités de services administratifs et de soutien (+ 2,2 %), des services aux ménages, y compris les arts, spectacles et activités récréatives (+ 2,0 %) et des activités de transports et entreposage (+ 1,7 %). En revanche, l'activité continue de stagner dans l'hébergement et la restauration (0,0 %), les activités spécialisées, scientifiques et techniques (- 0,3 %), celles liées à l'information et la communication (- 0,5 %) et les activités immobilières (+ 0,8 % mais - 1,9 % en trimestre glissant).
Après avoir eu tendance à se ralentir depuis l'été, l'activité s'est un peu raffermie en octobre dans les services marchands non financiers. Le chiffre d'affaires en valeur augmente de 0,6 % en octobre mais baisse de 0,6 % en trimestre glissant (août-septembre-octobre par rapport à mai-juin-juillet). Ce rebond mensuel est surtout provoqué par les activités de services administratifs et de soutien (+ 2,2 %), des services aux ménages, y compris ...

Services aux entreprises et aux particuliers ; FRANCE ; SERVICES MARCHANDS

... Lire [+]

U V

- 4 p

En France, la production industrielle a rebondi (+ 0,9 %) au troisième trimestre 2012, notamment dans les biens d'investissement. Le creusement du déficit manufacturier s'est atténué (- 7,8milliards d'euros au troisième trimestre) avec une croissance des exportations et un léger reflux des importations. Le climat conjoncturel s'est stabilisé avant de se dégrader à nouveau à l'automne. L'emploi manufacturier a poursuivi son repli avec un fort recul de l'emploi intérimaire.
En France, la production industrielle a rebondi (+ 0,9 %) au troisième trimestre 2012, notamment dans les biens d'investissement. Le creusement du déficit manufacturier s'est atténué (- 7,8milliards d'euros au troisième trimestre) avec une croissance des exportations et un léger reflux des importations. Le climat conjoncturel s'est stabilisé avant de se dégrader à nouveau à l'automne. L'emploi manufacturier a poursuivi son repli avec un fort ...

INDUSTRIE ; FRANCE ; PRODUCTION INDUSTRIELLE

... Lire [+]

Tableau de bord de l'industrie et de la consommation | DGE 17/01/13

Document sectoriel

U V

- 2 p

L'indice de la production industrielle augmente en novembre (+ 0,5 % après - 0,6 % en octobre).
Hors énergie, la production manufacturière progresse également (+ 0,2 % après - 0,8 % en octobre).
La production progresse dans les matériels de transport, en particulier hors automobile (+ 7,4 %) et les activités liées à l'énergie (+ 2,4 %). En revanche, elle baisse principalement dans le raffinage (- 3,5 %) et les produits informatiques, électroniques et optiques (- 2,0 %).
Évolution de l'indice d'ensemble des prix sur un an : + 1,3 % en décembre 2012.
Évolution de l'indicateur résumé de confiance des ménages en décembre 2012 : en amélioration par rapport à novembre (+ 2 points en données CVS). Mais l'appréciation des ménages sur la situation économique reste très inférieure à sa moyenne de longue période.
L'indice de la production industrielle augmente en novembre (+ 0,5 % après - 0,6 % en octobre).
Hors énergie, la production manufacturière progresse également (+ 0,2 % après - 0,8 % en octobre).
La production progresse dans les matériels de transport, en particulier hors automobile (+ 7,4 %) et les activités liées à l'énergie (+ 2,4 %). En revanche, elle baisse principalement dans le raffinage (- 3,5 %) et les produits informatiques, él...

INDUSTRIE ; FRANCE ; PRODUCTION INDUSTRIELLE ; CONSOMMATION

... Lire [+]

U V

- 4 p

En France comme en Allemagne, le climat des affaires de l'ensemble des secteurs économiques a poursuivi sa détérioration amorcée en avril. Cependant, il est stable depuis septembre dans le bâtiment et se redresse en octobre dans le commerce de détail.

PME ; SITUATION ECONOMIQUE

... Lire [+]

Optimiser les retombées économiques du tourisme de la France | DGE décembre 2012

Document sectoriel

U V

- 57 p

Le CNT a pris le parti de privilégier la recherche d'actions concrètes, pragmatiques et réalisables à court terme en analysant les causes de la détérioration des retombées économiques de la Destination France et en émettant des recommandations permettant d'inverser cette tendance. Neuf propositions ont été faites pour améliorer rapidement les recettes touristiques en France.
Dans cette note de réflexion et de propositions, le CNT en apportant la compétence et l'expérience de ses membres, a voulu contribuer à inverser la tendance observée depuis quelques années marquant un fléchissement des retombées économiques de la Destination France mais aussi les pertes de parts de marchés subies depuis la fin des années 90.
Le CNT a pris le parti de privilégier la recherche d'actions concrètes, pragmatiques et réalisables à court terme en analysant les causes de la détérioration des retombées économiques de la Destination France et en émettant des recommandations permettant d'inverser cette tendance. Neuf propositions ont été faites pour améliorer rapidement les recettes touristiques en France.
Dans cette note de réflexion et de propositions, le CNT en apportant la ...

TOURISME ; SITUATION ECONOMIQUE

... Lire [+]

Tableau de bord du tourisme | DGE février 2013

Extrait

U V

- 64 p

La mobilité touristique des Français a été bonne en novembre, en lien avec des vacances de la Toussaint plus tardives que l'an passé et situées essentiellement sur ce mois. En décembre, elle a de nouveau été fortement impactée, de façon négative cette fois, par un décalage des dates de vacances scolaires par rapport à l'an passé. La fréquentation hôtelière des Français et des étrangers a été bien orientée en novembre, avant de se stabiliser en décembre.
La mobilité touristique des Français a été bonne en novembre, en lien avec des vacances de la Toussaint plus tardives que l'an passé et situées essentiellement sur ce mois. En décembre, elle a de nouveau été fortement impactée, de façon négative cette fois, par un décalage des dates de vacances scolaires par rapport à l'an passé. La fréquentation hôtelière des Français et des étrangers a été bien orientée en novembre, avant de se stabiliser en ...

Commerce et distribution ; TOURISME ; FREQUENTATION TOURISTIQUE ; SITUATION ECONOMIQUE ; HOTELLERIE

... Lire [+]

U V

- 4 p

Créés en 2005, les pôles de compétitivité et leurs projets financés par le Fonds unique interministériel (FUI) auraient accrû, sans effet d'aubaine, les dépenses totales de R & D des PME et ETI indépendantes qui y participent, de 100 000 euros par an en moyenne sur la période 2006-2009, et leur effectif salarié de 1,3 emploi d'ingénieur ou de chercheur.
Destinés à développer la croissance des entreprises par l'innovation, ces dispositifs auraient accrû le chiffre d'affaires des PME et ETI indépendantes qui y participent de 2,0 % soit un million d'euros par an.
Créés en 2005, les pôles de compétitivité et leurs projets financés par le Fonds unique interministériel (FUI) auraient accrû, sans effet d'aubaine, les dépenses totales de R & D des PME et ETI indépendantes qui y participent, de 100 000 euros par an en moyenne sur la période 2006-2009, et leur effectif salarié de 1,3 emploi d'ingénieur ou de chercheur.
Destinés à développer la croissance des entreprises par l'innovation, ces dispositifs ...

Economie et Conjoncture ; FRANCE ; POLE DE COMPETITIVITE ; RECHERCHE-DEVELOPPEMENT ; CROISSANCE ECONOMIQUE

... Lire [+]

Evaluation des RDT | DGE février 2013

Périodique

U V

- 2 p

La Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services (DGCIS) du Ministère du redressement productif a confié au cabinet inno TSD l'évaluation des Réseaux de Développement Technologique (RDT). Cette évaluation s'appuie sur le retour d'expérience des acteurs de terrain. Dans chaque région, l'animateur a été sollicité ainsi que l'ensemble des conseillers membres du RDT. Le RDT Midi-Pyrénées, animé par MPI et financé par la Région (60 %) et l'Etat (DGCIS/DIRECCTE 16 % et DRRT 24 %) se positionne comme un outil majeur pour assurer la diffusion de l'innovation dans les territoires. La Région Midi-Pyrénées se distingue, avec une dynamique des membres plus importante que la moyenne et une très forte participation aux activités organisées par la cellule d'animation du RDT (plénières, formations...).
La Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services (DGCIS) du Ministère du redressement productif a confié au cabinet inno TSD l'évaluation des Réseaux de Développement Technologique (RDT). Cette évaluation s'appuie sur le retour d'expérience des acteurs de terrain. Dans chaque région, l'animateur a été sollicité ainsi que l'ensemble des conseillers membres du RDT. Le RDT Midi-Pyrénées, animé par MPI et financé par la ...

MIDI-PYRENEES ; INNOVATION TECHNOLOGIQUE

... Lire [+]

U V

- 4 p

En 2012, les trois quarts des Français sont partis en voyage pour des motifs personnels. Le nombre des voyages en France s'est maintenu par rapport à 2011, mais il a reculé à destination de l'étranger.
Les touristes français ont raccourci leurs séjours, plus particulièrement en France.
Leurs nuitées sont ainsi en baisse en France et à l'étranger par rapport à 2011 (- 1,9 %).
La fréquentation des hébergements marchands, qui avait bondi de 8,1 % en 2011, recule de 4,9 % en 2012.
Néanmoins, les dépenses consacrées aux voyages en France (43,3 Mds d'euros) progressent légèrement de 1,3 % du fait de la croissance de la dépense moyenne par nuitée (+ 2,7 %). Les dépenses pour les voyages à l'étranger (27,3 Mds d'euros) sont en baisse malgré la stabilité de la dépense par nuitée.
En 2012, les trois quarts des Français sont partis en voyage pour des motifs personnels. Le nombre des voyages en France s'est maintenu par rapport à 2011, mais il a reculé à destination de l'étranger.
Les touristes français ont raccourci leurs séjours, plus particulièrement en France.
Leurs nuitées sont ainsi en baisse en France et à l'étranger par rapport à 2011 (- 1,9 %).
La fréquentation des hébergements marchands, qui avait bondi de 8,1 % ...

Commerce et distribution ; FRANCE ; TOURISME

... Lire [+]

U V

- 18 p + 12 p + 10 p

Une étude a été réalisée à la demande de la DGCIS et de la DATAR, dont l'objectif était d'identifier les facteurs déterminants des relocalisations d'entreprises et de proposer des solutions durables pour appuyer les entreprises dans le maintien ou la relocalisation de leurs activités en France.

Economie et Conjoncture ; FRANCE ; ENTREPRISE ; POLITIQUE INDUSTRIELLE

... Lire [+]

U V

- 4 p

Au premier trimestre 2013, en France, le recul de la production industrielle est limité (- 0,9 %) après le net ralentissement du dernier trimestre 2012 (- 2,8 %). Tous les grands secteurs ont décliné, notamment les biens d'investissement. Cependant, des activités ont résisté. Le déficit manufacturier s'est creusé
(- 9,3 milliards d'euros), le ralentissement des échanges affectant davantage les exportations que les importations. Le climat conjoncturel est resté détérioré, un léger mieux se dessinant néanmoins en mai. L'emploi manufacturier s'est modérément replié grâce à un rebond de l'intérim, l'emploi direct diminuant toujours au même rythme.
Au premier trimestre 2013, en France, le recul de la production industrielle est limité (- 0,9 %) après le net ralentissement du dernier trimestre 2012 (- 2,8 %). Tous les grands secteurs ont décliné, notamment les biens d'investissement. Cependant, des activités ont résisté. Le déficit manufacturier s'est creusé
(- 9,3 milliards d'euros), le ralentissement des échanges affectant davantage les exportations que les importations. Le climat ...

Industrie et construction ; FRANCE ; INDUSTRIE ; PRODUCTION INDUSTRIELLE

... Lire [+]

Tableau de bord de l'industrie et de la consommation | DGE juin 2013

Document sectoriel

U V

- 2 p

En avril 2013, la production de l'ensemble de l'industrie augmente (+ 2,2 %, après - 0,6 % en mars).
Sur un an, les prix à la consommation augmentent de 0,8 % en mai 2013.

CONSOMMATION ; INDUSTRIE

... Lire [+]

Tableau de bord mensuel des services marchands | DGE juin 2013

Document sectoriel

U V

- 12 p

Dans les services marchands non financiers, le chiffre d'affaires a diminué en mars 2013 (- 0,9 %). Il n'a plus progressé en valeur depuis décembre 2012. Il est également en baisse au premier trimestre (- 0,2 % en janvier-février-mars par rapport à octobre-novembre-décembre). En mars, il a diminué pour la plupart des services, notamment dans les activités d'information et de communication
(- 2,3 %), les services administratifs et de soutien (-1,2 %) et les services aux ménages (- 1,1 %). Il n'a progressé que dans les arts, spectacles et activités récréatives (+ 1,5 %), tandis qu'il stagnait dans les activités immobilières et dans l'hébergement et la restauration.
Dans les services marchands non financiers, le chiffre d'affaires a diminué en mars 2013 (- 0,9 %). Il n'a plus progressé en valeur depuis décembre 2012. Il est également en baisse au premier trimestre (- 0,2 % en janvier-février-mars par rapport à octobre-novembre-décembre). En mars, il a diminué pour la plupart des services, notamment dans les activités d'information et de communication
(- 2,3 %), les services administratifs et de soutien ...

Services aux entreprises et aux particuliers ; FRANCE ; SERVICES MARCHANDS

... Lire [+]

U V

- 20 p

Au premier trimestre 2013, l'emploi a poursuivi son reflux (- 12.000 salariés) dans l'ensemble des secteurs concurrentiels non agricoles (SCNA) . Mais ce repli est nettement plus modéré que celui des deux trimestres précédents.
Le rebond de l'intérim explique cette évolution plus favorable, la baisse de l'emploi direct restant similaire à celle du quatrième trimestre 2012. Sur un an, près de 100.000 emplois ont disparu (- 0,5 %).

Au premier trimestre 2013, l'emploi a poursuivi son reflux (- 12.000 salariés) dans l'ensemble des secteurs concurrentiels non agricoles (SCNA) . Mais ce repli est nettement plus modéré que celui des deux trimestres précédents.
Le rebond de l'intérim explique cette évolution plus favorable, la baisse de l'emploi direct restant similaire à celle du quatrième trimestre 2012. Sur un an, près de 100.000 emplois ont disparu (- 0,5 %).

Emploi et Formation ; FRANCE ; EMPLOI ; SALARIE ; TRAVAIL TEMPORAIRE

... Lire [+]

U V

- 1 p + 16 p + 4 p

Les entreprises de taille intermédiaire n'échappent pas à la dégradation de la conjoncture mais s'en sortent bien mieux que les PME : 40 % des ETI (qui comptent entre 250 et 4.999 salariés) anticipent une hausse de leur activité cette année et 19 % une diminution, selon une enquête publiée par la BPI et la DGCIS (Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services).
Bien que deux tiers des ETI ne rencontreraient aucune difficulté à se financer auprès des banques, elles recourent toujours majoritairement à l'autofinancement pour financer leurs investissements, alors même qu'elles jugent la réduction des marges comme le frein le plus important à leur développement.
Les entreprises de taille intermédiaire n'échappent pas à la dégradation de la conjoncture mais s'en sortent bien mieux que les PME : 40 % des ETI (qui comptent entre 250 et 4.999 salariés) anticipent une hausse de leur activité cette année et 19 % une diminution, selon une enquête publiée par la BPI et la DGCIS (Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services).
Bien que deux tiers des ETI ne rencontreraient aucune ...

Economie et Conjoncture ; FRANCE ; ENTREPRISE DE TAILLE INTERMEDIAIRE ; PME ; SITUATION ECONOMIQUE

... Lire [+]

Tableau de bord mensuel des services marchands | DGE juillet 2013

Document sectoriel

U V

- 36 p

Ce tableau de bord fournit mensuellement un cadrage conjoncturel de l'activité des services marchands au niveau sectoriel le plus fin. Il exploite les données les plus récentes en matière de chiffres d'affaires, d'effectifs, de prix, de démographie d'entreprise ou encore d'opinion des entrepreneurs du secteur. Une synthèse générale précède l'examen détaillé sur la base de graphiques, des différents secteurs des services.Dans les services marchands non financiers, le chiffre d'affaires en valeur s'est réduit en mars (- 1,1 %) puis redressé en avril (1,7 %). En trimestre glissant, la tendance est à la stabilité (- 0,0 % en février-mars-avril par rapport à novembre-décembre-janvier).

Ce tableau de bord fournit mensuellement un cadrage conjoncturel de l'activité des services marchands au niveau sectoriel le plus fin. Il exploite les données les plus récentes en matière de chiffres d'affaires, d'effectifs, de prix, de démographie d'entreprise ou encore d'opinion des entrepreneurs du secteur. Une synthèse générale précède l'examen détaillé sur la base de graphiques, des différents secteurs des services.Dans les services ...

Services aux entreprises et aux particuliers ; FRANCE ; SERVICES

... Lire [+]

Z