Documents  POLITIQUE DES PRIX | enregistrements trouvés : 37

O
     

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

U V

- (1p).

Protestations des producteurs de fruits contre la grande distribution. Les conditions de promotion des produits font baisser brutalement les prix d'achat aux producteurs. Les producteurs réclament un cadre juridique permanent pour éviter ces affrontements annuels.

FRANCE ; FRUIT ; GRANDE SURFACE ; DISTRIBUTION PAR PRODUIT ; POLITIQUE DES PRIX

... Lire [+]

U V

- (1p).

La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes reste vigilante sur la date de la fin des soldes.

HAUTE-GARONNE ; SOLDES ; PROMOTION DES VENTES ; POLITIQUE DES PRIX

... Lire [+]

U V

- n° N° 1576 - p 1, (1p).

Ryanair, la compagnie irlandaise à bas prix, a annoncé un bénéfice record en hausse de 34 %. Pour pratiquer des tarifs compétitifs, elle a adopté une stratégie de service minimum : pas de repas à bord, boissons payantes, pas de réservation de sièges. Le nombre de ses passagers a augmenté de 39 % pour atteindre 1,9 million.

IRLANDE ; TRANSPORT AERIEN ; POLITIQUE DES PRIX ; PRODUIT BAS DE GAMME ; STRATEGIE DE L'ENTREPRISE

... Lire [+]

U V

- 1 p

Malgré la crise qui touche les compagnies internationales traditionnelles, les "low-cost" affichent une santé insolente. EasyJet vient de racheter sa rivale Go, pour 597 millions d'euros et Ryanair a vu son bénéfice net progresser de 44 % l'an dernier, à 150 millions d'euros, soit presque l'équivalent du résultat d'Air France, troisième compagnie la plus rentable au monde.

Economie et Conjoncture ; Aéronautique et Transport aérien ; TRANSPORT AERIEN ; POLITIQUE DES PRIX

... Lire [+]

U V

- 1 p

Selon une étude de Que Choisir, les prix de vente des produits de consommation courante auront augmenté d'ici à la fin de l'année de 10% en moyenne sur 2 ans. Pour cette étude, les prix de plus de 55 000 articles ont été surveillés. Les résultats de cette enquête sont très différents de celle de l'Insee.

Economie et Conjoncture ; FRANCE ; INFLATION ; EURO ; PRIX ; POLITIQUE DES PRIX

... Lire [+]

U V

- 4 p

La ministre de l'Economie et des Finances a annoncé une série de mesures destinées à relancer la consommation et l'investissement. L'objectif étant de revenir en 2005, sous les 3 % de déficit imposés par le pacte de Stabilité, et de limiter les dépenses de l'Etat. D'ici la fin de l'année Nicolas Sarkozy souhaite évaluer l'efficacité de toutes les niches fiscales et en supprimer certaines.
La ministre de l'Economie et des Finances a annoncé une série de mesures destinées à relancer la consommation et l'investissement. L'objectif étant de revenir en 2005, sous les 3 % de déficit imposés par le pacte de Stabilité, et de limiter les dépenses de l'Etat. D'ici la fin de l'année Nicolas Sarkozy souhaite évaluer l'efficacité de toutes les niches fiscales et en supprimer certaines.

Economie et Conjoncture ; FRANCE ; POLITIQUE BUDGETAIRE ; POLITIQUE DE L'EMPLOI ; POLITIQUE DES PRIX ; POLITIQUE ECONOMIQUE ; POLITIQUE FISCALE ; POLITIQUE INDUSTRIELLE

... Lire [+]

U V

- 2 p

Bercy veut un engagement des industriels et des distributeurs à baisser les prix de 3 à 5 %, mais il reste à définir la posologie pour les uns et les autres. Un observatoire sur les prix sera mis en place pour vérifier que les acteurs de la relation industrie-commerce jouent le jeu.

Economie et Conjoncture ; Commerce et distribution ; RELATIONS FABRICANT-DISTRIBUTEUR ; PRIX ; POLITIQUE DES PRIX ; GRANDE SURFACE

... Lire [+]

U V

- 2 p

Nicolas Sarkozy a proposé hier aux acteurs de la filière de la grande distribution son projet d'accord pour baisser les prix. Il privilégie la solution concertée avec un nouveau rendez-vous le 17 juin, mais menace de modifier la loi Galland si aucun accord n'est trouvé. Les agriculteurs et les PME, victimes potentielles de l'accord, seraient ménagés, distributeurs et industriels devront lâcher du lest. Alors que le hard discount monte en puissance, les hypermarchés, "embourgeoisés", sont devenus chers. Les commerçants individuels s'alarment, mais Nicolas Sarkozy veut préserver le commerce de proximité.
Nicolas Sarkozy a proposé hier aux acteurs de la filière de la grande distribution son projet d'accord pour baisser les prix. Il privilégie la solution concertée avec un nouveau rendez-vous le 17 juin, mais menace de modifier la loi Galland si aucun accord n'est trouvé. Les agriculteurs et les PME, victimes potentielles de l'accord, seraient ménagés, distributeurs et industriels devront lâcher du lest. Alors que le hard discount monte en ...

Economie et Conjoncture ; Commerce et distribution ; RELATIONS FABRICANT-DISTRIBUTEUR ; GRANDE SURFACE ; CONCURRENCE ; COMMERCE DE DETAIL ; POLITIQUE DES PRIX

... Lire [+]

U V

- 3 p

Votée le 2 août 2005, la loi Dutreil de modernisation des relations commerciales est applicable à partir du 1er janvier dans sa totalité. Les enseignes de la grande distribution ont la possibilité de se concurrencer entre elles sur les prix. Des négociations commerciales entre industriels et distributeurs pour établir les tarifs pour 2006, se déroulent jusqu'au 15 février dans ce nouveau cadre législatif. Les syndicats redoutent des réductions d'effectifs.
Votée le 2 août 2005, la loi Dutreil de modernisation des relations commerciales est applicable à partir du 1er janvier dans sa totalité. Les enseignes de la grande distribution ont la possibilité de se concurrencer entre elles sur les prix. Des négociations commerciales entre industriels et distributeurs pour établir les tarifs pour 2006, se déroulent jusqu'au 15 février dans ce nouveau cadre législatif. Les syndicats redoutent des réductions ...

Economie et Conjoncture ; Commerce et distribution ; FRANCE ; GRANDE SURFACE ; POLITIQUE DES PRIX ; RELATIONS FABRICANT-DISTRIBUTEUR

... Lire [+]

U V

- 1 p

La Commission européenne s'intéresse maintenant à la notion de transparence en matière de tarifs. Une étude en cours doit être livrée fin mai. Si les pratiques des compagnies, notamment en matière de surcharge ou de taxes, nuisent à la comparabilité des prix, la Commission proposera des initiatives allant vers plus de transparence.

Aéronautique et Transport aérien ; UNION EUROPEENNE ; TRANSPORT AERIEN ; CONCURRENCE ; POLITIQUE DES PRIX

... Lire [+]

U V

- 1 p

Le Conseil Economique et Social souhaite voir menée à terme la réforme de la loi Galland engagée en 2005 en vue de relancer la concurrence par les prix en plafonnant les marges arrière, et formule des propositions pour la suite. Il suggère en outre de réfléchir, avec prudence, à une redéfinition du concept même de seuil de revente à verte.

Economie et Conjoncture ; Commerce et distribution ; RELATIONS FABRICANT-DISTRIBUTEUR ; POLITIQUE DES PRIX

... Lire [+]

U V

- 1 p

Les produits de grande consommation vendus en grandes surfaces sont moins chers en 2007 qu'en 2006. Les prix des principales marques ont baissé de 3,06 % en février, sur 12 mois.

Commerce et distribution ; FRANCE ; GRANDE SURFACE ; POLITIQUE DES PRIX

... Lire [+]

U V

- 1 p

La distribution sera, avec le logement, l'axe principal des mesures destinées à améliorer le niveau de vie des Français, selon un document contenant les propositions de la Commission pour la libération de la croissance française. Le secteur de la distribution relèverait, selon la commission Attali, des règles générales du droit de la concurrence et les soldes ne seraient plus réglementés. L'urbanisme commercial serait régi par les dispositifs locaux. Le document préconise un contrôle renforcé des positions dominantes à l'échelon local.
La distribution sera, avec le logement, l'axe principal des mesures destinées à améliorer le niveau de vie des Français, selon un document contenant les propositions de la Commission pour la libération de la croissance française. Le secteur de la distribution relèverait, selon la commission Attali, des règles générales du droit de la concurrence et les soldes ne seraient plus réglementés. L'urbanisme commercial serait régi par les dispositifs ...

Economie et Conjoncture ; Commerce et distribution ; POLITIQUE ECONOMIQUE ; DISTRIBUTION ; POLITIQUE DES PRIX ; POUVOIR D'ACHAT ; URBANISME COMMERCIAL ; SOLDES

... Lire [+]

U V

- 2 p

Luc Chatel donne sa vision d'une politique de concurrence qui replacerait le consommateur au centre des préoccupations : "il faut assumer la concurrence non pas comme un dogme, mais comme un moyen efficace de développer l'activité dans des secteurs insuffisamment ouverts, d'améliorer la qualité du service, de faire baisser les prix".

Economie et Conjoncture ; Commerce et distribution ; CONCURRENCE ; POLITIQUE DES PRIX

... Lire [+]

U V

- 1 p

La SNCF va augmenter le prix de certaines lignes, sur le TGV Est et sur les liaisons vers le Sud-Est. Elle multiplie les promotions, mais durcit les conditions d'échange ou de remboursement.

FRANCE ; TRANSPORT FERROVIAIRE ; TRAIN A GRANDE VITESSE ; SNCF ; POLITIQUE DES PRIX

... Lire [+]

U V

- 1 p + 67 p

Dans l'avant-projet de loi de modernisation de l'économie examiné par le Conseil d'Etat, Bercy a relevé de 300 à 1.000 mètres carrés le seuil de déclenchement de la procédure d'autorisation préalable d'ouverture des commerces. La grogne monte chez les professionnels sur la question de la négociabilité future des tarifs de la grande distribution. En annexe : l'avant-projet de loi de modernisation de l'économie (67 p)
Dans l'avant-projet de loi de modernisation de l'économie examiné par le Conseil d'Etat, Bercy a relevé de 300 à 1.000 mètres carrés le seuil de déclenchement de la procédure d'autorisation préalable d'ouverture des commerces. La grogne monte chez les professionnels sur la question de la négociabilité future des tarifs de la grande distribution. En annexe : l'avant-projet de loi de modernisation de l'économie (67 p)

Economie et Conjoncture ; Commerce et distribution ; HARD DISCOUNT ; URBANISME COMMERCIAL ; POLITIQUE DES PRIX ; POUVOIR D'ACHAT

... Lire [+]

U V

- 1 p

D'ici le 1er mars, date avant laquelle, selon la loi, fournisseurs et distributeurs devront avoir conclu leurs négociations déterminant les prix pour 2009, le gouvernement tente de faire pression sur les industriels "qui proposent des augmentations de prix aux distributeurs alors que les matières premières ont baissé".

Economie et Conjoncture ; RELATIONS FABRICANT-DISTRIBUTEUR ; POLITIQUE DES PRIX

... Lire [+]

U V

- 1 p

Hervé Novelli a choisi de mettre en exergue les restaurateurs qui ont appliqué tout ou partie du "contrat d'avenir" rédigé en mars dernier avec la profession, qui prévoyait des baisses de prix pour les consommateurs, des créations d'emplois, des mesures sociales pour les salariés et des investissements pour moderniser les restaurants. Une enquête de la DGCCRF effectuée entre le 6 et 9 juillet auprès de 3.755 établissements montre que plus de la moitié des restaurants ont pratiqué au moins sept baisses de prix, environ 10 % ont baissé leur prix mais sur moins de sept produits et un gros tiers n'annonce aucune baisse.
Hervé Novelli a choisi de mettre en exergue les restaurateurs qui ont appliqué tout ou partie du "contrat d'avenir" rédigé en mars dernier avec la profession, qui prévoyait des baisses de prix pour les consommateurs, des créations d'emplois, des mesures sociales pour les salariés et des investissements pour moderniser les restaurants. Une enquête de la DGCCRF effectuée entre le 6 et 9 juillet auprès de 3.755 établissements montre que plus de la ...

Economie et Conjoncture ; RESTAURATION ; Commerce et distribution ; POLITIQUE DES PRIX ; TVA ; DEFENSE DU CONSOMMATEUR

... Lire [+]

U V

- 1 p

Les restaurateurs ne jouent pas le jeu et ne répercutent pas la baisse de la TVA de 19,6 à 5,5 % sur leurs produits. Selon eux, plusieurs raisons justifient leur peu d'empressement à suivre les engagements contenus dans le "contrat d'avenir de la restauration" signés, pourtant par neuf organisations professionnelles avec le Ministère de l'Économie.
Huit semaines après la mesure gouvernementale, la profession traîne toujours des pieds. La présidente nationale de l'Union des métiers de l'industrie hôtelière, Christine Pujol, a souhaité que les deux tiers des professionnels, soit environ 90 000 restaurateurs, baissent les prix à la carte d'ici le mois de décembre.
Pour l'instant, les mauvais élèves sont les régions Ile-de-de-France et Paca. Quelle proportion en Midi-Pyrénées où sont recensés 6 500 établissements ? La direction régionale de la Consommation ne dit mot. "On ne le saura que le 24 août en vérifiant que l'affichette est apposée dans les commerces, en vérifiant aussi le nombre de plats ou de prestations pour lesquels est mentionnée la baisse ", indique Philippe Grange, inspecteur à Toulouse.

Les restaurateurs ne jouent pas le jeu et ne répercutent pas la baisse de la TVA de 19,6 à 5,5 % sur leurs produits. Selon eux, plusieurs raisons justifient leur peu d'empressement à suivre les engagements contenus dans le "contrat d'avenir de la restauration" signés, pourtant par neuf organisations professionnelles avec le Ministère de l'Économie.
Huit semaines après la mesure gouvernementale, la profession traîne toujours des pieds. La ...

Actualité locale et régionale ; RESTAURATION ; TVA ; HOTELLERIE ; POLITIQUE DES PRIX ; MIDI-PYRENEES

... Lire [+]

U V

- 1 p

L'UMIH, l'un des syndicats représentant les restaurateurs, annonce que, selon son nouvel observatoire mis en place avec le cabinet GIRA CONSEIL, 76 % des établissements ont baissé leurs prix depuis le 1er juillet, après la mise en place de la TVA à 5,5 % dans la restauration. Mais trois sur dix ont baissé leurs prix sur 7 produits ou moins. Pas assez pour que ce soit "visible ". Pour Christine Pujol, Présidente de l'UMIH, il faut compter une année complète pour juger de l'efficacité de la TVA à 5,5 % sur les prix, le social et l'investissement.
L'UMIH, l'un des syndicats représentant les restaurateurs, annonce que, selon son nouvel observatoire mis en place avec le cabinet GIRA CONSEIL, 76 % des établissements ont baissé leurs prix depuis le 1er juillet, après la mise en place de la TVA à 5,5 % dans la restauration. Mais trois sur dix ont baissé leurs prix sur 7 produits ou moins. Pas assez pour que ce soit "visible ". Pour Christine Pujol, Présidente de l'UMIH, il faut compter une ...

Economie et Conjoncture ; RESTAURATION ; TVA ; PUJOL Christine ; PRIX ; POLITIQUE DES PRIX ; INVESTISSEMENT DE L'ENTREPRISE ; EMPLOI ; Commerce et distribution

... Lire [+]

U V

- 1 p

Lentement mais sûrement, le timide redémarrage de l'activité se confirme au fur et à mesure que s'égrènent les indicateurs économiques. Toutefois, compte tenu de l'ampleur de la crise récente, qui s'est traduite par un repli du PIB au cours de quatre trimestres consécutifs, il est encore un peu tôt pour parler de reprise. Le terme de rattrapage semble en effet plus approprié. C'est surtout le cas pour les PME, selon le baromètre "La TRIBUNE-LCL-IPSOS". Le faible niveau de la demande explique en grande partie cette fragilité de la conjoncture. "Certes, la demande remonte mais à quel prix ! Les PME sont contraintes à consentir des baisses de prix inédites", constate Yves Fradier chez IPSOS. Il n'est guère étonnant donc que les 300 dirigeants de PME interrogés par l'institut de sondage aient quasiment gelé les embauches et les investissements.
Lentement mais sûrement, le timide redémarrage de l'activité se confirme au fur et à mesure que s'égrènent les indicateurs économiques. Toutefois, compte tenu de l'ampleur de la crise récente, qui s'est traduite par un repli du PIB au cours de quatre trimestres consécutifs, il est encore un peu tôt pour parler de reprise. Le terme de rattrapage semble en effet plus approprié. C'est surtout le cas pour les PME, selon le baromètre "La TRI...

Economie et Conjoncture ; FRANCE ; CRISE ; POLITIQUE DES PRIX ; EMPLOI ; INVESTISSEMENT DE L'ENTREPRISE ; ENTREPRISE EN DIFFICULTE

... Lire [+]

U V

- 1 p

Présenté le 24 octobre en conseil d'administration, le projet "new european offer" propose des prix d'appel très attractifs, qui s'accompagneront d'une série d'options payantes.

Aéronautique et Transport aérien ; AIR FRANCE ; TRANSPORT AERIEN ; POLITIQUE DES PRIX

... Lire [+]

U V

- 3 p

AIR FRANCE riposte à la concurrence des "low cost" en lançant une nouvelle grille tarifaire. A l'aéroport de Toulouse-Blagnac, le marché des compagnies low cost a dynamisé le trafic pour représenter à ce jour 18 % de la fréquentation totale. Avec ses cinq destinations, EASY JET arrive deuxième derrière AIR FRANCE. Et l'ouverture au public du Hall D dès février annonce aussi d'autres destinations alors qu'on en compte déjà trente et une. Mais ces mêmes compagnies, convaincues qu'elles contribuent à l'aménagement du territoire, ont introduit une politique du donnant donnant. Les organismes gestionnaires comme les CCI ont bien été obligés de verser leur écot. À Carcassonne, l'organisme consulaire reverse 3,70 euros par passager, mais consolide de fait l'existence de sa plateforme aéroportuaire.
AIR FRANCE riposte à la concurrence des "low cost" en lançant une nouvelle grille tarifaire. A l'aéroport de Toulouse-Blagnac, le marché des compagnies low cost a dynamisé le trafic pour représenter à ce jour 18 % de la fréquentation totale. Avec ses cinq destinations, EASY JET arrive deuxième derrière AIR FRANCE. Et l'ouverture au public du Hall D dès février annonce aussi d'autres destinations alors qu'on en compte déjà trente et une. Mais ces ...

Aéronautique et Transport aérien ; AIR FRANCE ; AEROPORT TOULOUSE-BLAGNAC ; LOW COST ; STRATEGIE DE L'ENTREPRISE ; POLITIQUE DES PRIX

... Lire [+]

U V

- 1 p

Une vingtaine d'agriculteurs est attendue, le 23 septembre, de 9 heures à 16 heures place du Capitole pour une opération de vente directe de fruits, légumes, lait, viande, fromage et volailles. Avec toujours pour mot d'ordre "des prix justes". En 2010, des actions ponctuelles avaient été organisées dans des quartiers périphériques de la ville. La mairie de Toulouse a donné son accord pour l'organisation de quatre ventes directes par an, dont une place du Capitole.
Une vingtaine d'agriculteurs est attendue, le 23 septembre, de 9 heures à 16 heures place du Capitole pour une opération de vente directe de fruits, légumes, lait, viande, fromage et volailles. Avec toujours pour mot d'ordre "des prix justes". En 2010, des actions ponctuelles avaient été organisées dans des quartiers périphériques de la ville. La mairie de Toulouse a donné son accord pour l'organisation de quatre ventes directes par an, dont une ...

Actualité locale et régionale ; Commerce et distribution ; TOULOUSE ; VENTE DIRECTE ; VENTE AMBULANTE ; PRODUCTION AGRICOLE ; POLITIQUE DES PRIX ; PRIX AGRICOLES

... Lire [+]

U V

- 1 p

Une révision des prix qui reflète les investissements réalisés pour augmenter ses cadences de production. AIRBUS a augmenté le prix catalogue de ses appareils de 4,4 % en moyenne. Cette révision des prix s'applique depuis début janvier 2011 à l'ensemble de ses appareils, sauf l'A380, pour lequel cette augmentation s'élève à 8,4 %.

Aéronautique et Transport aérien ; AIRBUS ; POLITIQUE DES PRIX ; TOULOUSE

... Lire [+]

U V

- 1 p

Le prix du baril de pétrole à plus de 100 dollars se traduit par une forte hausse des tarifs aériens, alourdis par les surcharges carburant. Pour les passagers, les conséquences de ce renchérissement se font déjà sentir, avec l'augmentation généralisée des tarifs et le retour en force des surcharges carburant. Ainsi, AIR FRANCE a réintroduit un supplément carburant sur ses vols court-courriers qui avait été supprimé en 2009.
Le prix du baril de pétrole à plus de 100 dollars se traduit par une forte hausse des tarifs aériens, alourdis par les surcharges carburant. Pour les passagers, les conséquences de ce renchérissement se font déjà sentir, avec l'augmentation généralisée des tarifs et le retour en force des surcharges carburant. Ainsi, AIR FRANCE a réintroduit un supplément carburant sur ses vols court-courriers qui avait été supprimé en 2009.

Aéronautique et Transport aérien ; FRANCE ; TRANSPORT AERIEN ; AIR FRANCE ; CARBURANT ; POLITIQUE DES PRIX

... Lire [+]

U V

- 1 p

Le rapport de l'Observatoire des prix et des marges des produits alimentaires présenté ce jour ne semble pas devoir clore le débat sur le prix qui oppose agriculteurs, industriels de l'agroalimentaire et distributeurs. Le document examine l'évolution des marges des différents acteurs de la chaîne au cours des dix dernières années. Il pointe l'importance des marges brutes des grandes surfaces et leur permanence en période de crise agricole. Pour autant, les éléments rassemblés par le rapporteur ne permettent pas d'établir précisément les faits.
Le rapport de l'Observatoire des prix et des marges des produits alimentaires présenté ce jour ne semble pas devoir clore le débat sur le prix qui oppose agriculteurs, industriels de l'agroalimentaire et distributeurs. Le document examine l'évolution des marges des différents acteurs de la chaîne au cours des dix dernières années. Il pointe l'importance des marges brutes des grandes surfaces et leur permanence en période de crise agricole. Pour ...

Economie et Conjoncture ; Commerce et distribution ; PRIX AGRICOLES ; PRIX DE DETAIL ; DISTRIBUTION ; GRANDE SURFACE ; POLITIQUE DES PRIX

... Lire [+]

U V

- 1 p

Si le plan d'économies d'AIR FRANCE-KLM a suscité des réactions mesurées de la part des syndicats, il est une mesure qui semble susciter le plus de réactions : la suppression du tarif R1 high, un tarif réduit permettant aux personnels d'AIR FRANCE d'obtenir des sièges réservés sur des vols très demandés pour 30 % du prix public annoncé.

Aéronautique et Transport aérien ; AIR FRANCE ; POLITIQUE DES PRIX ; TRANSPORT AERIEN ; AVANTAGES EN NATURE

... Lire [+]

U V

- 1 p

Les prix à la pompe ont retrouvé le niveau atteint lors de l'élection présidentielle, relançant la possibilité d'un gel temporaire des tarifs, proposé par François Hollande. En l'espace d'une semaine, le gazole a grimpé d'environ 1 centime, à 1, 40 euro le litre, tandis que le sans plomb 95 augmentait de près de 2 centimes le litre à 1, 57 euro.

Economie et Conjoncture ; CARBURANT ; PRIX DE DETAIL ; POLITIQUE DES PRIX

... Lire [+]

U V

- 1 p

Le Premier ministre a annoncé une baisse des taxes "modeste" et "provisoire" afin de contenir la hausse des prix des carburants. Le gouvernement veut mettre en place dans un second temps "un mécanisme qui régule le prix du carburant". Les pays européens se mobilisent pour limiter l'envolée des prix à la pompe. Londres a reporté une hausse de taxes tandis que Berlin préfère renforcer la concurrence. En Belgique, on fixe chaque jour un prix plafond pour l'essence.
Le Premier ministre a annoncé une baisse des taxes "modeste" et "provisoire" afin de contenir la hausse des prix des carburants. Le gouvernement veut mettre en place dans un second temps "un mécanisme qui régule le prix du carburant". Les pays européens se mobilisent pour limiter l'envolée des prix à la pompe. Londres a reporté une hausse de taxes tandis que Berlin préfère renforcer la concurrence. En Belgique, on fixe chaque jour un prix ...

Economie et Conjoncture ; CARBURANT ; IMPOT INDIRECT ; POLITIQUE DES PRIX

... Lire [+]

U H

- 2 p

Sur fond de guerre des prix, le gouvernement entend faire respecter la loi. La DGCCRF mène l'enquête, une concertation va être menée avec les PME de l'alimentaire.

Economie et Conjoncture ; RELATIONS FABRICANT-DISTRIBUTEUR ; POLITIQUE DES PRIX ; AGROALIMENTAIRE ; GRANDE SURFACE

... Lire [+]

U H

- 3 p

Accusé de fragiliser les fournisseurs et ses concurrents, Michel-Edouard Leclerc se défend et assure qu'il n'a pas l'intention d'augmenter ses tarifs.

Economie et Conjoncture ; RELATIONS FABRICANT-DISTRIBUTEUR ; PRIX ; POLITIQUE DES PRIX ; LECLERC ; LECLERC Michel-Edouard

... Lire [+]

U V

- 1 p

Si la guerre des prix fait rage dans la grande distribution, celle-ci n'épargne pas les acteurs du bio. Biocoop Montauban, engagée dans une politique commerciale audacieuse, a développé un créneau original : du bio haut de gamme à des tarifs accessibles

Département Tarn et Garonne ; COMMERCE DE DETAIL ; AGRICULTURE BIOLOGIQUE ; POLITIQUE DES PRIX

... Lire [+]

U H

- 1 p + 1 p

Une baisse de 35 dollars du cours du pétrole entraîne un transfert de 3 milliards de dollars par jour entre producteurs et consommateurs.
Trois secteurs bénéficient de la baisse : les chimistes, les transporteurs aériens et routiers.

Economie et Conjoncture ; PETROLE ; MATIERES PREMIERES ; TRANSPORT AERIEN ; TRANSPORT ROUTIER ; CHIMIE ; POLITIQUE DES PRIX ; flashinfo

... Lire [+]

U V

- 1 p

Les négociations tarifaires n'ont pu être bouclées comme prévu fin février. Elles se poursuivent sous haute tension.

INDUSTRIE ; DISTRIBUTION ; NEGOCIATIONS COLLECTIVES ; POLITIQUE DES PRIX ; Commerce et distribution

... Lire [+]

U H

- 4 p

La déflation constituait à l'évidence la principale menace pour les pays occidentaux après le choc de la crise financière de 2008. Les multiples erreurs de gouvernance dans la zone euro ont renforcé l'hypothèse d'un tel risque pour l'Europe continentale, tout particulièrement pour les pays périphériques et, dans une moindre mesure, la France.

ZONE EURO ; POLITIQUE DES PRIX ; CONSOMMATION ; Economie et Conjoncture

... Lire [+]

U H

- 2 p

La promesse d'une alimentation toujours moins chère ne peut plus être tenue. L'offre doit être mieux segmentée pour sortir de la logique du prix bas.

Commerce et distribution ; RELATIONS FABRICANT-DISTRIBUTEUR ; PRIX ; POLITIQUE DES PRIX ; PRODUIT ALIMENTAIRE ; CONSOMMATION PAR PRODUIT

... Lire [+]

Z