Documents  AGRICULTURE | enregistrements trouvés : 236

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

EUROPAGES 2006 | EUREDIT SA 01/09/2005 H

Annuaire

U H

- 891 p

Sélection de fournisseurs dans 21 secteurs d'activités : agriculture et élevage. Industries agro-alimentaires. Energie et matières premières. Métallurgie et travail des métaux. Construction mécanique. Véhicules et matériels de transport. Chimie et pharmacie. Caoutchouc et matières plastiques. Bois et ameublement. Bâtiment et travaux publics. Verre, céramique et matériaux de construction. Matériel de précision. Informatique et télécommunications. Equipement électrique et électronique. Papier et carton. Cuir et chaussures. Textile et habillement. Imprimerie et édition. Produits divers. Transports et services connexes. Services divers.
Sélection de fournisseurs dans 21 secteurs d'activités : agriculture et élevage. Industries agro-alimentaires. Energie et matières premières. Métallurgie et travail des métaux. Construction mécanique. Véhicules et matériels de transport. Chimie et pharmacie. Caoutchouc et matières plastiques. Bois et ameublement. Bâtiment et travaux publics. Verre, céramique et matériaux de construction. Matériel de précision. Informatique et télécommu...

EUROPE ; AGRICULTURE ; AGROALIMENTAIRE ; ENERGIE ; METALLURGIE ; CONSTRUCTION MECANIQUE ; MATERIEL DE TRANSPORT ; CHIMIE ; INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ; INDUSTRIE DU CAOUTCHOUC ; BOIS ; AMEUBLEMENT ; BATIMENT ; TRAVAUX PUBLICS ; VERRE ; CERAMIQUE ; MATERIAU DE CONSTRUCTION ; INDUSTRIE DE PRECISION ; INFORMATIQUE ; TELECOMMUNICATIONS ET RESEAUX ; EQUIPEMENT ELECTRIQUE ; ELECTRONIQUE ; PAPIER ; CARTON ; CUIR ; CHAUSSURE ; IMPRIMERIE ; EDITION ; JEU ; JOUET ; ARTICLE DE SPORT ; TRANSPORT ; SERVICES

... Lire [+]

U V

- n° N° 101 - pp 1-63, (63p).

Document de fond. Données chiffrées. Le retour de la croissance de l'économie régionale en 1999. La croissance de l'emploi régional. Les exportations de Midi-Pyrénées. Le recul de la production agricole. Un contexte très porteur dans le domaine aéronautique. La forte croissance du bâtiment et du secteur tertiaire. Les industries exportatrices de Midi-Pyrénées. Les exportations. Les évènements marquants pour la vie économique régionale. Bibliographie.
Document de fond. Données chiffrées. Le retour de la croissance de l'économie régionale en 1999. La croissance de l'emploi régional. Les exportations de Midi-Pyrénées. Le recul de la production agricole. Un contexte très porteur dans le domaine aéronautique. La forte croissance du bâtiment et du secteur tertiaire. Les industries exportatrices de Midi-Pyrénées. Les exportations. Les évènements marquants pour la vie économique régionale. ...

MIDI-PYRENEES ; ECONOMIE REGIONALE ; AGRICULTURE ; INDUSTRIE ; SERVICES ; EMPLOI

... Lire [+]

U V

- 2 p

Elections le 31 janvier dans les chambres d'agriculture. Ce sera un test déterminant pour la FNSEA et le CNJA aujourd'hui majoritaires ainsi que pour la Confédération Paysanne.

Economie et Conjoncture ; AGRICULTURE ; ORGANISATION PROFESSIONNELLE

... Lire [+]

U V

- 217 p

Sommaire : Territoire-Population. Conditions de vie. Logement. Enseignement-Formation. Santé. Emplois-revenus. Economie. Commerce extérieur. Finances publiques. Système productif. Entreprises. Agriculture. Energie. Industrie. Tertiaire. Transports. Tourisme.

MIDI-PYRENEES ; DEMOGRAPHIE ; EMPLOI ; ECONOMIE REGIONALE ; FINANCES LOCALES ; FINANCES PUBLIQUES ; AGRICULTURE ; ENERGIE ; TRANSPORT ; TOURISME ; SERVICES

... Lire [+]

U V

- 2p

D'après le Ministre de la Recherche, Roger-Gérard Schwartzenberg, il faut éviter deux excès contraires face aux OGM : leur idéalisation par les multinationales agroalimentaires dans un intérêt commercial et leur diabolisation par les militants anti-OGM. Il faut donc sortir de l'incertitude, établir la vérité scientifique, évaluer exactement les avantages et les risques, afin de pouvoir prendre ensuite des décisions rationnelles. Pour Philippe Gracien, Directeur général du Groupement national interprofessionnel des semences, seuls les essais sur le terrain apporteront la vérité.
D'après le Ministre de la Recherche, Roger-Gérard Schwartzenberg, il faut éviter deux excès contraires face aux OGM : leur idéalisation par les multinationales agroalimentaires dans un intérêt commercial et leur diabolisation par les militants anti-OGM. Il faut donc sortir de l'incertitude, établir la vérité scientifique, évaluer exactement les avantages et les risques, afin de pouvoir prendre ensuite des décisions rationnelles. Pour Philippe ...

Economie et Conjoncture ; FRANCE ; RECHERCHE ; AGRICULTURE ; BIOTECHNOLOGIE

... Lire [+]

U V

- 902 p

Les organigrammes par secteur : betteraves-sucre, horticulture, pommes de terre, fruits et légumes frais et fruits et légumes transformés, céréales. En France, dans les régions, les départements. En Europe. Index des foires et salons, des sites Internet. Index des sociétés citées, des personnes. L'enseignement agricole. L'agriculture biologique. L'aménagement du territoire. Les organisations professionnelles.
Les organigrammes par secteur : betteraves-sucre, horticulture, pommes de terre, fruits et légumes frais et fruits et légumes transformés, céréales. En France, dans les régions, les départements. En Europe. Index des foires et salons, des sites Internet. Index des sociétés citées, des personnes. L'enseignement agricole. L'agriculture biologique. L'aménagement du territoire. Les organisations professionnelles.

AGRICULTURE ; AGROALIMENTAIRE

... Lire [+]

U H

- 2 p

Porté depuis 2010 par un collectif d'agriculteurs, le projet de construction d'une nouvelle unité de méthanisation en basse Ariège entre en phase finale de concrétisation et devrait voir le jour en 2018 sur la commune de Montaut. Coût de l'investissement : 8,1 millions d'euros.

Actualité locale et régionale ; LOCAL INDUSTRIEL ; DEVELOPPEMENT DURABLE ; ARIEGE ; AGRICULTURE ; flashinfo ; ENERGIE

... Lire [+]

U H

- 1 p

Naïo Technologies organise le Forum international de robotique agricole les 29 et 30 novembre 2017, qui accueille une dizaine de fabricants. La start-up toulousaine a lancé deux nouveaux robots agricoles : Dino et Ted.

Vie des Entreprises ; NAIO TECHNOLOGIES ; ROBOTIQUE ; AGRICULTURE ; INNOVATION TECHNOLOGIQUE ; ENTREPRISE INNOVANTE ; flashinfo

... Lire [+]

U V

- n° N° 7 - pp 2-16 (8 p)

Données chiffrées. L'agriculture dans les départements de Midi-Pyrénées, Ariège, Aveyron, Haute-Garonne, Gers, Lot, Hautes-Pyrénées,Tarn, Tarn-et-Garonne. Evolution du nombre des exploitations de 1988 à 2000, part de la surface agricole utilisée, cheptel, exploitations pratiquant la vente directe, la restauration ou l'hébergement touristique. L'emploi selon l'activité principale de l'exploitation. Valeur ajoutée par canton.
Données chiffrées. L'agriculture dans les départements de Midi-Pyrénées, Ariège, Aveyron, Haute-Garonne, Gers, Lot, Hautes-Pyrénées,Tarn, Tarn-et-Garonne. Evolution du nombre des exploitations de 1988 à 2000, part de la surface agricole utilisée, cheptel, exploitations pratiquant la vente directe, la restauration ou l'hébergement touristique. L'emploi selon l'activité principale de l'exploitation. Valeur ajoutée par canton.

MIDI-PYRENEES ; AGRICULTURE

... Lire [+]

U V

- n° N° 111 - pp 1-58 (58p)

Document de fond. Données chiffrées. Emploi : près de 24 000 emplois ont été créés dont 19 000 dans le tertiaire. Le chômage a baissé dans la région pour passer à 9,4 % fin 2001. La situation dans l'industrie s'est progressivement dégradée au cours de l'année 2001. La baisse de la demande étrangère a entraîné une baisse des exportations régionales de 4 %. L'activité s'est aussi ralentie dans le bâtiment, et les incidences de l'explosion de l'usine AZF à Toulouse en septembre ne sont pas perceptibles sur le volume des commandes du 4ème trimestre. Le tertiaire est le secteur qui a tiré la croissance. Conseil et assistance ont connu une forte croissance de leur CA. Agriculture : des revenus en hausse. Les événements de l'année 2001.
Document de fond. Données chiffrées. Emploi : près de 24 000 emplois ont été créés dont 19 000 dans le tertiaire. Le chômage a baissé dans la région pour passer à 9,4 % fin 2001. La situation dans l'industrie s'est progressivement dégradée au cours de l'année 2001. La baisse de la demande étrangère a entraîné une baisse des exportations régionales de 4 %. L'activité s'est aussi ralentie dans le bâtiment, et les incidences de l'explosion de ...

MIDI-PYRENEES ; SITUATION ECONOMIQUE ; ECONOMIE REGIONALE ; EMPLOI ; CHOMAGE ; INDUSTRIE ; BATIMENT ; SERVICES ; AGRICULTURE

... Lire [+]

U V

- n° N° 10 - pp 1-8 (8 p)

Document de fond. Données chiffrées. Population de l'Ariège en mars 1999 : 137 205 habitants. Le département a gagné 800 habitants en 10 ans. Le pouvoir attractif du département se concentre dans la vallée de l'Ariège, de Saverdun à Foix. L'aire urbaine de Pamiers a connu une forte croissance en 10 ans. Le département compte 88 600 logements dont 65 % de résidences principales. Le nombre de résidences secondaires a doublé depuis1975. Le revenu fiscal moyen des ménages qui s'est élevé à 21 973 euros en 1999 est le plus faible de la région. Le salaire moyen annuel est de 15 373 euros et les femmes ont un salaire de 22 % inférieur à celui des hommes. L'emploi a augmenté au cours des 10 dernières années grâce à l'essor du secteur tertiaire. En 2001, l'Ariège comptait 49 000 emplois dont plus de la moitié dans les services. L'emploi non salarié diminue depuis 1990 de 3,2% par an en moyenne et près de 3 000 emplois non-salariés ont ainsi disparu en 10 ans. L'agriculture, secteur le plus touché a perdu 1 800 emplois. 4 200 chômeurs étaient inscrits à l'ANPE en juin 2002. L'industrie compte 943 établissements et emploie 8 500 salariés. Le secteur tertiaire emploie 21 800 salariés. Les services regroupent 2 570 établissements et 15 700 salariés. L'Ariège compte 74 hôtels classés de 0 à 3 étoiles, pour près de 1 400 chambres et propose 58 campings pour 4 600 emplacements. La surface agricole s'est maintenue à 210 000 ha depuis 1988, mais le nombre d'exploitations a diminué de 40 %.
Document de fond. Données chiffrées. Population de l'Ariège en mars 1999 : 137 205 habitants. Le département a gagné 800 habitants en 10 ans. Le pouvoir attractif du département se concentre dans la vallée de l'Ariège, de Saverdun à Foix. L'aire urbaine de Pamiers a connu une forte croissance en 10 ans. Le département compte 88 600 logements dont 65 % de résidences principales. Le nombre de résidences secondaires a doublé depuis1975. Le revenu ...

ARIEGE ; POPULATION ; LOGEMENT ; REVENU DES MENAGES ; EMPLOI ; CHOMAGE ; INDUSTRIE ; DISTRIBUTION ; SECTEUR TERTIAIRE ; HEBERGEMENT TOURISTIQUE ; AGRICULTURE ; ECONOMIE REGIONALE

... Lire [+]

U V

- n° N° 10 - pp 1-8 (8 p)

Document de fond. Données chiffrées. L'Aveyron avait 263 800 habitants en mars 1999 : le département a perdu 6 300 habitants en 10 ans. Les aires urbaines de Rodez et Millau ont connu une légère croissance. Le département compte 150 000 logements dont 73% de résidences principales. Le nombre de résidences secondaires a augmenté de 15 % dans l'aire urbaine de Rodez. Le revenu fiscal moyen des ménages qui s'est élevé à 22 547 euros en 1999 est l'un des plus faibles de la région. Le salaire moyen annuel, de 15 277 euros, est le plus bas de Midi-Pyrénées, et les femmes ont un salaire de 21 % inférieur à celui des hommes. L'emploi augmente depuis 1996, grâce au développement du secteur tertiaire. En 2001, l'Aveyron comptait 106 000 emplois dont plus de la moitié dans les services. L'emploi non-salarié diminue depuis 1990 de 3% par an, en moyenne. L'agriculture, secteur le plus touché a perdu 6 300 emplois en 10 ans, mais regroupe encore la moitié des non-salariés. 5 000 chômeurs étaient inscrits à l'ANPE en juin 2002. L'industrie compte 1 819 établissements et emploie 16 900 salariés. Le secteur tertiaire emploie 21 800 salariés. C'est dans l'industrie agroalimentaire que l'emploi industriel est le plus important. Le secteur de l'habillement a perdu 630 salariés depuis 1990. Les services regroupent 5 070 établissements et 32 000 salariés. L'Aveyron compte 181 hôtels classés de 0 à 4 étoiles, pour plus de 3 600 chambres et propose 125 campings pour 9 300 emplacements. La surface agricole s'est maintenue à 515 000 ha depuis 1988, mis en valeur par 10 400 exploitations, qui font principalement de l'élevage.
Document de fond. Données chiffrées. L'Aveyron avait 263 800 habitants en mars 1999 : le département a perdu 6 300 habitants en 10 ans. Les aires urbaines de Rodez et Millau ont connu une légère croissance. Le département compte 150 000 logements dont 73% de résidences principales. Le nombre de résidences secondaires a augmenté de 15 % dans l'aire urbaine de Rodez. Le revenu fiscal moyen des ménages qui s'est élevé à 22 547 euros en 1999 est ...

AVEYRON ; POPULATION ; LOGEMENT ; REVENU DES MENAGES ; EMPLOI ; CHOMAGE ; INDUSTRIE ; DISTRIBUTION ; SECTEUR TERTIAIRE ; HEBERGEMENT TOURISTIQUE ; AGRICULTURE ; ECONOMIE REGIONALE

... Lire [+]

U V

- n° N° 10 - pp 1-8 (8 p)

Document de fond. Données chiffrées. La Haute-Garonne avait 1 046 000 habitants en mars 1999 : le département a gagné 120 000 habitants depuis 1990. Les évolutions sont différentes entre le nord et le sud : les arrondissements de Muret et Toulouse ont gagné 122 000 habitants, et celui de Saint-Gaudens en a perdu 2 000. Le département compte 500 000 logements dont 88% de résidences principales. L'on compte 18 000 résidences secondaires en Haute-Garonne, soit 4 % du parc total de logements. Le revenu fiscal moyen des ménages qui s'est élevé à 27 261 euros en 1999 place la Haute-Garonne parmi les premiers départements français. Le salaire moyen annuel, de 18 574 euros, se situe au neuvième rang national. Les cadres représentent 45 % de l'ensemble des salariés. Les femmes ont un salaire de 28 % inférieur à celui des hommes. L'emploi augmente depuis 1990 grâce au développement du secteur tertiaire qui compense fortement les pertes d'emplois de l'agriculture et de la construction. L'emploi non-salarié a perdu 9 000 emplois depuis 1990. Près de 16 000 emplois ont été créés en Haute-Garonne en 2000. 46 800 chômeurs étaient inscrits à l'ANPE en juin 2002, ce qui représente une baisse de 2,6% en un an. L'industrie compte 4 964 établissements et emploie 67 800 salariés dont 17 700 dans la construction aéronautique et spatiale. Le secteur tertiaire emploie 260 000 salariés. Les services regroupent près de 23 800 établissements. Le département compte près de 13 580 établissements commerciaux dont 61 % dans le commerce de détail. La Haute-Garonne compte 246 hôtels classés de 0 à 4 étoiles, avec 9 400 chambres dont près des deux tiers dans l'agglomération toulousaine, et propose 45 campings pour 3 500 emplacements. Le nombre d'exploitations agricoles a beaucoup baissé et la surface agricole, 390 000 ha ne représente plus que 60 % de la surface du département.
Document de fond. Données chiffrées. La Haute-Garonne avait 1 046 000 habitants en mars 1999 : le département a gagné 120 000 habitants depuis 1990. Les évolutions sont différentes entre le nord et le sud : les arrondissements de Muret et Toulouse ont gagné 122 000 habitants, et celui de Saint-Gaudens en a perdu 2 000. Le département compte 500 000 logements dont 88% de résidences principales. L'on compte 18 000 résidences secondaires en ...

HAUTE-GARONNE ; POPULATION ; LOGEMENT ; REVENU DES MENAGES ; EMPLOI ; CHOMAGE ; INDUSTRIE ; DISTRIBUTION ; SECTEUR TERTIAIRE ; HEBERGEMENT TOURISTIQUE ; AGRICULTURE ; ECONOMIE REGIONALE

... Lire [+]

U V

- n° N° 10 - pp 1-8 (8 p)

Document de fond. Données chiffrées. Le Gers avec 172 335 habitants en mars 1999 :fait partie des départements français les moins peuplés.Le département compte 87 000 logements dont 82% de résidences principales. Le nombre de résidences secondaires a doublé depuis 1975. Le revenu fiscal moyen des ménages qui s'est élevé à 22 596 euros en 1999 est l'un des plus faibles de la région. Le salaire moyen annuel est de 15 324 euros et les femmes ont un salaire de 18 % inférieur à celui des hommes. L'emploi augmente depuis 1996, grâce au développement du secteur tertiaire. En 2001, le Gers comptait 65 600 emplois dont plus de la moitié dans les services. L'emploi non-salarié a perdu près de 8 500 emplois depuis 1990. L'agriculture, secteur le plus touché a perdu 7 000 emplois en 10 ans. Le chômage est en baisse dans le Gers qui comptait 3 700 demandeurs d'emploi en juin 2002. L'industrie compte 1 099 établissements et emploie 6 640 salariés. Les industries agroalimenaires emploient plus de 3 000 personnes. Le secteur tertiaire emploie 29 800 salariés. 2 520 établissements commerciaux sont présents dans le département. Les services regroupent 3 200 établissements et 20 200 salariés. Le Gers compte 73 hôtels classés de 0 à 4 étoiles, pour près de 1 500 chambres et propose 41 campings pour 3 400 emplacements. La surface agricole représente 476 000 ha. Près de 11 % des exploitations ont une superficie supérieure à 100 ha.
Document de fond. Données chiffrées. Le Gers avec 172 335 habitants en mars 1999 :fait partie des départements français les moins peuplés.Le département compte 87 000 logements dont 82% de résidences principales. Le nombre de résidences secondaires a doublé depuis 1975. Le revenu fiscal moyen des ménages qui s'est élevé à 22 596 euros en 1999 est l'un des plus faibles de la région. Le salaire moyen annuel est de 15 324 euros et les femmes ont un ...

GERS ; POPULATION ; LOGEMENT ; REVENU DES MENAGES ; EMPLOI ; CHOMAGE ; INDUSTRIE ; DISTRIBUTION ; SECTEUR TERTIAIRE ; HEBERGEMENT TOURISTIQUE ; AGRICULTURE ; ECONOMIE REGIONALE

... Lire [+]

U V

- n° N° 10 - pp 1-8 (8 p)

Document de fond. Données chiffrées. Le Lot avec 160 000 habitants en mars 1999 a gagné 4 400 habitants. L'aire urbaine de Cahors a connu une forte croissance. Le département compte 95 000 logements dont 72% de résidences principales. Le nombre de résidences secondaires a doublé depuis 1975. Le revenu fiscal moyen des ménages qui s'est élevé à 22 667 euros en 1999. Le salaire moyen annuel est de 15 226 euros, soit le plus bas de la région, et les femmes ont un salaire de 20 % inférieur à celui des hommes. L'emploi augmente depuis 1996, grâce au développement du secteur tertiaire. En 2001, le Lot comptait 61400 emplois dont plus de la moitié dans les services. L'emploi non-salarié a perdu près de 6 000 emplois depuis 1990 dont 4 500 dans l'agriculture. Le chômage est en baisse dans le Lot qui comptait 4 300 demandeurs d'emploi en juin 2002. L'industrie compte 1 115 établissements et emploie 9 100 salariés. L'agroalimenaire avec 2 300 salariés est le premier secteur du département. Le secteur tertiaire emploie 27 700 salariés. 2 440 établissements commerciaux sont présents dans le département. Les services regroupent 3 300 établissements et 20 100 salariés. Le Lot compte 161 hôtels classés de 0 à 4 étoiles, pour près de 3 000 chambres et propose 112 campings pour 7 000 emplacements. La surface agricole a augmenté de 4 % pour atteindre 220 000 ha, et dans le même temps le nombre d'exploitations agricoles a baissé de 30%.
Document de fond. Données chiffrées. Le Lot avec 160 000 habitants en mars 1999 a gagné 4 400 habitants. L'aire urbaine de Cahors a connu une forte croissance. Le département compte 95 000 logements dont 72% de résidences principales. Le nombre de résidences secondaires a doublé depuis 1975. Le revenu fiscal moyen des ménages qui s'est élevé à 22 667 euros en 1999. Le salaire moyen annuel est de 15 226 euros, soit le plus bas de la région, et ...

LOT ; POPULATION ; LOGEMENT ; REVENU DES MENAGES ; EMPLOI ; CHOMAGE ; INDUSTRIE ; DISTRIBUTION ; SECTEUR TERTIAIRE ; HEBERGEMENT TOURISTIQUE ; AGRICULTURE ; ECONOMIE REGIONALE

... Lire [+]

U V

- n° N° 10 - pp 1-8 (8 p)

Document de fond. Données chiffrées. Les Hautes-Pyrénées avec 222 400 habitants en mars 1999 a perdu 2 400 habitants. La population de l'aire urbaine de Tarbes est restée stable. Le département compte 130 000 logements dont 72% de résidences principales. Le nombre de résidences secondaires a progressé de 18% en 10 ans. Le revenu fiscal moyen des ménages qui s'est élevé à 23 721 euros en 1999. Le salaire moyen annuel avec 15 390 euros, est inférieur au salaire moyen régional, et les femmes ont un salaire de 20 % inférieur à celui des hommes. L'emploi se redresse depuis 1998 après quatre ans de stagnation, grâce au développement du secteur tertiaire. En 2001, les Hautes-Pyrénées comptaient 85 200 emplois dont près des trois quarts dans les services. L'emploi non-salarié a perdu près de 6 000 emplois depuis 1990 dont 3 800 dans l'agriculture. Les Hautes-Pyrénées comptaient 7 200 demandeurs d'emploi en juin 2002. L'industrie compte 1 154 établissements et emploie 11 400 salariés. L'agroalimenaire avec 1 950 salariés est en progression depuis 1990. Le secteur tertiaire emploie 43 150 salariés. 3 310 établissements commerciaux sont présents dans le département en 2001. Les services regroupent près de 5 230 établissements et 32 000 salariés. Les Hautes-Pyrénées comptent 463 hôtels classés de 0 à 4 étoiles, pour environ 19 600 chambres et propose 126 campings pour 9 300 emplacements. La surface agricole est de 231 000 ha.
Document de fond. Données chiffrées. Les Hautes-Pyrénées avec 222 400 habitants en mars 1999 a perdu 2 400 habitants. La population de l'aire urbaine de Tarbes est restée stable. Le département compte 130 000 logements dont 72% de résidences principales. Le nombre de résidences secondaires a progressé de 18% en 10 ans. Le revenu fiscal moyen des ménages qui s'est élevé à 23 721 euros en 1999. Le salaire moyen annuel avec 15 390 euros, est ...

HAUTES-PYRENEES ; POPULATION ; LOGEMENT ; REVENU DES MENAGES ; EMPLOI ; CHOMAGE ; INDUSTRIE ; DISTRIBUTION ; SECTEUR TERTIAIRE ; HEBERGEMENT TOURISTIQUE ; AGRICULTURE ; ECONOMIE REGIONALE

... Lire [+]

U V

- 1 p

Toulouse est la capitale de la recherche en biologie végétale du Grand Sud-Ouest. La filière portée par les investissements des semenciers français, américains et suisses, dont les sièges sociaux ont été installés à la périphérie de Toulouse, était à la pointe de cette technologie émergente. L'instauration du moratoire sur les OGM a freiné les recherches. D'un laboratoire à l'autre, les budgets ont été revus à la baisse. BIOGEMMA , implanté à Mondonville, ne consacre plus que 20% de son activité aux OGM. Chez le semencier SYNGENTA, la mise en culture commerciale de mais transgénique ne pourrait pas intervenir avant deux à trois années.
Toulouse est la capitale de la recherche en biologie végétale du Grand Sud-Ouest. La filière portée par les investissements des semenciers français, américains et suisses, dont les sièges sociaux ont été installés à la périphérie de Toulouse, était à la pointe de cette technologie émergente. L'instauration du moratoire sur les OGM a freiné les recherches. D'un laboratoire à l'autre, les budgets ont été revus à la baisse. BIOGEMMA , implanté à ...

Actualité locale et régionale ; Industrie et construction ; Recherche innovation et technologie ; HAUTE-GARONNE ; RECHERCHE ; AGRICULTURE ; BIOLOGIE ; ORGANISME GENETIQUEMENT MODIFIE ; SEMENCE ; PRINCIPALES ENTREPRISES

... Lire [+]

U V

- n° N° 10 - pp 1-8 (8 p)

Document de fond. Données chiffrées. Le Tarn avec 343 400 habitants en mars 1999 est stable depuis dix ans. Le dynamisme démographique des cantons limitrophes de la Haute-Garonne et d'Albi compense le dépeuplement de l'est du département. Le Tarn compte 167 300 logements dont 84% de résidences principales. Le nombre de résidences secondaires a progressé de 3% en 10 ans. Le revenu fiscal moyen des ménages qui s'est élevé à 23 332 euros en 1999. Le salaire moyen annuel s'élève à 15 767 euros. Les femmes ont en moyenne un salaire inférieur de 22,5 % à celui des hommes. L'emploi se redresse depuis fin 1997 grâce au développement du secteur tertiaire. En 2001, le Tarn comptait 122 400 emplois dont plus de la moitié dans les services. L'emploi non-salarié a perdu près de 8 300 emplois depuis 1990 dont 5 500 dans l'agriculture. Le Tarn comptait 11 700 demandeurs d'emploi en juin 2002. L'industrie compte 2 731 établissements et emploie 21 900 salariés. L'agroalimenaire avec 3 500 salariés a vu ses effectifs augmenter de 30% depuis 1990, mais le textile avec 3 050 salariés, en a perdu 40%. Le secteur tertiaire emploie 57 700 salariés. 4 800 établissements commerciaux sont présents dans le département en 2001. Les services regroupent près de 5 750 établissements et 40 600 salariés. Le Tarn compte 93 hôtels classés de 0 à 4 étoiles, pour environ 1 700 chambres et propose 57 campings pour 2 900 emplacements. La surface agricole est de 316 000 ha.
Document de fond. Données chiffrées. Le Tarn avec 343 400 habitants en mars 1999 est stable depuis dix ans. Le dynamisme démographique des cantons limitrophes de la Haute-Garonne et d'Albi compense le dépeuplement de l'est du département. Le Tarn compte 167 300 logements dont 84% de résidences principales. Le nombre de résidences secondaires a progressé de 3% en 10 ans. Le revenu fiscal moyen des ménages qui s'est élevé à 23 332 euros en 1999. ...

TARN ; POPULATION ; LOGEMENT ; REVENU DES MENAGES ; EMPLOI ; CHOMAGE ; INDUSTRIE ; DISTRIBUTION ; SECTEUR TERTIAIRE ; HEBERGEMENT TOURISTIQUE ; AGRICULTURE ; ECONOMIE REGIONALE

... Lire [+]

U V

- n° N° 10 - pp 1-8 (8 p)

Document de fond. Données chiffrées. Le Tarn-et-Garonne avec 206 000 habitants en mars 1999 a gagné 5 800 habitants en dix ans. Le dynamisme démographique se concentre sur les deux grands axes routiers du département. Le Tarn-et-Garonne compte 96 000 logements dont 85% de résidences principales. Le revenu fiscal moyen des ménages qui s'est élevé à 22 520 euros en 1999. Le salaire moyen annuel s'élève à 15 500 euros. Les femmes ont en moyenne un salaire inférieur de 22 % à celui des hommes. L'emploi augmente depuis fin 1990, grâce au développement du secteur tertiaire. En 2001, le Tarn-et-Garonne comptait 74 900 emplois dont plus de la moitié dans les services. L'emploi non-salarié a perdu près de 6 400 emplois depuis 1990 dont 4 900 dans l'agriculture. Le Tarn-et-Garonne comptait 7 200 demandeurs d'emploi en juin 2002. L'industrie compte 1 102 établissements et emploie 10 300 salariés. L'agroalimenaire avec 2 570 salariés est le premier secteur industriel du département. Le secteur tertiaire emploie 34 000 salariés. 2 820 établissements commerciaux sont présents dans le département en 2001. Les services regroupent près de 3 390 établissements et 21 600 salariés. Le Tarn-et-Garonne compte 42 hôtels classés de 0 à 4 étoiles, pour environ 860 chambres et propose 41 campings pour 1 966 emplacements. La surface agricole est de 227 000 ha.
Document de fond. Données chiffrées. Le Tarn-et-Garonne avec 206 000 habitants en mars 1999 a gagné 5 800 habitants en dix ans. Le dynamisme démographique se concentre sur les deux grands axes routiers du département. Le Tarn-et-Garonne compte 96 000 logements dont 85% de résidences principales. Le revenu fiscal moyen des ménages qui s'est élevé à 22 520 euros en 1999. Le salaire moyen annuel s'élève à 15 500 euros. Les femmes ont en moyenne un ...

TARN-ET-GARONNE ; POPULATION ; LOGEMENT ; REVENU DES MENAGES ; EMPLOI ; CHOMAGE ; INDUSTRIE ; DISTRIBUTION ; SECTEUR TERTIAIRE ; HEBERGEMENT TOURISTIQUE ; AGRICULTURE ; ECONOMIE REGIONALE

... Lire [+]

U V

- 6 P

Marie-Hélène Champagnac, maire de Fronton, indique que les études du site de la commune concernant l'impact sur le bâti et les activités sont pleines d'erreurs. Les chiffres utilisés sont ceux du recensement de 1988, alors que les derniers connus datent de 2000. Les Jeunes Agriculteurs de Haute-Garonne considèrent que l'implantation de l'aéroport signerait "l'arrêt de mort des agriculteurs".
Préparation de la manifestation du 15 mars dans les communes du secteur.
Marie-Hélène Champagnac, maire de Fronton, indique que les études du site de la commune concernant l'impact sur le bâti et les activités sont pleines d'erreurs. Les chiffres utilisés sont ceux du recensement de 1988, alors que les derniers connus datent de 2000. Les Jeunes Agriculteurs de Haute-Garonne considèrent que l'implantation de l'aéroport signerait "l'arrêt de mort des agriculteurs".
Préparation de la manifestation du 15 mars dans les ...

Aéronautique et Transport aérien ; Deuxième aéroport ; HAUTE-GARONNE ; AEROPORT ; AGRICULTURE

... Lire [+]

U V

- 1 p

Début 2004, COMETIAS ouvrira ses portes à Ploërmel (Morbihan). Cometias comme "commerce, métiers, industrie, agriculture et services", regroupera la Chambre de commerce et d'industrie du Morbihan, la Chambre de métiers et la Chambre d'agriculture. Les usagers seront ainsi mieux servis par des outils communs : la documentation et la cellule de conseil à la création d'entreprise seront partagées.
Début 2004, COMETIAS ouvrira ses portes à Ploërmel (Morbihan). Cometias comme "commerce, métiers, industrie, agriculture et services", regroupera la Chambre de commerce et d'industrie du Morbihan, la Chambre de métiers et la Chambre d'agriculture. Les usagers seront ainsi mieux servis par des outils communs : la documentation et la cellule de conseil à la création d'entreprise seront partagées.

La chambre de commerce et d'industrie ; MORBIHAN ; CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE ; AGRICULTURE ; METIER

... Lire [+]

U V

- 1 p

La Chambre Régionale d'Agriculture a organisé, le 18 mars 2003, une réunion sur l'avenir de la plate-forme aéroportuaire. L'ensemble des structures agricoles participaient à cette réflexion, en présence d'Hubert Fournier, préfet de Midi-Pyrénées, qui a tenu a préciser le caractère d'études des futurs projets d'implantation et la volonté d'engager un débat large avec toutes des parties concernées.
La Chambre Régionale d'Agriculture a organisé, le 18 mars 2003, une réunion sur l'avenir de la plate-forme aéroportuaire. L'ensemble des structures agricoles participaient à cette réflexion, en présence d'Hubert Fournier, préfet de Midi-Pyrénées, qui a tenu a préciser le caractère d'études des futurs projets d'implantation et la volonté d'engager un débat large avec toutes des parties concernées.

Aéronautique et Transport aérien ; TOULOUSE ; AEROPORT ; AGRICULTURE

... Lire [+]

U V

- 1 p

GEOSYS, implantée au Parc de la Plaine à Toulouse, est spécialisée dans la vente et l'exploitation de données géographiques à destination du monde agricole et des décideurs. Sa filiale américaine lui permet de proposer son savoir-faire dans l'agriculture de précision et d'être en avance technologiquement vis-à-vis de l'Europe. L'entreprise compte 35 personnes et réalise un chiffre d'affaires de 2,2 millions d'euros, dont 30 % à l'export.
GEOSYS, implantée au Parc de la Plaine à Toulouse, est spécialisée dans la vente et l'exploitation de données géographiques à destination du monde agricole et des décideurs. Sa filiale américaine lui permet de proposer son savoir-faire dans l'agriculture de précision et d'être en avance technologiquement vis-à-vis de l'Europe. L'entreprise compte 35 personnes et réalise un chiffre d'affaires de 2,2 millions d'euros, dont 30 % à l'export.

Vie des Entreprises ; TOULOUSE ; IMAGE DE SYNTHESE ; GEOGRAPHIE ; AGRICULTURE ; GEOSYS

... Lire [+]

U V

- n° N° 116 - pp 1-42 (42p)

Document de fond. Données chiffrées. L'économie régionale qui avait plutôt bien résisté en 2001avec une croissance de l'emploi salarié de 4 %, subit un net ralentissement en 2002. 10 400 emplois ont été créés en Midi-Pyrénées en 2002 dans les secteur privé et semi-public. Le taux de chômage a reculé de 0,1 % pour s'établir à 9,3% de la population active. Le chômage s'est stabilisé mais la situation des hommes de 25 ans s'est nettement dégradée. Le tertiaire a créé plus de 10 000 emplois, l'industrie en a perdu 1 200. Le commerce de détail, le commerce et la réparation automobile, les services aux particuliers ont continué leur progression grâce au maintien de la consommation des ménages. La situation s'est dégradée dans l'industrie, sous l'effet d'une baisse de la demande intérieure et étrangère. Les industries des biens de consommation et les industries agroalimentaires ont conservé une activité soutenue. Dans le secteur aéronautique et spatial, l'activité a ralenti mais s'est maintenue à un bon niveau. La construction a connu un ralentissement en fin d'année. Les revenus de l'agriculture ont légèrement reculé.
Document de fond. Données chiffrées. L'économie régionale qui avait plutôt bien résisté en 2001avec une croissance de l'emploi salarié de 4 %, subit un net ralentissement en 2002. 10 400 emplois ont été créés en Midi-Pyrénées en 2002 dans les secteur privé et semi-public. Le taux de chômage a reculé de 0,1 % pour s'établir à 9,3% de la population active. Le chômage s'est stabilisé mais la situation des hommes de 25 ans s'est nettement dégradée. ...

MIDI-PYRENEES ; ECONOMIE REGIONALE ; EMPLOI ; CHOMAGE ; SERVICES ; INDUSTRIE ; AGROALIMENTAIRE ; CONSTRUCTION AERONAUTIQUE ; DISTRIBUTION ; AGRICULTURE

... Lire [+]

U V

- 3 p

Suite à la sècheresse, le Conseil régional de Midi-Pyrénées vient de débloquer une aide exceptionnelle de 20 millions d'euros. Quatorze millions d'euros seront affectés au cheptel de Midi-Pyrénées, qui représente environ 1,3 million d'unités gros bétail. Une somme de cinq millions d'euros sera destinée au soulagement de la trésorerie des exploitants. Elle servira à financer le report des intérêts de l'emprunt.
Suite à la sècheresse, le Conseil régional de Midi-Pyrénées vient de débloquer une aide exceptionnelle de 20 millions d'euros. Quatorze millions d'euros seront affectés au cheptel de Midi-Pyrénées, qui représente environ 1,3 million d'unités gros bétail. Une somme de cinq millions d'euros sera destinée au soulagement de la trésorerie des exploitants. Elle servira à financer le report des intérêts de l'emprunt.

Actualité locale et régionale ; MIDI-PYRENEES ; AIDE A L'AGRICULTURE ; AGRICULTURE

... Lire [+]

U V

- n° N° 14-09 - pp 1-8 (8p)

Document de fond. Données chiffrées. La population de l'Ariège est estimée à 139.335 habitants au 1er janvier 2002. L'Ariège est un département attractif, la légère augmentation de population et due aux échanges migratoires. Les nouveaux arrivants se concentrent dans la vallée de l'Ariège, de Saverdun à Foix. L'aire urbaine de Pamiers a connu une forte croissance dans les années 90. L'Ariège compte 88.500 logements dont 66 % en résidences principales. Les résidences secondaires se concentrent dans la partie sud du département. En 2000, le revenu fiscal moyen était le plus faible de la région avec 22.353 euros. En 2001, le salaire moyen annuel en Ariège était de 15.890 euros. Dans le département, plus de 10.400 personnes percevaient en 2001, l'un des minimas sociaux, dont le RMI, pour 33%. Fin 2001, l'Ariège comptait 49.300 emplois, dont plus de la moitié dans les services. Près de 3.000 emplois non-salariés ont disparu dans les années 90, dont 1.900 dans l'agriculture. Le taux de chômage s'est établi à 10,1 % en 2003. Le secteur de l'industrie compte 922 établissements et emploie 8.750 salariés. Le département compte 1.850 établissements commerciaux dont les trois quarts en commerce de détail. Le département ne compte que deux hypermarchés. Les services regroupent 2.670 établissements et 16.000 salariés. L'Ariège compte 75 hôtels de 0 à 3 étoiles pour 1.300 chambres, 60 campings et plus de 4.500 emplacements. En agriculture, les surfaces fourragères représentent 80 % de la surface agricole.
Document de fond. Données chiffrées. La population de l'Ariège est estimée à 139.335 habitants au 1er janvier 2002. L'Ariège est un département attractif, la légère augmentation de population et due aux échanges migratoires. Les nouveaux arrivants se concentrent dans la vallée de l'Ariège, de Saverdun à Foix. L'aire urbaine de Pamiers a connu une forte croissance dans les années 90. L'Ariège compte 88.500 logements dont 66 % en résidences ...

ARIEGE ; ECONOMIE REGIONALE ; POPULATION ; LOGEMENT ; REVENU DES MENAGES ; EMPLOI ; CHOMAGE ; INDUSTRIE ; DISTRIBUTION ; SERVICES ; TOURISME ; AGRICULTURE

... Lire [+]

U V

- n° N° 14-12 - pp 1-8 (8p)

Document de fond. Données chiffrées. La population de l'Aveyron est estimée à 264.857 habitants au 1er janvier 2002. L'Aveyron a perdu 6.300 habitants au cours de la dernière décennie. C'est l'aire urbaine de Decazeville qui a connu la plus forte diminution de population. L'aire urbaine de Rodez et celle de Millau ont connu une légère croissance annuelle. L'Aveyron compte 150.000 logements dont 73 % en résidences principales. Le parc de résidences secondaires a doublé depuis 1975 et atteint 26.200. En 2000, le revenu fiscal moyen des ménages était parmi les plus faibles de la région avec 23.031 euros. En 2001, le salaire moyen annuel en Aveyron était avec 15.756 euros, inférieur de 10% au salaire moyen régional. Dans le département, près de 15.200 personnes percevaient en 2001, l'un des minimas sociaux. Début 2002, l'Aveyron comptait 107.000 emplois, dont un peu plus de la moitié dans les services. L'emploi non-salarié a beaucoup baissé au cours des années 90, et a perdu dont 6.400 emplois dans l'agriculture. Le taux de chômage s'est établi à 5,9 % en 2003. Le secteur de l'industrie compte 1.860 établissements et emploie 17.000 salariés. L'industrie agroalimentaire emploie 5.200 personnes. Le secteur tertiaire emploie 46.700 salariés. Le département compte un peu plus de 3.800 établissements commerciaux dont 60 % dans le commerce de détail. Le département ne compte que six hypermarchés. Les services regroupent 5.400 établissements et 32.500 salariés. L'Aveyron compte 178 hôtels de 0 à 4 étoiles pour 3.600 chambres, 122 campings et plus de 9.300 emplacements. En agriculture, 535.000 ha sont mis en valeur par un peu plus de 10.000 exploitations aux dimensions variables. L'élevage des bovins a progressé, avec 168.000 têtes, et l'effectif des brebis laitières a doublé depuis 1988.
Document de fond. Données chiffrées. La population de l'Aveyron est estimée à 264.857 habitants au 1er janvier 2002. L'Aveyron a perdu 6.300 habitants au cours de la dernière décennie. C'est l'aire urbaine de Decazeville qui a connu la plus forte diminution de population. L'aire urbaine de Rodez et celle de Millau ont connu une légère croissance annuelle. L'Aveyron compte 150.000 logements dont 73 % en résidences principales. Le parc de ...

AVEYRON ; ECONOMIE REGIONALE ; POPULATION ; LOGEMENT ; REVENU DES MENAGES ; EMPLOI ; CHOMAGE ; INDUSTRIE ; DISTRIBUTION ; SERVICES ; TOURISME ; AGRICULTURE

... Lire [+]

U V

- n° N° 14-31 - pp 1-8 (8p)

Document de fond. Données chiffrées. La population de la Haute-Garonne a été estimée à 1.089.752 habitants au 1er janvier 2002. La Haute-Garonne a gagné 120.000 habitants au cours de la dernière décennie. Le arrondissements de Toulouse et Muret ont gagné 122.000 habitants, celui du Comminges en a perdu 2.200. Les cantons du Nord du département, sous l'influence de Toulouse connaissent les plus fortes progressions. La Haute-Garonne compte plus de 500.000 logements dont 88 % de résidences principales. Le parc de résidences principales a fortement augmenté dans l'aire urbaine de Toulouse. Le département ne compte que 18.000 résidences secondaires. En 2000, le revenu fiscal moyen des ménages était le plus élevé de la région et parmi les plus forts des départements français, avec 27.848 euros. 62 % des ménages sont imposés sur le revenu en Haute-Garonne. En 2001, le salaire moyen annuel en Haute-Garonne était avec 19.260 euros, supérieur à la moyenne régionale et nationale. Dans le département, près de 56.500 personnes percevaient en 2001, l'un des minimas sociaux, dont 56 % de femmes. Début 2002, la Haute-Garonne concentrait 45 % des emplois régionaux et comptait près de 475.000 emplois, dont près de 63 % dans les services. L'emploi non-salarié a perdu 8.800 emplois en douze ans, dont 5.000 dans l'agriculture. Le taux de chômage s'est établi à 10,7 % en 2003, avec 53.700 demandeurs d'emploi. Le secteur de l'industrie compte 5.016 établissements et emploie 69.800 salariés, dont 19.170 dans la construction aéronautique et spatiale. Le secteur tertiaire emploie 272.300 salariés. Le département compte près de 13.700 établissements commerciaux dont 60 % dans le commerce de détail. La Haute-Garonne compte quinze hypermarchés. Les services regroupent près de 24.900 établissements et 192.340 salariés. La Haute-Garonne compte 240 hôtels de 0 à 4 étoiles, dont près des deux tiers dans l'agglomération toulousaine, et 9.400 chambres, 46 campings et près de 3.300 emplacements. Le département a perdu 5.000 exploitations a agricoles depuis 1988 et les exploitants se tournent vers les grandes cultures.
Document de fond. Données chiffrées. La population de la Haute-Garonne a été estimée à 1.089.752 habitants au 1er janvier 2002. La Haute-Garonne a gagné 120.000 habitants au cours de la dernière décennie. Le arrondissements de Toulouse et Muret ont gagné 122.000 habitants, celui du Comminges en a perdu 2.200. Les cantons du Nord du département, sous l'influence de Toulouse connaissent les plus fortes progressions. La Haute-Garonne compte plus ...

HAUTE-GARONNE ; ECONOMIE REGIONALE ; POPULATION ; LOGEMENT ; REVENU DES MENAGES ; EMPLOI ; CHOMAGE ; INDUSTRIE ; DISTRIBUTION ; SERVICES ; TOURISME ; AGRICULTURE

... Lire [+]

U V

- n° N° 14-32 - pp 1-8 (8p)

Document de fond. Données chiffrées. La population du Gers est estimée à 173.213 habitants au 1er janvier 2002. Le Gers est l'un des départements français les moins peuplés. La population de la couronne périurbaine d'Auch et des communes proches de Toulouse rajeunit. Le Gers compte 87.000 logements dont 82 % en résidences principales. En 2000, le revenu fiscal moyen des ménages était parmi les plus faibles de la région avec 23.241 euros. En 2001, le salaire moyen annuel du Gers était de 15.839 euros. Dans le département, près de 11.800 personnes percevaient en 2001, l'un des minimas sociaux. Début 2002, le Gers comptait 66.500 emplois, dont un peu plus de la moitié dans les services. L'emploi non-salarié a perdu 8.600 emplois au cours des années 90, dont 7.000 dans l'agriculture. Le taux de chômage s'est établi à 6,3 % en 2003. Le secteur de l'industrie compte 1.080 établissements et emploie 6.810 salariés dont 3.200 dans l'industrie agroalimentaire. Le secteur tertiaire emploie 30.500 salariés. Le département compte 2.500 établissements commerciaux dont 50 % dans le commerce de détail. Le Gers dispose de 5 hypermarchés. Les services regroupent 3.300 établissements et 20.900 salariés. Le Gers compte 69 hôtels de 0 à 4 étoiles pour 1.500 chambres, 41campings et plus de 3.400 emplacements. En agriculture, la surface agricole représente les trois quarts de la superficie du département avec 462.000 ha. La production de canards gras se maintient avec l'élevage de 4,1 M de têtes en 2002.
Document de fond. Données chiffrées. La population du Gers est estimée à 173.213 habitants au 1er janvier 2002. Le Gers est l'un des départements français les moins peuplés. La population de la couronne périurbaine d'Auch et des communes proches de Toulouse rajeunit. Le Gers compte 87.000 logements dont 82 % en résidences principales. En 2000, le revenu fiscal moyen des ménages était parmi les plus faibles de la région avec 23.241 euros. En ...

GERS ; ECONOMIE REGIONALE ; POPULATION ; LOGEMENT ; REVENU DES MENAGES ; EMPLOI ; CHOMAGE ; INDUSTRIE ; DISTRIBUTION ; SERVICES ; TOURISME ; AGRICULTURE

... Lire [+]

U V

- n° N° 14-46 - pp 1-8 (8p)

Document de fond. Données chiffrées. La population du Lot est estimée à 163.081 habitants au 1er janvier 2002. Le Lot a gagné 4.400 habitants dans les années 90. C'est dans le canton de Souillac que le solde migratoire est le plus élevé. Le Lot compte 95.000 logements dont 72 % en résidences principales. En 2000, le revenu fiscal moyen des ménages qui s'élève à 23.145 euros, situe le département parmi les plus bas de métropole. Les cantons de Cahors et Figeac concentrent les ménages les plus aisés. En 2001, le salaire moyen annuel du Lot était de 15.737 euros. Dans le département, près de 10.800 personnes, dont 58 % de femmes, percevaient en 2001 l'un des minimas sociaux. Début 2002, le Lot comptait plus de 61.000 emplois, dont la moitié dans les services. L'emploi non-salarié a perdu plus de 6.000 emplois au cours des années 90, dont 5.000 dans l'agriculture qui représente cependant encore 47 % de l'emploi non-salarié du département. Le taux de chômage s'est établi à 8,6 % en 2003, avec 5.100 demandeurs d'emploi. Le secteur de l'industrie compte 1.120 établissements et emploie 9.100 salariés dont 2.400 dans l'industrie agroalimentaire. Le secteur tertiaire emploie 28.000 salariés. Le département compte 2.480 établissements commerciaux dont 65 % dans le commerce de détail. Le Lot ne dispose que de 3 hypermarchés. Les services regroupent 3.450 établissements et 20.350 salariés. Le Lot compte 163 hôtels de 0 à 4 étoiles pour environ 3.000 chambres, 108 campings et près de 7.000 emplacements. En agriculture, le nombre d'exploitations a diminué d'un tiers depuis 1988. Les exploitations de petite surface (moins de 20 ha) sont majoritaires, le soja se développe et le vignoble, en diminution, accentue la qualité.
Document de fond. Données chiffrées. La population du Lot est estimée à 163.081 habitants au 1er janvier 2002. Le Lot a gagné 4.400 habitants dans les années 90. C'est dans le canton de Souillac que le solde migratoire est le plus élevé. Le Lot compte 95.000 logements dont 72 % en résidences principales. En 2000, le revenu fiscal moyen des ménages qui s'élève à 23.145 euros, situe le département parmi les plus bas de métropole. Les cantons de ...

LOT ; ECONOMIE REGIONALE ; POPULATION ; LOGEMENT ; REVENU DES MENAGES ; EMPLOI ; CHOMAGE ; INDUSTRIE ; DISTRIBUTION ; SERVICES ; TOURISME ; AGRICULTURE

... Lire [+]

U V

- n° N° 14-65 - pp 1-8 (8p)

Document de fond. Données chiffrées. La population des Hautes-Pyrénées est estimée à 223.334 habitants au 1er janvier 2002. Le département a gagné 1.400 habitants dans les années 90. Les communes bénéficiaires sont les communes périurbaines des villes de Tarbes et Lourdes. Les Hautes-Pyrénées comptent 130.000 logements dont 72 % en résidences principales. Il y a près de 26.000 résidences secondaires dans le département. En 2000, le revenu fiscal moyen des ménages s'élève à 24.142 euros. C'est dans les cantons à la périphérie de Tarbes et Lourdes que les revenus sont les plus élevés. En 2001, le salaire moyen annuel des Hautes-Pyrénées était de 15.669 euros. Dans le département, près de 14.300 personnes, dont 57 % de femmes, percevaient en 2001 l'un des minimas sociaux. Début 2002, les Hautes-Pyrénées comptaient plus de 86.100 emplois, dont les trois quarts dans le tertiaire. L'emploi non-salarié s'est stabilisé à 11.700 en 2002, mais a perdu plus de 6.000 emplois au cours des années 90. Le taux de chômage s'est établi à 10,3 % en 2003, avec 7.800 demandeurs d'emploi. Le secteur de l'industrie compte 1.144 établissements et emploie 11.430 salariés dont 2.130 dans l'industrie agroalimentaire. Le secteur tertiaire emploie 44.130 salariés. Le département compte 3.300 établissements commerciaux dont près de 75 % dans le commerce de détail. Le département ne dispose que de 3 hypermarchés. Les services regroupent près de 5.400 établissements et 32.500 salariés. Les Hautes-Pyrénées comptent 461 hôtels de 0 à 4 étoiles ( dont 252 dans la ville de Lourdes) pour environ 19.500 chambres, 130 campings et un peu plus de 9.400 emplacements. A Lourdes, le tourisme religieux induit une forte fréquentation étrangère. En agriculture, le nombre d'exploitations a diminué de 30 % depuis 1988.
Document de fond. Données chiffrées. La population des Hautes-Pyrénées est estimée à 223.334 habitants au 1er janvier 2002. Le département a gagné 1.400 habitants dans les années 90. Les communes bénéficiaires sont les communes périurbaines des villes de Tarbes et Lourdes. Les Hautes-Pyrénées comptent 130.000 logements dont 72 % en résidences principales. Il y a près de 26.000 résidences secondaires dans le département. En 2000, le revenu fiscal ...

HAUTES-PYRENEES ; ECONOMIE REGIONALE ; POPULATION ; LOGEMENT ; REVENU DES MENAGES ; EMPLOI ; CHOMAGE ; INDUSTRIE ; DISTRIBUTION ; SERVICES ; TOURISME ; AGRICULTURE

... Lire [+]

U V

- n° N° 14-81 - pp 1-8 (8p)

Document de fond. Données chiffrées. La population du Tarn est estimée à 347.634 habitants au 1er janvier 2002. La population du département est stable depuis 25 ans, car le dynamisme démographique de l'Ouest et des cantons proches de la Haute-Garonne, compense le dépeuplement de l'Est. Le Tarn compte 167.300 logements dont 84 % en résidences principales. En 2000, le revenu fiscal moyen des ménages s'est élevé à 23.835 euros. Un ménage sur deux est imposé sur le revenu. En 2001, le salaire moyen annuel du Tarn était de 16.301 euros. Dans le département, près de 20.700 personnes, dont 60 % de femmes, percevaient en 2001 l'un des minimas sociaux. Début 2002, le Tarn comptait plus de 123.900 emplois. Le Tarn a perdu 8.000 emplois non-salariés au cours des années 90, mais l'emploi non-salarié s'est stabilisé à 16.500 en 2002. Le taux de chômage a atteint 10,4 % en 2003, avec 13.900 demandeurs d'emploi. Le secteur de l'industrie compte 2.699 établissements et emploie 22.240 salariés dont 3.630 dans l'industrie agroalimentaire. Le secteur tertiaire emploie 58.900 salariés. Le département compte 4.800 établissements commerciaux dont 60 % dans le commerce de détail, et dispose de 11 hypermarchés. Les services regroupent près de 6.000 établissements et 41.500 salariés.
Le Tarn compte 92 hôtels de 0 à 4 étoiles pour environ 1.750 chambres, 54 campings et un peu plus de 2.600 emplacements. En agriculture, le nombre d'exploitations a diminué de 40 % depuis 1988. Les spécialités du département sont l'élevage de bovins et d'ovins, ainsi que les grandes cultures de céréales et oléagineux.
Document de fond. Données chiffrées. La population du Tarn est estimée à 347.634 habitants au 1er janvier 2002. La population du département est stable depuis 25 ans, car le dynamisme démographique de l'Ouest et des cantons proches de la Haute-Garonne, compense le dépeuplement de l'Est. Le Tarn compte 167.300 logements dont 84 % en résidences principales. En 2000, le revenu fiscal moyen des ménages s'est élevé à 23.835 euros. Un ménage sur deux ...

TARN ; ECONOMIE REGIONALE ; POPULATION ; LOGEMENT ; REVENU DES MENAGES ; EMPLOI ; CHOMAGE ; INDUSTRIE ; DISTRIBUTION ; SERVICES ; TOURISME ; AGRICULTURE

... Lire [+]

U V

- n° N° 14-82 - pp 1-8 (8p)

Document de fond. Données chiffrées. La population du Tarn-et Garonne est estimée à 211.501 habitants au 1er janvier 2002.Le département a gagné 5.800 habitants au cours de la dernière décennie. C'est le sud du département qui a connu la plus forte croissance démographique. Le Tarn-et Garonne compte 96.000 logements dont 85 % en résidences principales. En 2000, le revenu fiscal moyen des ménages s'est élevé à 23.057 euros. Les ménages les plus aisés résident en périphérie de Montauban et à la limite de la Haute-Garonne. En 2001, le salaire moyen annuel du Tarn-et Garonne était de 15.897 euros. Dans le département, un peu plus de 14.000 personnes, dont 58% de femmes, percevaient en 2001 l'un des minimas sociaux. Début 2002, le Tarn-et Garonne comptait plus de 74.900 emplois. Le département compte 11 900 emplois non-salariés, et en a perdu 6.500 au cours des années 90. Le taux de chômage a atteint 10,4 % en 2003, avec 7.800 demandeurs d'emploi. Le secteur de l'industrie compte 1.130 établissements et emploie 10.600 salariés dont 2.730 dans l'industrie agroalimentaire. Le secteur tertiaire emploie 34.100 salariés. Le département compte 2.850 établissements commerciaux dont 60 % dans le commerce de détail, et dispose de 4 hypermarchés. Les services regroupent près de 3.500 établissements et 21.650 salariés. Le Tarn-et Garonne compte 43 hôtels de 0 à 4 étoiles pour environ 900 chambres, 40 campings et un peu plus de 1.900 emplacements. En agriculture, la superficie exploitée représente 60 % de la superficie du département. 20 % des exploitations ont plus de 50 ha. L'élevage de vaches à viande progresse.
Document de fond. Données chiffrées. La population du Tarn-et Garonne est estimée à 211.501 habitants au 1er janvier 2002.Le département a gagné 5.800 habitants au cours de la dernière décennie. C'est le sud du département qui a connu la plus forte croissance démographique. Le Tarn-et Garonne compte 96.000 logements dont 85 % en résidences principales. En 2000, le revenu fiscal moyen des ménages s'est élevé à 23.057 euros. Les ménages les plus ...

TARN-ET-GARONNE ; ECONOMIE REGIONALE ; POPULATION ; LOGEMENT ; REVENU DES MENAGES ; EMPLOI ; CHOMAGE ; INDUSTRIE ; DISTRIBUTION ; SERVICES ; TOURISME ; AGRICULTURE

... Lire [+]

U V

- 1 p

« Le moment est venu d'enclencher un mouvement d'envergure dans le domaine du bio », déclare Jean-Louis Cazaubon, 11e vice-président en charge de l'agroalimentaire et de la viticulture à la Région, le 3/11 lors de la session plénière de la Région. 1re région française en agriculture biologique, avec 7.227 exploitations engagées en bio fin 2016 et plus de 400.000 ha certifiés bio ou en conversion, la Région présente le plan Bi'O 2018-2020.
« Le moment est venu d'enclencher un mouvement d'envergure dans le domaine du bio », déclare Jean-Louis Cazaubon, 11e vice-président en charge de l'agroalimentaire et de la viticulture à la Région, le 3/11 lors de la session plénière de la Région. 1re région française en agriculture biologique, avec 7.227 exploitations engagées en bio fin 2016 et plus de 400.000 ha certifiés bio ou en conversion, la Région présente le plan Bi'O 2018-2020.

Actualité locale et régionale ; AGRO INDUSTRIE ; AGROALIMENTAIRE ; AGRICULTURE ; BIOLOGIE ; AGRICULTURE BIOLOGIQUE

... Lire [+]

U V

- 1p

Le conseil régional de Midi-Pyrénées se penchera de nouveau le 29 juin en séance plénière sur une motion, semblable à celle prise en 2003, pour le refus d'essais OGM en plein champ dans la région. Avec 18 demandes d'autorisations, Midi-Pyrénées reste la région la plus convoitée par les planteurs de maïs transgéniques. Cette motion n'aura qu'une valeur symbolique, puisque l'Etat est seul décideur.
Le conseil régional de Midi-Pyrénées se penchera de nouveau le 29 juin en séance plénière sur une motion, semblable à celle prise en 2003, pour le refus d'essais OGM en plein champ dans la région. Avec 18 demandes d'autorisations, Midi-Pyrénées reste la région la plus convoitée par les planteurs de maïs transgéniques. Cette motion n'aura qu'une valeur symbolique, puisque l'Etat est seul décideur.

Actualité locale et régionale ; CONSEIL REGIONAL MIDI-PYRENEES ; AGRICULTURE ; GENIE GENETIQUE

... Lire [+]

U V

- 1 p

Tandis que l'espace à vendre se fait rare et que les incertitudes de la Politique agricole commune pèsent de plus en plus lourd, l'urbanisation accroît la pression sur les prix. La pression est énorme sur l'aire d'influence de Toulouse.

Actualité locale et régionale ; Aménagement du Territoire et développement local ; MIDI-PYRENEES ; AMENAGEMENT RURAL ; AGRICULTURE

... Lire [+]

U V

- 1 p

La direction régionale et la direction départementale de l'agriculture et de la forêt ont fusionné le 18 octobre dans le cadre du schéma de réforme du ministère de l'agriculture. Elles sont placées sous la direction de Dominique Pélissié, qui occupait déjà le poste de directeur régional.

Vie Publique et Personnalités ; TOULOUSE ; AGRICULTURE

... Lire [+]

U V

- n° N° 126 - pp 111-113 (3p)

Données chiffrées. La région Midi-Pyrénées a perdu près d'un cinquième de ses emplois non salariés en 10 ans. Cette baisse importante est due à la sévère chute du nombre d'agriculteurs exploitants. 7.000 emplois d'artisans et 4.000 de commerçants ont disparu de 1990 à 1999. La population des non salariés vieillit. Les artisans sont plus âgés dans le secteur de la construction. Les artisans sont plus jeunes dans les zones d'emploi de Toulouse et de Foix-Pamiers. Les commerçants sont particulièrement âgés à Lourdes. Proportion des plus de 50 ans chez les agriculteurs, les artisans et les commerçants selon le bassin d'emploi.
Données chiffrées. La région Midi-Pyrénées a perdu près d'un cinquième de ses emplois non salariés en 10 ans. Cette baisse importante est due à la sévère chute du nombre d'agriculteurs exploitants. 7.000 emplois d'artisans et 4.000 de commerçants ont disparu de 1990 à 1999. La population des non salariés vieillit. Les artisans sont plus âgés dans le secteur de la construction. Les artisans sont plus jeunes dans les zones d'emploi de Toulouse ...

MIDI-PYRENEES ; DEMOGRAPHIE ; EMPLOI ; SALARIE ; COMMERCANT ; ARTISAN ; AGRICULTURE

... Lire [+]

U V

- 1 p

Semenciers et chercheurs s'inquiètent de la "pause" d'un an proposée par la mission parlementaire sur les essais transgéniques. Six sites sont en attente dans la région Midi-Pyrénées.

AGRICULTURE

... Lire [+]

U V

- 1 p

QUORUM, spécialisée dans la conception de logiciels de mobilité, s'est installée en avril 2005, en zone franche urbaine. Elle s'est spécialisée dans les logiciels de gestion agricole destinés essentiellement aux coopératives. En parallèle une autre société, TEEWIN, a été créée qui développe des applications mobiles pour le golf et la randonnée.
QUORUM, spécialisée dans la conception de logiciels de mobilité, s'est installée en avril 2005, en zone franche urbaine. Elle s'est spécialisée dans les logiciels de gestion agricole destinés essentiellement aux coopératives. En parallèle une autre société, TEEWIN, a été créée qui développe des applications mobiles pour le golf et la randonnée.

Vie des Entreprises ; TOULOUSE ; LOGICIEL DE GESTION ; AGRICULTURE ; GOLF ; QUORUM

... Lire [+]

U V

- 4 p

La région Midi-Pyrénées aimerait obtenir un troisième label pôle de compétitivité, provisoirement baptisé "Agro". Le 13 mars prochain, industriels, chefs d'entreprises et acteurs économiques régionaux se retrouveront à la CCI de Toulouse pour lancer cette nouvelle candidature. Le pôle pourrait s'articuler autour des agro ressources, de la valorisation des produits alimentaires, de la traçabilité et des semences. Déjà les plus grandes entreprises locales, comme NUTRITION ET SANTE ou 3A se sont engagées à relever le défi. La candidature de la région sera transmise à l'Etat d'ici le mois d'avril.
La région Midi-Pyrénées aimerait obtenir un troisième label pôle de compétitivité, provisoirement baptisé "Agro". Le 13 mars prochain, industriels, chefs d'entreprises et acteurs économiques régionaux se retrouveront à la CCI de Toulouse pour lancer cette nouvelle candidature. Le pôle pourrait s'articuler autour des agro ressources, de la valorisation des produits alimentaires, de la traçabilité et des semences. Déjà les plus grandes ...

Actualité locale et régionale ; Recherche innovation et technologie ; Industrie et construction ; MIDI-PYRENEES ; AGRICULTURE ; AGROALIMENTAIRE ; DEVELOPPEMENT REGIONAL

... Lire [+]

U V

- 1 p

Après avoir décroché deux pôles de compétitivité, la région Midi-Pyrénées pourrait poser sa candidature, d'ici deux mois, pour un troisième pôle centré autour de l'agroalimentaire. Le comité de pilotage qui vient de se réunir a décidé de donner suite à la première phase d'une étude menée par le cabinet Ernst et Young. Plusieurs pistes sont possibles au niveau du projet : le développement de produits à forte identité, la sécurisation de la consommation alimentaire ou encore l'amélioration de la productivité durable et l'utilisation non alimentaire de ressources forestières et agricoles.
Après avoir décroché deux pôles de compétitivité, la région Midi-Pyrénées pourrait poser sa candidature, d'ici deux mois, pour un troisième pôle centré autour de l'agroalimentaire. Le comité de pilotage qui vient de se réunir a décidé de donner suite à la première phase d'une étude menée par le cabinet Ernst et Young. Plusieurs pistes sont possibles au niveau du projet : le développement de produits à forte identité, la sécurisation de la ...

Actualité locale et régionale ; Recherche innovation et technologie ; Industrie et construction ; MIDI-PYRENEES ; AGRICULTURE ; AGROALIMENTAIRE ; INDUSTRIE ; DEVELOPPEMENT REGIONAL

... Lire [+]

U V

- 2 p

Dans la création de pôles de compétitivité, Midi-Pyrénées n'a pas encore dit son dernier mot. Son cheval de bataille est la labellisation d'un nouveau pôle de compétitivité autour de l'agriculture, de l'agroalimentaire et des biotechnologies.

Actualité locale et régionale ; Recherche innovation et technologie ; Industrie et construction ; MIDI-PYRENEES ; COMPETITIVITE D'UN PAYS ; AGROALIMENTAIRE ; AGRICULTURE ; BIOTECHNOLOGIE

... Lire [+]

U V

- 311 p

La première partie de cette étude, qui a fait l'objet d'une communication en Assemblée Plénière du CESR le 24 janvier 2005, positionne l'action du Conseil Régional de Midi-Pyrénées par rapport à celles des Conseils régionaux voisins Aquitaine, Auvergne, Languedoc-Roussillon et Limousin en matière de «Politiques d'accompagnement du Développement Economique Durable». Si l'action du Conseil Régional Midi-Pyrénées montre globalement son fort dynamisme, la complexité générale du dispositif des aides aux entreprises mériterait une meilleure transparence, une meilleure lisibilité et une meilleure
cohérence de l'ensemble des aides et de leurs contenus. Propositions de l'assemblée pour chacun des secteurs étudiés : la forêt, l'agriculture et l'agroalimentaire, les services marchands, l'industrie, le tourisme.
La première partie de cette étude, qui a fait l'objet d'une communication en Assemblée Plénière du CESR le 24 janvier 2005, positionne l'action du Conseil Régional de Midi-Pyrénées par rapport à celles des Conseils régionaux voisins Aquitaine, Auvergne, Languedoc-Roussillon et Limousin en matière de «Politiques d'accompagnement du Développement Economique Durable». Si l'action du Conseil Régional Midi-Pyrénées montre globalement son fort ...

Actualité locale et régionale ; MIDI-PYRENEES ; AIDE A L'ENTREPRISE ; DEVELOPPEMENT REGIONAL ; DEVELOPPEMENT DURABLE ; AGRICULTURE ; AGROALIMENTAIRE ; FORET ; TOURISME ; SERVICES MARCHANDS ; AIDE PUBLIQUE

... Lire [+]

U V

- 1 p

Jean-Louis Chauzy se réjouit de la décision de l'Etat en faveur du projet de Charlas. Le CESR publie une plaquette de soutien à la candidature de la région au 3ème pôle de compétitivité consacré à l'agroalimentaire.

Actualité locale et régionale ; Industrie et construction ; Aménagement du Territoire et développement local ; Recherche innovation et technologie ; MIDI-PYRENEES ; COMPETITIVITE D'UN PAYS ; AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ; AGRICULTURE

... Lire [+]

U V

- 1 p

GEOSYS, spécialisée dans les Systèmes d'Information Géographique (SIG) pour l'agriculture a repris le pôle QUANTIX AGRO de la société clermontoise du même nom. Grâce à ce rachat, la société peut accélérer sa croissance sur de nouveaux pays et consolider sa présence aux Etats-Unis.

Vie des Entreprises ; Services aux entreprises et aux particuliers ; TOULOUSE ; INFORMATIQUE ; GEOGRAPHIE ; AGRICULTURE ; GEOSYS

... Lire [+]

U V

- 4 p

Le CESR Midi-Pyrénées a réuni les acteurs potentiels d'une candidature de la région à un 3ème pôle de compétitivité autour de l'agriculture et de l'agroalimentaire. Organisé en réseau et en coopération avec des pôles de compétitivité existants en France et en Europe (Catalogne, Aragon), ce troisième pôle de compétitivité donnera à la région, selon le CESR, les moyens d'une véritable diversification de ses activités.
Le CESR Midi-Pyrénées a réuni les acteurs potentiels d'une candidature de la région à un 3ème pôle de compétitivité autour de l'agriculture et de l'agroalimentaire. Organisé en réseau et en coopération avec des pôles de compétitivité existants en France et en Europe (Catalogne, Aragon), ce troisième pôle de compétitivité donnera à la région, selon le CESR, les moyens d'une véritable diversification de ses activités.

Actualité locale et régionale ; Recherche innovation et technologie ; Industrie et construction ; MIDI-PYRENEES ; AGRICULTURE ; AGROALIMENTAIRE ; COMPETITIVITE D'UN PAYS ; CESR

... Lire [+]

U V

- 1 p

Le colloque Agro et Tic s'est tenu à l'école d'ingénieurs de Purpan. Alors que Midi-Pyrénées concourt actuellement pour l'obtention du 3ème pôle de compétitivité "Agrimip", les réflexions sur l'innovation permettent de maintenir une synergie entre les différents acteurs tout en impliquant les PME. L'agroalimentaire reste un secteur économique majeur de Midi-Pyrénées avec 25.000 emplois salariés, l'activité agricole, elle, décroît lentement. Une société, AGRI INTRANET s'est spécialisée dans la création d'applications web pour le monde agricole. Employant cinq personnes, elle réalise 100 K euros de chiffre d'affaires.
Le colloque Agro et Tic s'est tenu à l'école d'ingénieurs de Purpan. Alors que Midi-Pyrénées concourt actuellement pour l'obtention du 3ème pôle de compétitivité "Agrimip", les réflexions sur l'innovation permettent de maintenir une synergie entre les différents acteurs tout en impliquant les PME. L'agroalimentaire reste un secteur économique majeur de Midi-Pyrénées avec 25.000 emplois salariés, l'activité agricole, elle, décroît lentement. Une ...

Actualité locale et régionale ; Technologies de l'Information et de la Communication ; Industrie et construction ; TECHNOLOGIE DE L'INFORMATION ; AGROALIMENTAIRE ; AGRICULTURE ; AGRIMIP INNOVATION

... Lire [+]

U V

- 1 p

Le ministre de l'Aménagement du territoire, Christian Estrosi, est venu à Toulouse rassurer les décideurs régionaux sur la très probable labellisation du troisième pôle de compétitivité AGRIMIP. En Midi-Pyrénées, le secteur agricole pèse près de 9 milliards d'euros de chiffre d'affaires et emploie 100.000 personnes, soit 11% des actifs de la région. Le ministre a confirmé AEROSPACE VALLEY comme unique pôle mondial dans le domaine de l'aéronautique alors que les régions Ile-de-France et Provence-Alpes-Côte d'Azur ont aussi des projets. L'objectif d'AEROSPACE VALLEY est de créer entre 40.000 et 45.000 emplois dans le Sud-Ouest d'ici 20 ans.
Le ministre de l'Aménagement du territoire, Christian Estrosi, est venu à Toulouse rassurer les décideurs régionaux sur la très probable labellisation du troisième pôle de compétitivité AGRIMIP. En Midi-Pyrénées, le secteur agricole pèse près de 9 milliards d'euros de chiffre d'affaires et emploie 100.000 personnes, soit 11% des actifs de la région. Le ministre a confirmé AEROSPACE VALLEY comme unique pôle mondial dans le domaine de l'a...

Actualité locale et régionale ; Aménagement du Territoire et développement local ; MIDI-PYRENEES ; TOULOUSE ; COMPETITIVITE D'UN PAYS ; AGROALIMENTAIRE ; AGRICULTURE ; CONSTRUCTION AERONAUTIQUE ; AEROSPACE VALLEY ; AGRIMIP INNOVATION

... Lire [+]

U V

- 1 p

Jean-Louis Cazaubon est réélu président de la Chambre régionale d'agriculture Midi-Pyrénées.

Vie Publique et Personnalités ; MIDI-PYRENEES ; AGRICULTURE ; ORGANISATION PROFESSIONNELLE

... Lire [+]

Z